Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Combien coûte l'ouverture d'une boulangerie ?

Petit commerce au cœur de la vie de quartier, qui permet de dynamiser aussi bien les petites villes françaises que les grandes, la boulangerie-pâtisserie naît souvent de la volonté d'un entrepreneur passionné et prêt à s'investir pleinement dans ce projet. L'aspect le plus problématique lors de la création d'une boulangerie est l'aspect financier : ce type de commerce demande en effet des sommes d'argent conséquentes, que très peu de gens peuvent apporter à titre uniquement personnel. Afin de bien préparer vos demandes de prêt auprès des banques et investisseurs potentiels, il faut donc calculer très exactement le budget d'ouverture de votre boulangerie-pâtisserie.
Intérieur d'une boulangerie

Quel budget pour ouvrir sa propre boulangerie ?

Quels sont les équipements nécessaires ?

Lorsque l'on ouvre une boulangerie-pâtisserie, le plus gros investissement concerne le matériel de production. Les équipements des artisans boulangers sont nombreux et onéreux, et doivent obligatoirement rentrer dans le budget de création de l'entreprise.

Le budget matériel dépendra des types de produits que vous souhaitez fabriquer, qui pour certains demandent un équipement spécifique, mais également de la taille de votre boulangerie et de la quantité de production envisagée (fours ou pétrins de plus grande capacité, présentoirs à pain plus nombreux, etc.). La qualité du matériel acheté et ses différentes fonctionnalités auront également un impact sur son prix.

À noter qu'il est possible d'obtenir des équipements de boulangerie-pâtisserie à prix réduit en achetant du matériel d'occasion ou en déstockage.

Pour sa future activité de production, l'artisan boulanger aura besoin de matériel bien spécifique :

  • Le pétrin - Pétrin à axe oblique, pétrin à spirale, pétrin à bras plongeant
  • Le doseur d'eau et le refroidisseur
  • L'échelle à bacs
  • Le batteur-mélangeur
  • La diviseuse
  • La balance
  • Le repose-pâton et la chambre de repos
  • La façonneuse
  • La chambre de fermentation
  • Le four - Four à soles, four à chariot, four modulable, four ventilé
  • La plonge
  • Le lave-batterie
  • La chambre froide ou le réfrigérateur
  • Les petits ustensiles - Raclettes, pelles, spatules, fouets, moules à pain, bacs, filets de cuisson, toiles à pain, etc.

L'espace de vente devra par ailleurs être aménagé avec des équipements divers :

  • La vitrine sèche
  • La vitrine réfrigérée
  • Les présentoirs à pain
  • La table réfrigérée
  • La vitrine à gâteaux
  • La trancheuse à pain
  • La caisse enregistreuse ou la caisse automatique

Si un espace de restauration est envisagé, il faudra également compter des achats supplémentaires :

  • Les chaises et les tables
  • La vaisselle de table
  • Les petits éléments de décoration de table, éventuellement

Si le local n'est pas déjà équipé, il faudra par ailleurs penser à l'achat et à l'installation d'une climatisation afin de respecter les normes de sécurité et de conservation alimentaire en vigueur.

L'ensemble de ces équipements représente un budget conséquent, qui peut s'élever de 60000 € à 250000 € en moyenne, pour un achat de matériel neuf.

Comment intégrer le local dans son budget ?

Le local est déterminant dans le budget d'ouverture de votre boulangerie. L'implantation géographique de votre boulangerie conditionnera en partie le type et le flux de clientèle que vous gérerez au quotidien, et donc votre chiffre d'affaires, mais aussi le prix de votre loyer. Il faut non seulement prendre en compte les loyers des tout premiers mois afin d'assurer un lancement sans accroche, mais également tous les autres frais qui interviennent juste avant l'ouverture de votre boulangerie :

  • Le dépôt de garantie - Il peut être encaissé ou non par le bailleur. Dans le premier cas, il sera donc à intégrer dans votre budget de création d'entreprise.
  • Le pas-de-porte - Il s'agit d'une somme d'argent demandée dans certains baux commerciaux comme supplément de loyer ou comme indemnité, pour compenser une éventuelle indemnité d'éviction (c'est-à-dire l'indemnité versée par le bailleur s'il refuse de renouveler le bail commercial du locataire sans raison légitime). Le pas-de-porte n'est pas obligatoire, mais il s'agit néanmoins d'une pratique courante.
  • Les éventuels travaux - Si le local n'accueillait pas précédemment une boulangerie-pâtisserie, il faudra très probablement prévoir des travaux d'aménagement afin de bien organiser votre laboratoire, votre espace de vente ainsi que votre vitrine, et éventuellement un espace de restauration pour une consommation immédiate de vos produits. Des travaux seront par ailleurs nécessaires si les locaux ne sont pas en bon état (l'apparence et la propreté de votre boulangerie sont 2 éléments cruciaux pour votre chiffre d'affaires, puisqu'elles peuvent inciter ou dissuader les clients à acheter chez vous). Il faudra aussi veiller à ce que l'ensemble du local soit aux normes d'hygiène et de sécurité en vigueur.

Quels sont les frais annexes ?

Il s'agit de tous ces frais auxquels on ne pense pas forcément lorsque l'on rédige le plan financier de son projet. Faciles à oublier, ils peuvent cependant vite représenter une somme conséquente, qu'il vaut mieux prendre en compte dès la préparation de son projet.

Le prix de fabrication du pain et autres produits

Le calcul du prix de production de vos produits vous permet de définir le prix de vente de vos pains, viennoiseries, pâtisseries, chocolats, sandwichs et snacks, et donc votre marge commerciale. Il vous permet également de calculer le coût d'acquisition du stock de départ de matières premières nécessaires à la fabrication de vos tout premiers produits. Ce coût est à intégrer dans le budget global de la création de votre boulangerie.

Les formalités administratives

Le coût des formalités administratives liées à la création d'une entreprise varie selon le statut juridique de cette dernière (EURL, SARL, SAS, SASU, EI, EIRL, etc.) :

  • Les micro-entreprises - Aucun frais comptable. Cependant, ce statut ne concerne généralement pas les boulangeries. Le chiffre d'affaires est en effet plafonné, ce qui constitue un gros désavantage pour les boulangeries-pâtisseries, et le patrimoine personnel de l'artisan boulanger n'est pas protégé (à l'exception de sa résidence principale).
  • Les entreprises individuelles (EI) et les entreprises individuelles à responsabilité limitée (EIRL) - Frais d'immatriculation au Répertoire des Métiers (90 €) et frais d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (25,34 €). Les boulangeries-pâtisseries sont en effet assujetties à la fois au Répertoire des Métiers et au Registre du Commerce et des Sociétés. Il est par ailleurs possible de suivre le stage de préparation à l'installation (SPI) auprès de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat dont vous dépendez (260 €). Depuis 2019 et l'entrée en vigueur de la loi PACTE, ce stage est cependant devenu facultatif.
  • Les SARL, EURL, SAS et SASU - Frais de publication dans un journal d'annonces légales (en moyenne 200-230 €), frais d'immatriculation au Répertoire des Métiers (60 €) et frais d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (39,42 €).

À cela s'ajoutent les frais de rédaction des statuts si vous souhaitez faire appel à un cabinet d'expert-comptable, qui vous facturera des honoraires de prestation. Vous pouvez cependant rédiger ces statuts par vous-même en vous basant sur des modèles de statuts mis en ligne par des sources de confiance (economie.gouv.fr ou infogreffe.fr, par exemple).

Les frais d'embauche

À moins de reprendre un fonds de commerce ayant déjà un ou plusieurs salariés, il est probable que vous ayez à embaucher un employé ou votre conjoint lors de la création de votre boulangerie. L'embauche d'un nouveau salarié est un processus complexe et très réglementé. Dans certains cas, il est conseillé de faire appel à un cabinet d'expert-comptable, qui se chargera de régler toutes les formalités administratives obligatoires. Les honoraires peuvent cependant vite représenter une somme conséquente.

Il faudra par ailleurs souscrire à une mutuelle de santé professionnelle, obligatoire pour toutes les entreprises employant au moins un salarié, sauf si ce dernier dispose déjà d'une complémentaire santé. De plus, le salarié nouvellement embauché doit obligatoirement passer un examen médical avec un médecin du travail.

Les salariés peuvent par ailleurs bénéficier d'avantages en nature ou de compensations financières, comme la prise en charge d'une partie de leurs titres de transport.

L'assurance professionnelle

Il vous faudra obligatoirement souscrire à une assurance de responsabilité professionnelle, qui vous couvrira pour tous préjudices matériels ou corporels dus à un acte professionnel. Les tarifs varient selon l'assurance, la couverture proposée, les services supplémentaires, etc.

Le budget communication

Il n'est pas obligatoire de consacrer une partie de son budget à la communication, mais cela peut s'avérer judicieux, surtout si vous souhaitez vous implanter dans une zone où la concurrence est forte. Afin de vous démarquer et de fidéliser votre clientèle, vous pouvez mettre en place diverses actions de communication : création d'un site internet, distribution de flyers, création de plaquettes commerciales afin de présenter votre commerce et nouer des partenariats avec des restaurants, restaurants d'entreprises, etc.

S'il est possible de créer son site et ces divers supports de communication par soi-même, il faut cependant se montrer prudent. Un site mal fait, un flyer de qualité médiocre ou une plaquette commerciale à l'aspect non professionnel auront l'effet inverse de celui désiré et risquent de faire fuir vos clients et partenaires potentiels.

Si vous souhaitez accorder un budget à la communication de votre entreprise, il faudra probablement faire appel à un professionnel : agence de communication ou freelancers (graphiste, web designer, web développeur, etc.). Selon votre demande, le budget communication peut vite devenir non négligeable.

Dépôt de la marque

Si vous souhaitez protéger votre marque, c'est-à-dire votre nom de boulangerie, logo, slogan, etc., il faut la déposer à l'INPI. Cette démarche se fait par voie électronique et coûte 190 €. Vous serez alors propriétaire unique de votre marque et pourrez poursuivre en justice tout concurrent qui se serait approprié tout ou partie de votre marque.

Le business plan et l'étude de marché

Le business plan et l'étude de marché sont 2 éléments essentiels à la création d'une entreprise. Ils aident non seulement à bien construire votre projet, mais également à sécuriser des financements auprès des banques et autres investisseurs. Ces 2 documents ne doivent donc pas être négligés.

Vous pouvez tout à fait mener votre étude de marché et rédiger votre business plan par vous-même. Cela demande cependant beaucoup de temps et des compétences spécifiques, notamment en termes d'analyse du marché. Afin d'obtenir une étude de marché et un business plan aussi détaillés et vendeurs que possible, vous pouvez faire appel à des bureaux d'études spécialisés, dont les tarifs seront à prendre en compte dans le budget d'ouverture de votre boulangerie.

Le coût du diplôme pour ouvrir une boulangerie

Quel diplôme pour devenir boulanger ?

Si vous souhaitez exercer la fonction de boulanger au sein de votre entreprise, il vous faudra obligatoirement être en possession d'un diplôme reconnu par l'État. Plusieurs diplômes sont possibles :

  • Le CAP en boulangerie ou pâtisserie-boulangerie
  • Le bac pro en boulangerie-pâtisserie
  • Le brevet professionnel en boulangerie

Combien coûte une formation de boulanger ?

Les tarifs des formations en boulangerie-pâtisserie varient d'un institut à l'autre, selon la durée de l'enseignement, le niveau d'accompagnement, etc., et peuvent parfois atteindre plusieurs milliers d'euros.

Financer son projet de boulangerie

Vitrine boulangerie

Quels sont les différents types de financements possibles ?

Vous pouvez avoir recours à différentes solutions de financement, seules ou complémentaires :

  • Emprunt bancaire
  • Financement participatif (crowdfunding) - Dons, prêts et prises de participation au capital de l'entreprise
  • Aides et subventions de l'État - Prêt d'honneur, négociation d'un local avec la mairie, aides spécifiques de l'État, aides des collectivités territoriales, ACCRE, etc.
  • Love money - Argent donné ou prêté par vos proches

Quel est l'apport demandé pour acheter une boulangerie-pâtisserie ?

Lorsque vous souhaitez financer votre projet de façon traditionnelle, c'est-à-dire grâce à un emprunt bancaire, les banques vous demanderont un apport personnel afin de répartir les risques. Cet apport s'élève en moyenne à 20 ou 30 % du montant total du projet. La création d'une boulangerie se chiffre à plusieurs centaines de milliers d'euros, aussi l'apport personnel demandé peut s'avérer très important. Dans ce cas, il est possible de faire appel au love money, c'est-à-dire des emprunts auprès de proches, ou à des financements complémentaires afin de consolider l'apport et d'ainsi faire levier auprès des banques.

Comment bien vendre son projet auprès des investisseurs ?

Le business plan

Pour rassurer les investisseurs quant à la viabilité de votre projet entrepreneurial, il faudra le présenter en détail dans un document appelé business plan. Il récapitule le projet dans son ensemble, l'état du marché et de la concurrence, le prévisionnel financier, toutes les dépenses liées à l'ouverture de la boulangerie, etc.

Le business plan sera votre outil premier et principal pour convaincre les banques et autres investisseurs de vous accorder un prêt ou une aide pour ouvrir votre boulangerie-pâtisserie, aussi il ne faut surtout pas le négliger. La partie financière demandera notamment une attention particulière.

La rentabilité de la boulangerie

Le calcul du seuil de rentabilité de votre entreprise vous permet de déterminer à partir de quand votre boulangerie engendre des bénéfices. C'est un indicateur fiable que les banques et investisseurs étudieront avec attention, car il permet non seulement d'estimer les bénéfices que dégagera votre entreprise, mais également d'analyser les risques de déficit. Veillez donc à bien l'intégrer dans votre business plan.

L'équipe

Les investisseurs parient sur un projet, mais également sur des personnes. La présentation de l'équipe est une partie cruciale de votre business plan, puisqu'elle explique aux investisseurs qui gérera le projet et fera tourner la boutique. Une équipe complémentaire, constituée de personnes compétentes dans leur domaine et capables de chacune apporter une vraie expertise au projet, sera un élément particulièrement rassurant pour les banques. N'hésitez donc pas à mettre en avant vos capacités et connaissances, ainsi que celles de vos éventuels associés, dès lors qu'elles peuvent s'avérer utiles pour le bon fonctionnement de votre future boulangerie.

 

Diriger une boulangerie, en étant soucieux de la qualité des produits proposés, de son bon fonctionnement, et s’inscrire ainsi dans la durée, nécessite une couverture d’assurance spécifique et adaptée à son activité. Il en va de la pérennité de l’entreprise.

Vous souhaitez ouvrir votre propre boulangerie ?

Commencez par télécharger notre livre blanc !