Formations boulangerie pour adulte : diplômes, écoles, aides
Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Quelles formations en boulangerie pour les adultes ?

Le pain, les viennoiseries et les pâtisseries sont au cœur des traditions culinaires françaises. Les boulangeries artisanales sont d'ailleurs les commerces de proximité préférés des Français, et il est très rare de ne pas en rencontrer dans les villes et les villages. Le métier de boulanger est un métier exigeant, mais épanouissant. Si les horaires sont souvent difficiles, le travail est quant à lui varié et intéressant. C'est pourquoi de nombreuses personnes souhaitent se reconvertir et devenir boulangères. Mais comment y parvenir lorsque l'on est déjà adulte ?

Comment se reconvertir et devenir boulanger-pâtissier ?

Afin de devenir boulanger ou boulanger-pâtissier, il existe 2 types de diplômes :

  • Le CAP boulanger ou le CAP boulanger-pâtissier
  • Le bac pro boulanger ou le bac pro boulanger-pâtissier

Ces 2 formations sont accessibles aux adultes et peuvent être complétées par des diplômes de niveau supérieur :

  • La mention complémentaire (MC) boulangerie spécialisée
  • La mention complémentaire (MC) pâtisserie boulangère
  • Le brevet professionnel
  • Le brevet de maîtrise

Le CAP

Le Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP) est une formation généralement dispensée en 2 ans et permettant à l'apprenant d'intégrer une entreprise en tant qu'ouvrier boulanger. Il existe cependant des formations plus courtes à destination des adultes, qui n'assurent pas les enseignements généraux tels que le français et l'histoire-géographie, et se concentrent sur les enseignements techniques.

Il est également possible de passer le CAP en candidat libre, sans avoir suivi de cours au préalable.

Le baccalauréat professionnel

Le baccalauréat professionnel est une formation dispensée en 2 ou 3 ans, accessible à tout adulte qui détient le brevet des collèges. Il permet de former des boulangers légèrement plus qualifiés que ceux détenant uniquement le CAP. Le programme de la formation comprend un volet général et un volet technique.

Il n'est pas possible de passer le bac pro en candidat libre : il faut obligatoirement avoir suivi un cursus afin de se présenter aux épreuves.

Les diplômes complémentaires

Le CAP peut être complété par une mention complémentaire (MC) boulangerie spécialisée ou une mention complémentaire (MC) pâtisserie boulangère. Elles permettent au boulanger de se spécialiser et d'assumer plus de responsabilités au sein de la boulangerie. Elles octroient également une meilleure paie.

L'adulte en reconversion peut aussi passer le brevet professionnel ou le brevet de maîtrise, qui s'obtiennent en 2 ans et permettent de bénéficier du titre d'ouvrier qualifié ou d'ouvrier hautement qualifié.

Où se former au métier de boulanger ?

En présentiel (CFA, lycées professionnels, écoles spécialisées)

Les formations préparant au CAP boulanger, au bac pro boulanger, ainsi qu'aux diplômes complémentaires tels que le brevet professionnel ou les mentions complémentaires, sont dispensées soit au sein des Centres de Formation des Apprentis (CFA), soit dans les lycées professionnels, soit dans certaines écoles spécialisées.

À distance (cours en ligne)

De nombreux organismes prennent en compte les contraintes diverses des adultes en reconversion professionnelle et ont donc mis en place des formations à distance. Les cours sont ainsi accessibles en ligne, avec un suivi de la part des enseignants, et permettent de mieux concilier la formation et son emploi du temps. Il faudra cependant effectuer une ou plusieurs périodes d'apprentissage directement en entreprise.

Jusqu'à quel âge peut-on faire une alternance ?

Le CAP boulanger et le bac pro boulanger demandent tous deux d'acquérir une expérience professionnelle au sein d'une entreprise. La méthode la plus couramment utilisée est l'alternance. Elle permet en effet de mieux appréhender le métier de boulanger, avec l'occupation en entreprise d'un poste sur le long terme (souvent 2 ou 3 ans), mais également de bénéficier d'une rémunération stable.

Il existe 2 types de contrats en alternance : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation. Ces contrats n'ont pas les mêmes conditions d'âge.

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d'apprentissage s'adresse aux candidats âgés de 16 à 29 ans révolus. Cependant, le candidat peut signer un contrat d'apprentissage jusqu'à l'âge de 34 ans révolus si :

  • Il a déjà effectué un contrat d'apprentissage et souhaite en signer un nouveau afin de poursuivre des études d'un niveau supérieur à celles déjà effectuées
  • Il a déjà signé un contrat d'apprentissage mais ce dernier a été rompu contre son gré
  • Il a déjà signé un contrat d'apprentissage mais n'a pas pu l'honorer pour cause d'inaptitude physique et temporaire

Il n'y a pas d'âge limite si :

  • Le candidat est inscrit en tant que sportif de haut niveau
  • Le candidat est reconnu comme étant un travailleur handicapé
  • Le candidat a besoin du diplôme visé afin de créer ou de reprendre une entreprise

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s'adresse aux candidats âgés de 16 à 25 ans révolus. Il est cependant possible de signer ce contrat en étant âgé de 26 ans ou plus si au moins l'une des conditions suivantes est respectée :

  • Le candidat est demandeur d'emploi
  • Le candidat est reconnu comme travailleur handicapé
  • Le candidat est bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA)
  • Le candidat est bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique (ASS)
  • Le candidat vient d'achever un contrat unique d'insertion (CUI)

Que faire si l'on a dépassé l'âge limite et que l'on ne remplit pas les conditions d'exception pour un contrat d'alternance ?

Dans ce cas, il faudra effectuer un ou plusieurs stages en entreprise, qui permettront d'acquérir l'expérience indispensable à l'obtention du CAP ou du bac pro. Ces stages nécessitent la signature d'une convention de stage entre le stagiaire, l'entreprise et l'établissement qui assure l'enseignement.

Si l'on souhaite passer les épreuves du CAP en candidat libre, c'est-à-dire sans avoir suivi de formation préalable et donc sans être rattaché à un établissement d'enseignement, il faut tout de même valider un stage en entreprise. Il devient alors plus compliqué de signer une convention de stage, mais il existe des solutions :

  • S'inscrire à des cours en ligne en rapport avec le métier de boulanger
  • Faire appel à la mission locale si l'on est âgé de moins de 26 ans et si le stage ne dépasse pas une durée de 2 mois

Combien de temps dure une formation de reconversion professionnelle en boulangerie-pâtisserie ?

Si la durée traditionnelle des formations s'élève à 2 ans pour le CAP et 2 ou 3 ans pour le bac pro, de nombreux organismes proposent des formations courtes permettant de préparer les candidats au CAP en quelques mois à peine. Ces formations sont spécifiquement conçues pour les adultes en reconversion professionnelle et peuvent souvent être suivies à distance.

Comment financer son projet (CPF, pôle emploi, etc.) ?

Il existe plusieurs moyens de financer son projet de reconversion professionnelle :

  • En utilisant son Compte Personnel de Formation (CPF)
  • En faisant appel à une aide financière de Pôle Emploi si l'on est demandeur d'emploi

Quel est le salaire moyen d'un apprenti boulanger ?

Le salaire d'un apprenti boulanger dépend de son âge et de son ancienneté dans l'entreprise. Pour les adultes âgés de plus de 26 ans, cette rémunération s'élève au salaire le plus élevé entre le SMIC et le salaire minimum relatif à son poste et imposé par la convention collective de la boulangerie-pâtisserie.