Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Le financement d'un projet d'ouverture de boulangerie

Rendez-vous à la banque

Les boulangeries-pâtisseries constituent un élément traditionnel du paysage français. Présentes aussi bien dans les zones urbaines que dans les zones rurales, elles attirent de plus en plus de clientèle, non seulement pour les produits de boulangerie traditionnelle mais également grâce à la diversification de leur offre (sandwichs, pizzas, snacking, etc.). Promesse de succès entrepreneurial, le secteur attire de nombreux porteurs de projet souhaitant créer ou racheter une boulangerie-pâtisserie. Mais comment financer un projet d'une telle envergure ?

Quel budget faut-il pour ouvrir une boulangerie (matériel, local, frais annexes) ?

L'ouverture d'une boulangerie est un projet complexe dont le budget dépend de nombreux facteurs, notamment :

  • Le matériel - De production (four, pétrin, diviseuse, chambre de repos, etc.), de nettoyage (plonge, lave-batterie) et de vente (caisse enregistreuse, vitrine à gâteaux, présentoirs à pains, etc.)
  • Les locaux - Dépôt de garantie, pas-de-porte, travaux si nécessaires (pour une mise aux normes par exemple)
  • Le droit d'entrée en franchise - Dans le cas où vous souhaitez franchiser votre boulangerie
  • Les frais annexes - Stock de matière première, formalités administratives, frais d'embauche, assurance professionnelle, budget de communication si nécessaire, dépôt de la marque si vous le souhaitez, frais d'expertise-comptable si vous faites appel à un cabinet comptable

L'ouverture d'une boulangerie peut donc se chiffrer à plusieurs centaines de milliers d'euros, selon le projet.

Obtenir un crédit professionnel

Afin de financer un projet de création ou de reprise de boulangerie-pâtisserie, la très grande majorité des entrepreneurs ont recours à un prêt bancaire. Ce dernier permet d'échelonner des remboursements sur une période pouvant durer de 2 à 15 ans en moyenne. Ces remboursements sont mensuels, la plupart du temps, mais une périodicité trimestrielle, semestrielle ou même annuelle peut être négociée avec la banque.

Les banques proposent des crédits professionnels afin de financer les besoins de création d'entreprise, de reprise de fonds de commerce, ou encore de financement pour développer une entreprise existante. Elles se basent sur plusieurs critères pour juger si, oui ou non, elles accorderont un prêt au porteur de projet :

  • Le projet en lui-même et sa rentabilité - Il s'agit du critère principal. Votre projet est-il viable sur le long terme ? Les prévisions financières sont-elles raisonnables, et permettent-elles de couvrir le remboursement du crédit jusqu'à son échéance ? Tous les aspects financiers ont-ils été pensés et pris en compte ? Afin de convaincre les banques de la rentabilité de votre future boulangerie, il vous faudra présenter votre projet en détail, et notamment sa partie financière. Cela demande donc de rédiger un business plan, ce document incontournable qui permet de présenter et résumer votre projet afin de retenir l'attention des investisseurs.
  • L'apport personnel - Aux yeux des banques, l'apport personnel permet non seulement de répartir les risques en cas de faillite, mais aussi de confirmer votre engagement dans ce projet entrepreneurial. Attention cependant à ne pas investir la totalité de votre patrimoine personnel dans cette création ou reprise de boulangerie, car les banques pourront considérer cette manœuvre comme un risque inconsidéré.
  • L'expérience et l'expertise de l'entrepreneur - Les banques vous accorderont bien plus facilement un prêt si vous avez une formation ou de l'expérience dans le secteur de la boulangerie-pâtisserie, ou si vous avez déjà mené à bien un projet entrepreneurial.

Quel apport pour acheter ou reprendre une boulangerie ?

Le financement nécessaire à l'achat ou la reprise d'une boulangerie-pâtisserie peut s'élever à plusieurs centaines de milliers d'euros, selon la taille de la boulangerie, son emplacement, la qualité et la quantité de production souhaitée, le droit d'entrée en franchise, etc.

En règle générale, les banques vous demanderont un apport personnel de 20 à 30 % du financement total du projet. Dans le cadre d'une ouverture ou reprise de boulangerie, l'apport nécessaire peut donc parfois s'élever à 100 000 euros.

Comment faire pour ouvrir ou acheter sa propre boulangerie sans apport ?

Si vous ne disposez pas d'un apport personnel suffisant pour que la banque vous accorde un crédit professionnel, sachez qu'il existe des solutions pour constituer cet apport par d'autres biais.

Le financement participatif

Également appelé crowdfunding, le financement participatif fait appel aux dons ou aux prêts d'investisseurs particuliers, via une plateforme de crowdfunding. Il repose sur un principe de multitude : de petits financements, mais en très grands nombres. L'objectif est donc d'atteindre et intéresser le plus de personnes possible. Ce financement peut prendre 3 formes différentes :

  • Le don - Les donateurs versent des sommes à leur convenance en échange ou non de contreparties, définies au préalable par le porteur de projet. Ainsi, à partir d'un certain montant, le don débloque une forme de compensation en nature (des produits gratuits durant une durée déterminée, des réductions, le nom du donateur affiché dans les locaux de la boulangerie, etc.).
  • Le prêt - Les investisseurs financent une partie du projet sous forme de prêt, à taux d'intérêt prédéfini et pouvant s'élever à 0 %. Le fonctionnement est le même que celui d'un crédit professionnel, avec un remboursement suivant un échéancier fixé à l'avance.
  • La prise de participation, ou investissement au capital - Les investisseurs achètent des parts dans l'entreprise. Cela signifie qu'ils entrent au capital de la boulangerie, deviennent associés et ont un pouvoir décisionnel dans l'entreprise. Le poids du vote dépendra du montant investi au départ.

Le love money

Il consiste à constituer votre apport personnel grâce à la participation financière de vos proches. Il a le même fonctionnement que le crowdfunding, avec des possibilités de financement par don avec ou sans contrepartie, par prêt à taux zéro ou plus élevé, ou par prise de participation dans l'entreprise.

Le love money vous permet de récolter des financements rapidement et dans un cadre de confiance. Attention cependant aux dissensions qui peuvent survenir au sein d'un couple, d'une famille ou entre amis dès lors que des sommes importantes sont impliquées. Il est recommandé de définir un cadre légal clair afin de résoudre sereinement tous les litiges qui pourraient survenir par la suite.

Le prêt d'honneur

Le prêt d'honneur est un crédit à taux zéro accordé aux porteurs de projet de création ou de reprise d'entreprise. Il est financé en partie ou en totalité par l'État, via des organismes dédiés, et son montant peut s'élever de 2 000 à 50 000 euros, voire même 100 000 euros s'il s'agit d'un projet innovant.

Les deux organismes de prêts d'honneur les plus connus sont Initiative France et Réseau Entreprendre.

Financer la reprise ou l'achat d'une boulangerie : les différentes aides pour créer son entreprise

Boulangers dans leur boutique

L'État propose différentes aides financières et exonérations pour les projets d'ouverture d'entreprise.

On peut notamment citer :

  • Le Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise (Nacre) - Accompagnement des entrepreneurs pendant 3 ans pour les aider à structurer leur projet de création ou de reprise d'entreprise, avec la possibilité d'obtenir un prêt à taux 0
  • L'Aide à la création ou à la reprise d'une entreprise (Acre) - Exonération totale ou partielle des charges sociales au cours de la première année d'activité de la boulangerie et selon les revenus
  • L'Aide à la reprise ou à la création d'entreprise (Arce) - Versement de 45 % des droits restants à l'aide au retour à l'emploi (ARE) pour les demandeurs d'emploi se lançant dans un projet entrepreneurial
  • Les aides à l'embauche
  • La prime régionale à la création d'entreprise (Prce)
  • L'Adie - Financement d'un projet d'entreprise jusqu'à 10 000 €, ouvert à tous
  • La garantie égalité pour les femmes

Par ailleurs, BPI France propose une garantie création, qui permet de garantir entre 50 et 60 % du concours bancaire des entrepreneurs.