Logo MAPA Assurances
L'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire

Les assurances contre le risque de vol dans votre commerce

Publié le 22 juin 2020 - Modifié le 25 juin 2020 Par Mélina Cordier

Cambrioleur dans une commerce

En 2020, une recrudescence de vols dans les commerces et boulangeries

Insécurité croissante : quels sont les risques encourus ?

Les entreprises du secteur de l’artisanat et du commerce alimentaire de proximité et de l’hôtellerie-restauration sont confrontées à une insécurité croissante.

Vol avec effraction, sans effraction, vandalisme, mais aussi vols à main armée, coups et blessures, détériorations de matériels ou immobilière, fausse monnaie, chèques volés ou interdits bancaires… se sont ainsi multipliés ces dernières années. Les établissements de proximité sont désormais devenus des cibles privilégiées car ils sont moins sécurisés que d’autres commerces, mais aussi parce qu’ils manipulent beaucoup d’espèces.

Au-delà de la période de fin d’année, ou encore des différents évènements sociaux ou sanitaires récents, les vols et les actes de vandalisme (bris de glace, incendie...) augmentent dans les commerces : les espèces voire leurs biens suscitent la convoitise des personnes mal intentionnées.

De nos jours, on compte en moyenne un cambriolage toutes les deux minutes. La plupart se déroulent en plein jour et ne durent que quelques minutes, quel que soit la zone géographique.

Les méthodes employées sont parfois surprenantes, découpage du toit, voiture bélier, portes automatiques faciles à ouvrir, passage par les portes arrières des locaux, ou encore vols à l’insu, pendant que tout le monde se trouve dans la boutique. Les cambrioleurs ne recherchent pas essentiellement de l’argent, parfois ils cherchent seulement à se restaurer (boissons, bonbons…).

Les commerçants sont des cibles faciles pour les cambrioleurs

Hervé Lecoq, boulanger-pâtissier ayant subi un vol dans sa boulangerie

Hervé Lecoq gérant d’une boulangerie à Nantes, sociétaire MAPA depuis plus de 20 ans, a été confronté à plusieurs reprises à des cambriolages dans son commerce, il nous raconte son expérience.

Entre 2018 à aujourd’hui, quatre vols ont eu lieu dans ses commerces. Le premier incident a été le plus conséquent pour Hervé Lecoq “je n’ai pas eu de chance cette fois là, le cambrioleur a eu le temps de casser le coffre qui renfermait entre 4000 et 4500€. J’avais fait installer des systèmes de sécurité mais l’alarme ne s’est pas déclenchée. Les détecteurs ne fonctionnaient pas et on ne les fait pas contrôler régulièrement, on avait aucun moyen de savoir s’ils fonctionnaient avant que le cambriolage se produise. C'était des voleurs qui avaient l'habitude, ils ont réussi à cambrioler pendant plus de 6 mois sur Nantes sans se faire prendre.

Photo d’une porte automatique endommagée après un vol avec effraction

Les incidents qui suivirent ce premier cambriolage étaient essentiellement des tentatives de vols et des actes de vandalisme pour Hervé Lecoq, “les voleurs n'avaient soit pas le temps de prendre quoi que ce soit à cause du déclenchement de l'alarme, soit sont repartis les mains vides parce qu'ils n'avaient rien trouvé. Aujourd'hui on fait en sorte de ne rien laisser dans les caisses”.

Pour surmonter ces incidents, la MAPA est intervenue pour indemniser son sociétaire des dommages aux biens engendrés suite aux cambriolages et aux pertes. Une fois le dossier ouvert en agence, la gestion est ensuite confiée à notre inspecteur indemnisation. Lors de son intervention il évalue et procède sitôt après au versement du montant du préjudice. Malgré une prise en charge, la reconstruction de l’établissement et des équipements de sécurité prennent du temps : “il faut d'abord faire des procédures, ensuite faire une expertise, puis qu'une entreprise se déplace pour commander de nouvelles pièces adaptées… c’est très long avant de retrouver son commerce en bon état. Mais dans tous les cas je me sens rassuré parce que je suis bien garanti - au cas où ce genre de situation venait à se reproduire.

Les conseils d'Hervé Lecoq, commerçant, face au vol

On ne peut pas vraiment empêcher un cambrioleur d'entrer chez les commerçants, il y a peu de solutions hormis d’utiliser des matériaux extrêmement coûteux. Ce que je peux conseiller, c'est d'installer des équipements difficiles à détériorer pour que les cambrioleurs perdent le plus de temps possible pour l'endommager et pouvoir entrer. Plus cela prend du temps, plus ça nous laisse de chance de voir l’alarme se déclencher rapidement et de voir intervenir les forces de l'ordre avant qu'ils n'aient pu voler quoi que ce soit.

Un système d'alarme et de télésurveillance est essentiel pour la sécurité d’un commerce et il est important de les faire contrôler régulièrement. Les passants ne peuvent que rarement signaler un cambriolage... Il faut déjà le voir puis avoir le courage d’agir, ce qui n’est pas si simple.

Comment prévenir les risques de vols et protéger son activité ?

Les bonnes pratiques à adopter au quotidien

Pour éviter d’être confronté à une situation à risque, des réflexes efficaces à appliquer au quotidien sont réalisables par tous :

  • Compter les recettes en dehors des heures d’ouverture à la clientèle, dans un local verrouillé. Ne pas laisser d’argent ou le fond de caisse dans les locaux après la fermeture.
  • Être particulièrement vigilant lors de l’ouverture et de la fermeture de l’entreprise car ce sont des moments sensibles. Éviter de laisser un vendeur seul dans l’établissement, notamment au moment de la fermeture.
  • Remettre les espèces en banque le plus souvent possible, de même pour les tickets restaurant.
  • Ne pas transporter les espèces dans un véhicule en dehors des heures habituelles de travail.
  • Privilégier la discrétion, éviter les habitudes prévisibles et ne pas s’arrêter en chemin.

Si vous êtes amenés à fermer votre commerce exceptionnellement, pensez à l’opération “Tranquillité Entreprise” mis en place dans de nombreuses villes afin d’assurer des rondes de surveillance auprès des commerces qui souhaitent signaler une fermeture ponctuelle de leur établissement.

Il est d’ailleurs possible de signaler d’autres activités particulières :

  • Réception de matériaux sensibles,
  • Stock important de matière première,
  • Passages suspects...

Se protéger contre le vol, voire le vandalisme, c'est aussi un facteur décisif pour se protéger contre un risque de perte d'exploitation ou de chiffre d'affaires ou toute autre conséquence financière.

L'assurance multirisque professionnelle, une assurance contre les cambriolages ou les casses

Locaux professionnels et commerciaux : les garanties et services de la MAPA

L'activité des commerçants est exposée toute l’année aux risques de vols et de dégradations, malgré quelques périodes plus sensibles dû au surcroît de travail. Aujourd’hui il est nécessaire de s’équiper, comme l'installation d'alarme, et de mettre en place des moyens de protection face aux risques pour éviter d’y être confronté, notamment une assurance vol.

Avec l’assurance commerce MAPA, bénéficiez d’une garantie vol et d’une garantie vandalisme distinctes.

Si vous avez un doute ou des questions sur votre contrat Responsabilité civile ou Multirisque professionnelle, demandez une étude gratuite à votre assureur MAPA.

La MAPA vous propose également un service de télésurveillance, une solution professionnelle 24h/24 et 7j/7 pour protéger efficacement votre commerce.

Si votre commerce est vandalisé, même sans vol, il est possible de bénéficier d’une indemnisation, à condition d’avoir une assurance ad hoc.

Commerçants, pensez aussi aux services complémentaires qui facilitent le quotidien en cas de sinistre. C’est le cas par exemple des avantages du contrat MAPA Assistance, avec une aide pour trouver un serrurier ou encore une prise en charge complète de votre véhicule professionnel si celui-ci n’est plus utilisable.

Commerçant : protéger votre activité du risque de vol à main armée

Pour vous aider, vous pouvez télécharger la brochure “Prévenir les vols à main armée dans vos commerces” ainsi que le document officiel du Ministère de l’Intérieur sur le plan de lutte contre le vol à main armée dans les commerces de proximité ou le site du ministère.