MAPA, l'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire
111 ans d'engagement

La reconversion vers le métier de boucher

Intérieur d'un rayon de boucherie

Difficile mais passionnant, le métier de boucher attire chaque année de nombreuses personnes en quête de reconversion professionnelle. Ce projet d'ampleur est parfois compliqué à entreprendre, mais il existe de multiples solutions afin de se former dans les meilleures conditions possibles.

Comment devenir boucher-charcutier en étant adulte (CAP, CQP, etc.) ?

Plusieurs formations sont accessibles aux adultes en reconversion professionnelle :

  • Le CQP boucher - Sans doute la formation la plus adaptée pour une reconversion, le certificat de qualification professionnelle boucher permet à des salariés ou des demandeurs d'emploi de devenir boucher en seulement 10 à 14 mois de formation. Elle se concentre sur les enseignements professionnels et non généraux, et elle peut se préparer en alternance. Les candidats peuvent également rester salariés dans leur entreprise et financer leur formation grâce à leur compte personnel de formation (CPF). Le CQP boucher peut être complété avec un CQP charcutier-traiteur.
  • Le CAP boucher - Les demandeurs d'emploi peuvent obtenir un CAP boucher en 2 ans et par la voie de l'alternance, ce qui leur permet de toucher un salaire et ainsi de financer la reprise de leurs études. Ils signent alors un contrat de professionnalisation et non un contrat d'apprentissage, avec des conditions de travail particulières.
  • Le bac pro boucher-charcutier-traiteur - Cette formation délivre en 3 ans un diplôme de niveau IV, c'est-à-dire équivalent à un bac général ou technologique, et elle forme au métier de boucher-charcutier-traiteur. Elle peut être suivie en formation continue et en alternance. 

Où suivre des formations pour adulte (CFA, écoles, etc.) ?

Le CAP boucher et le bac pro boucher-charcutier-traiteur se préparent soit dans un centre de formation d'apprentis (CFA), soit dans un lycée professionnel. Le CQP boucher peut quant à lui se préparer dans des CFA ou dans des centres de formation spécialisés. Ces organismes peuvent se présenter en tant qu'écoles techniques, par exemple l'école nationale supérieure des métiers de la viande (ENSMV), en tant que centres de formation dédiés à un secteur particulier, tel que le secteur des métiers de bouche, ou encore être affiliés à une entreprise spécifique. Dans ce dernier cas, l'entreprise propose souvent un CDI à l'obtention du CQP.

Comment ouvrir une boucherie sans diplôme ?

Toute personne souhaitant ouvrir ou reprendre une boucherie doit soit posséder un diplôme l'autorisant à exercer la fonction de boucher, soit pouvoir justifier d'au moins 3 années d'expérience en tant que boucher ou dans un métier connexe. Ainsi, les aides-bouchers ayant occupé cette fonction pendant 3 ans ou plus peuvent ouvrir leur propre boucherie.

Quels sont les avantages et les inconvénients du métier de boucher ?

Les bouchers sont des artisans polyvalents, avec des activités techniques (découpe de carcasses, préparation des pièces de viande, etc.) et commerciales (mise en vente des produits, conseil aux clients, prise de commandes, etc.). Ils sont au contact direct de leur clientèle et démontrent un savoir-faire reconnu et apprécié des Français. Les possibilités d'évolution de carrière sont nombreuses et les bouchers expérimentés peuvent prétendre à des postes de haute responsabilité, avec les revenus correspondants, ou même ouvrir un commerce et devenir leur propre patron.

Le métier de boucher est cependant contraignant. Il demande une bonne condition physique : les artisans restent debout la plus grande partie de la journée, manipulent des charges lourdes et des outillages dangereux, et travaillent souvent en chambre froide. Les horaires atypiques peuvent par ailleurs occasionner du stress et des troubles du sommeil.

Quel est le salaire d'un boucher après une reconversion professionnelle ?

Le salaire d'un boucher venant d'effectuer une reconversion professionnelle dépend du type de diplôme qu'il vient d'acquérir et de son expérience passée, qu'il peut faire valoir auprès des entreprises au moment de son recrutement. Ainsi, si l'artisan a déjà occupé un poste avec des fonctions managériales, il peut mettre en avant cette expérience afin de se faire recruter sur un poste à responsabilité dès son premier emploi en tant que boucher.

La rémunération minimale d'un boucher préparateur débutant est fixée à 1388 € net par mois, mais ce salaire augmente si l'artisan est qualifié ou hautement qualifié, ou s'il occupe un poste de cadre, par exemple s'il est chef de rayon ou responsable de laboratoire. 

La boucherie-charcuterie, un secteur qui recrute ?

Le secteur de la boucherie-charcuterie est vaste. Les entreprises recrutant des bouchers et bouchers-charcutiers sont nombreuses : boucheries artisanales, grandes surfaces, restauration collective, services de traiteur, établissements dans l'industrie agroalimentaire, ateliers de découpe, abattoirs, etc. Chaque année, de nombreuses entreprises cherchent à embaucher de jeunes bouchers ou des adultes en reconversion professionnelle, et le marché du travail est dynamique et facilement accessible.

Où trouver des offres d'emploi de boucher ?

La très grande majorité du temps, les recruteurs publient leurs offres d'emploi sur les sites d'emploi généraux, tels que Pôle-emploi, Indeed, le Bon Coin ou encore l'Apec pour les postes de cadre.

Le réseau peut également jouer un rôle important dans la recherche d'emploi. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à ses proches : famille, amis, connaissances, professeurs, anciens collègues, etc.