Quelles sont les bonnes raisons pour devenir boulanger ?
Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Pourquoi devenir boulanger ?

Pâte à baguettes

Le boulanger est l'un des artisans les plus appréciés de la population française. Il est essentiel à la vie des villes et des villages et il entretient un lien particulier avec une clientèle locale et fidèle. En France, on compte plus de 30 000 boulangeries, qui produisent en moyenne 6 milliards de baguettes par an. Mais qui sont vraiment les artisans derrière les fourneaux, et pourquoi devenir boulanger ?

En quoi consiste le métier de boulanger ?

L'artisan-boulanger produit des pains, des pains spéciaux, des viennoiseries, des brioches, des produits pour la restauration rapide tels que des sandwichs, des quiches, des pizzas et autres, ainsi que des pâtisseries s'il a le titre de boulanger-pâtissier.

Il est responsable de l'ensemble du processus de fabrication des produits, le tout en respectant les règles d'hygiène et de sécurité en vigueur :

  • Choix de l'offre proposée et des prix
  • Choix des fournisseurs
  • Commande des matières premières et contrôle de leur qualité à leur arrivage
  • Préparation du laboratoire de production
  • Fabrication des produits étape par étape
  • Contrôle qualité des produits en cours de fabrication
  • Présentation des produits et mise en vente
  • Vente auprès des clients s'il manque de personnel de vente
  • Nettoyage du laboratoire de production
  • Enseignement auprès du ou des apprentis s'il y en a

Das le cas où il est également gérant de sa propre boulangerie, le boulanger-pâtissier aura quelques tâches supplémentaires :

  • Gestion financière et comptable
  • Gestion administrative
  • Recrutement et management des équipes

Le boulanger est donc un artisan polyvalent, avec un savoir-faire pointu, des connaissances techniques sur les machines utilisées et les processus de fabrication, ainsi que des capacités managériales et un bon relationnel client.

L'artisan-boulanger peut travailler dans de multiples cadres : boulangeries artisanales et traditionnelles, boulangeries industrielles, grande distribution.

Quelles sont les conditions de travail d'un artisan-boulanger ?

Le métier de boulanger est gratifiant, mais difficile. Bien que le secteur ait évolué depuis plusieurs décennies et que les avancées technologiques ont permis de soulager le travail du boulanger, la profession demande de nombreux efforts physiques. La manutention manuelle est notamment contraignante, ainsi que les gestes répétitifs et les postures de travail parfois inconfortables, avec une station debout prolongée. L'environnement de travail consiste en un espace restreint et chaud, dû à l'utilisation d'équipements professionnels tels que les fours de cuisson.

Par ailleurs, l'artisan présente un sérieux risque de développer de l'asthme professionnel dû aux poussières de farine. Il existe néanmoins des habitudes préventives : nettoyer à l'aspirateur et non au balai, verser l'eau avant la farine dans le pétrin, laver ses vêtements de travail séparément et sans les secouer.

Les horaires sont contraignants et une partie du travail s'effectue la nuit. La journée du boulanger commence dès 4 heures du matin et se poursuit jusqu'après la fermeture de la boulangerie, avec le nettoyage de l'espace de vente et de l'espace de production. Si le boulanger est patron de sa boulangerie, il doit également s'occuper de toutes les tâches administratives liées au fonctionnement de l'entreprise.

Les boulangeries sont en très grande partie ouvertes le weekend ainsi que les jours fériés. Elles bénéficient d'un jour de fermeture par semaine, parfois 2, et ferment généralement pendant quelques semaines durant le mois d'août.

Boulanger ou pâtissier, pourquoi avoir choisi ce métier ?

La question se pose. Malgré les conditions de travail difficiles, de nombreuses personnes choisissent le métier de boulanger ou de pâtissier et s'y plaisent parfaitement. Alors, quels sont les avantages de la profession ?

Il s'agit premièrement d'un métier facile d'accès et au fort potentiel d'évolution de carrière. Les opportunités d'embauche sont nombreuses, et les titulaires d'un diplôme qualifiant au métier n'ont pas de mal à trouver un poste. L'ouvrier boulanger peut évoluer en ouvrier qualifié, puis ouvrier hautement qualifié, et devenir chef de production ou créer son propre commerce. Les boulangers les plus aventuriers ont également de belles opportunités de carrière à l'international, où la cuisine française est prisée. Le Japon et les États-Unis, notamment, raffolent des artisans français.

Par ailleurs, le métier de boulanger est un métier de passion, demandant de la créativité et du savoir-faire. Il est valorisé par une clientèle fidèle et toujours satisfaite par les produits proposés.

Enfin, le boulanger peut toucher un salaire confortable après quelques années d'expérience, ou s'il gère sa propre boulangerie. Si les salaires des boulangers débutants avoisinent le SMIC, sur 35 heures, la rémunération augmente progressivement au cours de la carrière de l'artisan et peut parfois atteindre 4 000 € par mois, selon le poste et l'entreprise.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour être boulanger ?

Au vu de ses différentes fonctions et des conditions de travail, le boulanger doit avoir une bonne condition physique, afin d'endurer les longues heures de travail et la manutention dans la chaleur constante.

Le boulanger doit par ailleurs disposer de bonnes connaissances techniques des procédés, matières premières et machines qu'il utilise, ainsi que de la réglementation en vigueur dans le secteur de l'alimentaire. Des connaissances en comptabilité et en gestion d'entreprise sont nécessaires à la création ou la reprise d'une boulangerie.

Le boulanger est un artisan organisé, rigoureux et créatif, capable de proposer de nouvelles offres pour mieux satisfaire sa clientèle. Il doit avoir le contact facile et, une fois avancé dans sa carrière, les capacités relationnelles et décisionnelles nécessaires au management d'équipe.

Comment réussir son orientation scolaire et professionnelle ?

L'orientation scolaire et professionnelle est une affaire personnelle et complexe. De nombreuses personnes cherchent à se réorienter au cours de leur carrière. C'est normal, et ce n'est pas une mauvaise chose : dans un monde en constante évolution, l'esprit humain est tenté de découvrir de multiples pratiques. Mais même si les opportunités de changement sont réelles, il faut s'assurer de bien choisir afin de trouver un métier intéressant, pour le reste de sa vie professionnelle ou pour les prochaines années.

Pour cela, il faut :

  • Lister ses intérêts
  • Lister ses talents
  • Faire appel aux aides disponibles - Les conseillers d'orientation dans un cadre scolaire, les dispositifs de réorientation professionnelle pour les demandeurs d'emploi, etc.
  • Ne pas prendre de décision sur un coup de tête
  • Si possible, tester le métier - C'est possible dès la 3ème grâce au stage en entreprise obligatoire, qui dure une semaine et donne à l'élève l'opportunité de s'immerger dans l'univers de la boulangerie. Sinon, il est possible de faire des stages ou des formations de découverte du métier sur quelques jours. Il s'agit de formations payantes, mais qui donnent un bel aperçu du métier, en plus de quelques notions de base.

Comment devenir boulanger à 50 ans grâce à la reconversion professionnelle ?

Il n'y a pas d'âge pour devenir boulanger. Tous ceux qui le souhaitent peuvent se réorienter et obtenir un diplôme leur donnant accès au métier. La reconversion professionnelle est soutenue par plusieurs dispositifs gouvernementaux, tels que le Compte Personnel de Formation (CPF) ou Pôle Emploi, qui accompagne les demandeurs d'emploi tout au long de leur projet.

Quels diplômes et études en boulangerie-pâtisserie (CAP, bac pro) ?

Afin de devenir boulanger, il faut détenir soit un CAP boulanger, soit un bac pro boulanger. Ces diplômes se préparent dans des Centres de Formations des Apprentis (CFA), des écoles privées, des lycées professionnels ou tout organisme de formation certifié.

Le CAP peut être suivi d'une mention complémentaire en boulangerie spécialisée ou en pâtisserie boulangère. Le CAP et le bac pro donnent accès au brevet professionnel et au brevet de maîtrise (après 3 années d'expérience professionnelle pour les titulaires d'un CAP). Ces 2 formations donnent toutes les clés pour la bonne gestion d'une entreprise.

Plus d'articles pour les futurs boulangers