Assurance Boulangerie

Illustration Assurance Boulangerie

Quelles assurances lorsque l’on est boulanger ?

Comme tout commerce, une boulangerie doit souscrire des contrats d’assurance pour protéger le(s) gérant(s), les salariés, les locaux et les équipements.

Que faut-il assurer ? Quelles sont les couvertures obligatoires ? Quid du personnel ?

Véritable expert connaissant parfaitement les contraintes spécifiques à votre métier, votre assureur MAPA - Mutuelle d’Assurance de la Boulangerie se déplace sur votre lieu d’exercice pour réaliser une étude personnalisée.

Le but : vous permettre de couvrir tous les risques identifiés pour votre commerce.


→ Découvrez le portrait d’un entrepreneur passionné, sociétaire MAPA

Sommaire :

1 - Les assurances essentielles pour votre activité

2 - Les garanties intéressantes pour protéger votre entreprise

3 - Quels sont les risques liés au métier de boulanger ?

1. Les assurances essentielles pour votre activité

Exercer le métier de boulanger est à la fois passionnant et exigeant. Cela nécessite une abnégation et une forme à toute épreuve. Les assurances sont là pour faire face aux risques liés à l’activité et ainsi la pérenniser : elles sont fondamentales.

Voici la liste des couvertures essentielles pour vous protéger, vous et vos collaborateurs, dans l’exercice de vos fonctions.

Assurance multirisque

C’est une protection incontournable. Comme tous les commerces, qui ont l’obligation de souscrire un contrat multirisque, les professionnels de la boulangerie peuvent compter sur des solutions spécifiques, créées sur-mesure, pour être certains d’obtenir la couverture appropriée.

Il existe un socle essentiel, qui peut être complété par des options selon les situations :

  • Le matériel : il s’agit d’une couverture prévoyant une indemnisation à hauteur de la valeur d’usage ou à neuf (généralement avec une limitation dans la durée). Certains contrats sont détaillés selon la nature de l’équipement : four à pain, façonneuse à pain, pétrin, batteur, mélangeur, chambres froides, vitrines réfrigérées, chambre de pousse, fermentation... Chaque équipement peut même être assuré avec un remboursement en valeur à neuf pour 3, 5, 10 ou même 15 ans si besoin, tout en restant cohérent.

  • La perte d’exploitation : un arrêt de travail peut, à lui seul, dégrader sérieusement la l’équilibre financier de votre entreprise. Il en va de même pour une défaillance de l’équipement, d’un fournisseur qui n’honore pas une commande, d’une chaîne du froid rompue, tout cela rendant la production impossible. Pour éviter des conséquences économiques dramatiques, des options permettent de bénéficier d’une indemnisation forfaitaire (pour une cession temporaire de l’activité). L’enjeu : pouvoir faire face financièrement pour mieux reprendre.
  • Les marchandises et les stocks : assurer les stocks et les marchandises transportées est possible. Le socle de base ne prévoit généralement pas de couverture en cas de livraison « extérieure ». Cette option peut être essentielle dans certains cas de figure.
  • Laresponsabilité civile professionnelle : aussi dénommée RC Pro. Elle couvre la responsabilité de l’entrepreneur si celle-ci devait être engagée : problème sanitaire, intoxication, chute dans la boutique… Les cas sont nombreux. La RC Pro viendra en assistance pour vous aider à trouver rapidement des solutions. Les frais de collecte et destruction de marchandises et les frais de communication par suite d’un problème avéré peuvent être pris en charge.

Simulez un tarif mensuel

Quel tarif pour assurer votre boulangerie ? Avec ou sans option ? Réalisez dès à présent votre simulation en ligne. C’est rapide et gratuit.

Mutuelle santé TNS pour boulanger

Vous exercez sous le statut de salarié de votre propre entreprise, ou en tant que travailleur non-salarié (TNS) ? Lisez ce qui suit :

  • Dans le premier cas, vous allez être concerné par la complémentaire santé que vous devez obligatoirement proposer à vos salariés depuis l’application de l’accord national interprofessionnel (ANI).
  • Dans le second cas, vous devrez choisir une complémentaire santé qui vous sera spécifique, permettant de couvrir vos frais médicaux en tant que TNS. Et, à ce titre, vous pourrez bénéficier du cadre fiscal avantageux de la loi Madelin. Vos cotisations seront alors déductibles de votre bénéfice imposable. Les solutions MAPA - Mutuelle d’Assurance de la Boulangerie sont faites pour vous !

La protection juridique professionnelle des boulangers

Se protéger en cas de dépôt de plainte d’un client, d’intoxication alimentaire liée à un article vendu au sein de votre commerce ou encore d’un litige avec un tiers n’est pas obligatoire mais fortement conseillé.

La protection juridique (PJ), dédiée aux boulangers professionnels, ne se substitue pas à d’autres couvertures, et va au-delà de votre simple défense. Prévention, aide à la négociation en amont, assistance technique, prise en charge de frais d’avocats… Il est agréable, et généralement salvateur dans de tels cas, de pouvoir compter sur des conseillers experts dédiés et sur une couverture financière sécurisante le jour où on en a besoin.

La prévoyance professionnelle des boulangers

Généralement, les professionnels assurent leur local, ainsi que leurs équipements. Mais qu’en est-il de vous-même ? Avez-vous pensé à vous assurer ? C’est souvent là que le bât blesse.

En cas d’arrêt de travail, d’invalidité, ou plus grave, en cas de décès, quelles sont les solutions à votre disposition ? Avez-vous songé aux conséquences financières de ces événements ? Aux conséquences pour vos proches ? La réponse : anticiper et s’assurer.

On parle alors de contrat de prévoyance. L’objectif ? Compléter les prestations de votre régime obligatoire et maintenir ainsi votre niveau de vie, même en cas d’arrêt de travail imprévu. En cas de décès, un capital est versé à vos bénéficiaires, et une rente éducation peut être envisagée pour aider vos enfants, votre famille.

2. Les garanties intéressantes pour protéger votre entreprise

La garantie perte d’exploitation

Il s’agit d’une couverture qui protège votre chiffre d’affaires. Elle entre en jeu si vous êtes confronté à un sinistre qui menace l’équilibre financier de votre commerce. Prenons un exemple : votre boutique doit fermer suite à une dégradation ou à cause d’un four en panne, d’une intoxication alimentaire… Comment ferez-vous pour palier à l’impact que cela aura sur votre chiffre d’affaires ? Il en va de la survie de l’entreprise et de votre revenu personnel. La fermeture, même pour quelques jours, générera des pertes financières importantes, lourdes en conséquences.

La garantie perte d’exploitation donnera lieu à une indemnisation, au cas par cas : pour remplacer le matériel endommagé, reconstituer les stocks… Tout ce qui peut aider à relancer l’activité et à compenser les pertes comptabilisées. Elle est modulable et, naturellement, la prime d’assurance évolue avec le montant de l’indemnisation choisie.

La garantie intoxication alimentaire

Précédemment, nous évoquions le cas de l’intoxication alimentaire. Que faire si vous êtes responsable ? Vous êtes tenus de justifier, depuis 2007, comme toute structure offrant un service de restauration, d’une couverture pour ce type de problématique. Vérifiez si vous êtes effectivement assuré.

3. Quels sont les risques liés au métier de boulanger ?

Voici quelques-uns des dangers les plus souvent rencontrés :

  • L’incendie : lié aux nombreux équipements électriques et mécaniques sur le lieu de production, à la manipulation des farines. Certaines farines sont déjà tamisées et spécialement pensées pour réduire le danger explosif.
  • La chute : l’espace de production augmente la possibilité de chutes et de glissades. Il en va de même pour l’espace ouvert au public.
  • Coups, coupures et brûlures : préparer du pain, des gâteaux, manipuler des denrées alimentaires brutes dans le cadre de leur transformation, manier les chariots, travailler en présence des fours, des appareils de froid, des trancheuses...
  • Lombalgies et troubles musculosquelettiques (TMS) : les manutentions à répétition, notamment de charges lourdes, peuvent entraîner des maux de dos par exemple. Des gestes répétitifs, des postures de travail inadéquates… Autant de troubles qui concernent également votre personnel.
  • Intoxication et allergies : les matières premières peuvent entraîner des difficultés respiratoires ou des réactions cutanées. L’asthme issu de l’inhalation répétée de farines est un vrai trouble, reconnu. Le fleurage excessif peut en être la cause, ou l’utilisation d’un matériel vétuste.

La performance d’un commerce se mesure dans le temps. La gérance, le personnel, l’équipement, le chiffre d’affaires… Tant d’éléments dont il faut prendre soin pour éviter les dangers, et être en mesure d’y faire face le jour venu, en dépit des précautions prises. S’il est essentiel de bien s’entourer, il est également fondamental de bien s’assurer. En dehors des obligations légales, c’est de la santé des personnes et de l’entreprise dont il est question.

Contactez une agence

Demandez un devis

MAPA à votre service

Besoin d'un conseil, un devis ?
Déclarer un sinistre ?
Bouton orange pour contacter la MAPA
Nos conseillers MAPA
disponibles au
Bouton vert pour appeler le numéro vert MAPA
81 agences MAPA
en France
Bouton orange pour trouver l'agence MAPA la plus proche de chez vous