Logo MAPA Assurances
L'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire

Assurance Chocolatier

Assurance Chocolaterie

Quelles assurances lorsque l’on est chocolatier ?

Avec de nombreuses créations d’entreprises chaque année, la chocolaterie est un secteur dynamique. Créatif et passionné, le professionnel qui exerce cette activité doit démontrer à ses clients la qualité de son savoir-faire artisanal et faire face à des pics de fréquentation réguliers. Comment bien protéger son personnel, ses locaux et ses équipements ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur les couvertures adaptées à cette profession.

Demandez un devis

Label : la MAPA est recommandée par la Confédération des Chocolatiers et Confiseurs de France et la CGAD.

Partenaire de la Confédération des Chocolatiers et Confiseurs de France et de la Confédération Générale de l'Alimentation en Détail.

Sommaire :

1. Les assurances essentielles pour votre activité de chocolatier

2. Les garanties intéressantes pour protéger votre chocolaterie

3. Quels sont les risques liés au métier de chocolatier ?

1. Les assurances essentielles pour votre activité de chocolatier

La prévention se révèle bien souvent insuffisante pour protéger efficacement un commerce de proximité des nombreux dangers auxquels il est exposé. Zoom sur les couvertures fondamentales pour assurer l’avenir de votre chocolaterie.

Assurance multirisque

Les professionnels du chocolat peuvent compter sur des solutions sur mesure pour pérenniser leur activité. Solide et complète, la multirisque est aussi une couverture intelligente puisqu’elle protège à la fois les biens mobiliers et immobiliers d’une entreprise. Avez-vous déjà pensé à ce que vous feriez si un sinistre venait à endommager votre point de vente ou votre atelier de fabrication ? Incendie, tempête, incident électrique, dégât des eaux et vandalisme ne représentent-ils pas des risques réels ? Et si vos équipements étaient eux aussi endommagés à la suite d’une telle catastrophe ? Tempéreuse, enrobeuse, broyeuse, détailleuse… Votre matériel est précieux et mérite la meilleure des protections. Grâce à la multirisque, vous aurez la certitude que tous les éléments indispensables à l’exercice de votre métier seront couverts en cas de problème. De plus, en fonction des options choisies, vous pourrez bénéficier d’une prise en charge en cas d’engagement de votre responsabilité civile ou de perte d’exploitation !

Simulez un tarif mensuel pour votre Assurance multirisque

Vous souhaitez connaître le coût d’une couverture adaptée à votre profession et découvrir l’ensemble des options complémentaires ? Faites une demande de devis en ligne !

Mutuelle santé TNS

L’équilibre de votre commerce repose sur votre santé ! Pensez à opter pour une complémentaire santé solide qui vous apportera la sérénité donc vous avez besoin pour vous concentrer pleinement sur votre cœur de métier.

  • Si vous êtes salarié de votre entreprise, vous avez droit à la même mutuelle que celle que vous avez proposée à vos employés à l’occasion de leur embauche. N’oubliez pas que cela est obligatoire depuis l’accord national interprofessionnel (ANI). En fonction de vos besoins et de ceux de votre équipe, le panier de soins minimal peut bien sûr être enrichi par d’autres garanties.
  • Si vous exercez votre métier en tant que travailleur non salarié, vous avez la possibilité de choisir une complémentaire flexible qui pourra également couvrir vos ayants droit. Maîtrise du tarif, choix du niveau de garantie… Vous disposez d’une grande liberté pour composer cette protection indispensable !

La protection juridique professionnelle

Source de stress, les litiges peuvent avoir des conséquences désastreuses sur l’équilibre financier d’une chocolaterie, notamment s’ils donnent lieu à une action en justice. Vous souhaiteriez avoir la certitude d’être bien protégé en cas de problème ? La protection juridique est là pour ça ! Grâce à elle vous pouvez être couvert face à de nombreux cas de litiges et bénéficier d’une prise en charge des frais de justice, honoraires de votre avocat compris ! L’indemnisation se faisant dans la limite des montants prévus dans le contrat, soyez particulièrement vigilant au moment de sa signature !

La prévoyance professionnelle

En tant que pâtissier, chocolatier, vous êtes détenteur d’un savoir-faire inimitable. Les confiseries et chocolats que vous fabriquez sont uniques et doivent répondre aux exigences de votre clientèle en terme de qualité. Avez-vous pensé à ce qu’il pourrait se passer si un accident ou une maladie vous contraignait à vous arrêter pendant plusieurs mois ? Les indemnisations prévues par le régime obligatoire ne permettent pas de faire face à la charge financière que représente l’embauche d’un remplaçant. En optant pour une bonne prévoyance, vous pourrez bénéficier d’indemnités journalières permettant de maintenir votre niveau de salaire jusqu’à un an. En cas d’invalidité, que celle-ci soit partielle ou totale, vous pourrez également compléter vos revenus avec une rente. Enfin, en cas de décès, plusieurs possibilités s’offriront à vous pour préserver le niveau de vie de votre conjoint et de vos enfants.  Bon à savoir : si vous êtes travailleur non salarié et que vous exercez votre activité avec votre conjoint-collaborateur, vos cotisations au titre du contrat prévoyance seront déductibles de vos revenus imposables.

2. Les garanties intéressantes pour protéger votre chocolaterie

Vous souhaitez ouvrir une chocolaterie ? Votre point de vente et votre laboratoire dédié à la production méritent ce qu’il y a de meilleur en termes de protections.

L’assurance perte de marchandises

Stocker des matières premières est indispensable lorsque l’on exerce la profession de pâtissier chocolatier. Fèves, beurre ou poudre de cacao, chocolat de couverture… Les artisans commerçants doivent travailler et transformer de nombreux ingrédients pour créer ces douceurs sucrées dont ils ont le secret. Grâce à la garantie perte de marchandises (proposée en option lors de la signature d’un contrat multirisque), vous pouvez bénéficier d’une indemnisation en cas de panne d’un groupe froid conduisant à une perte de stock. S’il vous arrive de faire de la vente ambulante - à l’occasion des fêtes de Noël par exemple, qui représentent une période de très forte activité -  une option vous permet également de protéger les marchandises transportées.

La garantie perte d’exploitation

Elle a vocation à préserver votre chiffre d’affaires en cas de sinistre. S’il est bon de savoir son local, ses équipements et ses marchandises couverts en cas d’incendie par exemple, il est tout aussi rassurant de savoir sa trésorerie protégée durant les travaux de reconstruction. La garantie perte d’exploitation vise à vous permettre de compenser le manque à gagner et de faire face à vos charges fixes en couvrant les frais généraux permanents (impôts, loyer…). Dans certains cas, elle peut également prendre en charge la location du local provisoire ou du matériel de remplacement ainsi que les frais de publicité engagés pour limiter la baisse de fréquentation.

Plusieurs options permettent aussi de bénéficier d’une protection plus étendue. C’est le cas notamment de la « carence de fournisseurs » qui vise à pallier une carence accidentelle en eau, gaz ou électricité par exemple…

La responsabilité civile professionnelle

L’un des membres de votre équipe s’est brûlé avec du chocolat ? Un client s’est blessé avec les portes automatiques permettant d’entrer dans votre point de vente ? Votre enseigne s’est décrochée et a blessé un passant ? Un accident est vite arrivé et peut compromettre l’avenir de votre entreprise. En effet, qu’il s’agisse d’une faute ou d’un événement imprévisible, votre responsabilité peut être pointée du doigt à tout moment. Les victimes du préjudice occasionné peuvent demander à recevoir des dommages et intérêts en guise de réparation, menaçant ainsi l’équilibre financier de votre commerce de proximité. Souscrite par la majorité des commerçants de l’alimentaire, la RC Pro vous permet d’être couvert en cas de dommages causés à un tiers. Si l’un de vos clients se plaint d’une intoxication alimentaire après avoir consommé l’un de vos chocolats ou bonbons, elle intervient également pour indemniser la victime (si celle-ci a apporté la preuve du préjudice subi).

Pour rappel, votre profession est soumise à des règles strictes et de nombreux procédés (aromatisation, emploi de colorants, additifs, édulcorants…) sont réglementés.

Demandez un devis

3. Quels sont les risques liés au métier de chocolatier ?

Chaque métier comporte des risques spécifiques. Les identifier, c’est déjà commencer à se protéger !

  • Les troubles musculo-squelettiques : vous exercez votre savoir-faire artisanal en réalisant des gestes minutieux et répétitifs ? Ceux-ci peuvent entraîner, à long terme, des TMS. Les membres supérieurs sont évidemment les plus exposés (bras, poignets, épaules). Pour prévenir leur apparition, il peut être intéressant  de repenser l’ergonomie du laboratoire de production et d’inviter le personnel à alterner entre les tâches de manière à ne pas solliciter continuellement les mêmes muscles ou articulations.
  • Les brûlures : elles représentent un risque important de par les nombreuses manipulations de produits chauds que le professionnel du chocolat doit réaliser. L’utilisation de moufles de manutention en silicone est vivement conseillée, au même titre que le port de vêtements couvrant les avant-bras.
  • Les chutes : tous les commerces alimentaires y sont exposés. Pour limiter le risque de glissade, le port de chaussures adaptées - c’est-à-dire avec une semelle antidérapante - est vivement conseillé. Au même titre que l’installation de caniveaux équipés d’une plaque antidérapante au sein de l’atelier de fabrication.
  • Les blessures : fours, broyeuses, enrobeuses, tempéreuses… Dans une chocolaterie, les machines sont nombreuses. Si elles ont un rôle essentiel puisqu’elles permettent la transformation des matières premières, leur utilisation peut toutefois entraîner des blessures.  Il est donc indispensable d’assurer une maintenance régulière et rigoureuse. Quant aux employés qui les utilisent, il est capital qu’ils soient formés au préalable.

Chocolatier est un métier de passion qui nécessite de faire preuve de créativité et de rigueur. Afin de pouvoir garantir efficacement la sécurité de ses clients, de ses employés et de son entreprise, ce professionnel de la gourmandise a tout intérêt à choisir une couverture solide qui prendra en compte les contraintes liées à ce secteur d’activité particulier.

MAPA à votre service

Besoin d'un conseil, un devis ?
Déclarer un sinistre ?
Bouton orange pour contacter la MAPA
Vous pouvez contacter le numéro vert
chaque jour du Lundi au Vendredi
de 8h30 à 12h30, et de 13h30 à 18h
81 agences MAPA
en France
Bouton orange pour trouver l'agence MAPA la plus proche de chez vous