MAPA, l'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire
111 ans d'engagement

Le CAP fleuriste : un diplôme qui ne s'apprend pas (que) dans les livres !

Fleuriste entrain de réaliser un bouquet

Pour devenir fleuriste, il faut presque obligatoirement passer par un CAP fleuriste, pour apprendre les bases du métier. Faisons le point en détails sur ce diplôme.

Devenir fleuriste, ou comment apprendre les fleurs et la botanique

Chaque jour, un fleuriste est amené à prendre soin des fleurs et des plantes qui lui sont confiés au sein de sa boutique. Il les stocke, les entretient et les mets en valeur pour offrir aux clients une boutique agréable et accueillante. Il les prépare pour la vente, en les arrangeant pour certaines en compositions florales originales ou plus traditionnelles, pour répondre à tous les besoins de la clientèle (mariage, deuil, occasions spéciales, etc.). 

Un fleuriste connait donc sur le bout des doigts l'ensemble des végétaux de sa boutique, aussi bien sur les aspects techniques (arrosage, taille, durée de vie, etc.) que sur les aspects esthétiques (assemblages, colorimétrie, etc.). Devenir fleuriste, c'est apprendre la vie des fleurs et la botanique, pour sublimer cette matière première dans des créations toujours plus originales. Et pour cela, il faut se former, car le monde de la botanique ne s'improvise pas ! 

Et bien entendu, un fleuriste est également un bon vendeur ! Accueillir les clients, écouter leurs besoins ou leurs envies et les conseiller, c'est une part très importante du métier de fleuriste. En plus d'être minutieux et créatif, un fleuriste doit donc également posséder un bon contact client et de bonnes capacités commerciales. 

Fleuriste est donc bien un métier complet, qui demande de nombreuses compétences. L'activité quotidienne d'un fleuriste ne connait pas la routine : entre gestion d'un magasin, mise en valeur de l'offre, conseils pratiques aux clients et bien sûr art floral, il n'a pas le temps de s'ennuyer !

Focus sur le CAP fleuriste, le diplôme pour apprendre les bases techniques du métier

Qu'est-ce qu'un CAP ?

Un CAP, ou Certificat d'Aptitude Professionnelle, est un diplôme délivré par le Ministère de l'Education Nationale, accessible à partir d'un niveau 3ème, soit à partir de 16 ans (15 ans sur dérogation). Ce diplôme s'obtient en 2 ans et permet de se former de manière très concrète sur les bases d'un métier artisanal, avec une vue d'ensemble large de ce métier. 

Le CAP peut être préparé par la voie scolaire, c'est-à-dire avec une formation théorique et pratique dans un établissement d'enseignement couplée à des semaines de stage en entreprise, en apprentissage ou en formation continue. 

Ce diplôme propose 2 pôles d'enseignement : les matières généralistes comme le français, les mathématiques ou encore l'histoire-géographie et les matières techniques et professionnelles propres au métier envisagé, qui sont divisées en plusieurs chapitres sur les 2 ans de formation. 

Le programme du CAP fleuriste

Outre les matières générales, le programme du CAP fleuriste permet à l'élève d'être autonome et opérationnel dans les tâches quotidiennes de base du métier de fleuriste. L'élève apprend notamment à : 

  • Préparer les produits : réceptionner les stocks, les contrôler, les stocker, entretenir les végétaux, mettre à disposition des clients les produits en fonction de leur nature et des prévisionnels de vente, etc.
  • Réaliser une composition florale : Analyser le travail à réaliser et organiser la commande, réaliser la composition selon les différentes techniques possibles, vérifier l'adéquation du travail réalisé avec la commande, nettoyer le plan de travail, etc.
  • Vendre et conseiller le client : mettre en valeur le point de vente, identifier les besoins du client, le conseiller, participer au développement du point de vente et réaliser les livraisons, etc.

L'ensemble du programme et des modalités d'examen du CAP fleuriste peut être consulté dans le référentiel de ce diplôme, disponible sur le site du Ministère de l'Education eduscol.education.fr qui reprend l'intégralité des programmes officiels. 

Pour vous aider dans la réalisation de votre CAP, il est également conseillé de se munir du manuel dédié au programme du nouveau CAP fleuriste. Ce manuel officiel reprend les contenus du référentiel national du diplôme, mais de manière plus opérationnelle. Il reprend notamment tout ce qui concerne l'épreuve EP2, épreuve obligatoire qui consiste en la réalisation d'un dossier personnel par l'étudiant. Cet ouvrage est un véritable guide pour l'élève tout au long de sa scolarité. 

Cours : comment se passe un CAP fleuriste en alternance ?

Si vous réalisez votre CAP fleuriste en alternance, vous êtes considéré comme un salarié de l'entreprise qui vous accueille, avec un statut d'apprenti. Vous êtes alors rémunéré pour les heures de travail passées dans l'entreprise, sur la base d'un pourcentage du SMIC calculé en fonction de votre âge et de votre niveau de formation (première ou deuxième année du CAP). 

En alternance, vous réalisez les 2/3 de votre temps de formation directement en entreprise. Le 3ème tiers de votre formation est alors réservés aux enseignements théoriques, enseignements qui sont dispensés dans un CFA. Vous redevenez donc, pendant quelques semaines par an, un élève au sens classique du terme ! Dans les CAF, les matières techniques et professionnelles sont généralement enseignées par des fleuristes professionnels, qui ont un parcours dans le monde du travail long. Certains formateurs en école privée ou dans les CFA ont ainsi été fleuristes pendant une vingtaine ou une trentaine d'années avant de devenir enseignants, et certains exercent même toujours leur profession. De quoi former les étudiants de manière très opérationnelle ! 

Comment réussir son CAP fleuriste ?

Pour réussir son CAP fleuriste, il faudra, comme pour tous les diplômes, faire preuve d'application et de ténacité chaque jour pour engranger les connaissances nécessaires au métier de fleuriste. Il faudra également faire preuve de créativité et de passion, pour proposer des compositions innovantes et ainsi trouver votre propre style. Et bien sûr, il faudra vous entrainer sans relâche pour maitriser les gestes techniques d'entretien des plantes et de création de compositions florales indispensables dans ce métier. 

Comment faire pour devenir fleuriste sans diplôme ?

Il est tout à fait possible de devenir fleuriste sans diplôme, bien que les recruteurs soient souvent hésitants à embaucher des personnes qui ne sont pas qualifiées. Cependant, si vous souhaitez devenir fleuriste et entrer sur le marché du travail sans formation, avec de la motivation et de la détermination, vous pouvez trouver un employeur qui vous accorde sa confiance, et vous forme directement dans son entreprise au fil du temps !

Reste que le CAP fleuriste est un diplôme qui peut se réaliser en seulement 1 an, si vous possédez déjà un CAP ou un niveau de diplôme au moins égal à un niveau première. Il est même possible de le réaliser en seulement 6 mois dans certains établissements de formation. Alors, si vous êtes en reconversion, cela vaut la peine de se laisser un peu de temps pour se former au métier de ses rêves !

Il est également possible de réaliser un CQP fleuriste dans le cadre d'une reconversion, pour transformer ses expériences professionnels passées en diplôme, en seulement 1 an. 

Quel est le salaire d'un fleuriste ?

Les employés fleuristes reçoivent une rémunération établie selon une grille salariale qui dépend de la convention des fleuristes. Cette grille propose des salaires minimums en fonction de leur niveau de qualification et de leur ancienneté dans l'entreprise. Voici un récapitulatif de cette grille salariale :

Salarié

Rémunération minimum

Salarié non qualifié

1 625,96€ par mois

Titulaire d'un CAP

1 640,88€ par mois

Titulaire d'un CAP + 2 ans d'expérience

1 664,63€ par mois

Titulaire d'un BP ou d'un BTM

1 765,47€ par mois

Titulaire d'un BM ou d'un titre de MOF

1 972,89€ par mois