Entretien d'embauche dans une boulangerie : comment le réussir ?
Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Comment réussir son entretien d'embauche dans une boulangerie ?

Le secteur de la boulangerie est un secteur dynamique, qui comptabilise plus de 30 000 boulangeries sur le territoire français. Environ 180 000 personnes y sont employées, et on compte en moyenne 7 000 recrutements par an. Ce ne sont donc pas les emplois en boulangerie qui manquent. Cependant, comme dans tous les secteurs, aucune position n'est acquise et il faut bien se préparer avant chaque entretien d'embauche.

Comment passer des entretiens d'embauche en boulangerie : quelques exemples de questions

L'entretien d'embauche est une étape intermédiaire ou finale du processus de recrutement. Après analyse des différentes candidatures, qui consistent généralement en un CV et une lettre de motivation, les recruteurs sélectionnent quelques candidats prometteurs et leur proposent un entretien d'embauche.

Certaines questions reviennent souvent durant les entretiens d'embauche, quel que soit le secteur, et auxquelles l'on peut aisément se préparer à l'avance :

  • Pourquoi êtes-vous intéressé par le poste ?
  • Qu'est-ce qui vous démarque des autres candidats ?
  • Quel est votre pire défaut ?
  • Quelles sont vos prétentions salariales ?
  • Quel est votre plan de carrière à moyen terme ?
  • Comment avez-vous entendu parler de ce poste/de cette entreprise ?
  • Quel a été un évènement marquant que vous avez dû surmonter au cours de votre carrière ?
  • Pourquoi avoir quitté votre précédent emploi ?
  • Pourquoi n'avez-vous pas travaillé durant cette période ?
  • Quels sont vos hobbies ?

L'objectif est de répondre avec honnêteté tout en mettant en avant ses points forts. Il ne faut pas hésiter à se montrer factuel et à expliciter chacune des réponses avec des exemples concrets : parler d'expériences professionnelles passées, des solutions proposées à certains problèmes, des résultats obtenus. Si le candidat manque d'expérience dans le secteur de la boulangerie, il peut citer ses expériences dans d'autres secteurs, ou se mettre en situation hypothétique : comment il agirait s'il faisait face à telle problématique, quelle offre il proposerait pour un type de clientèle particulier, etc. Il faut savoir se montrer volontaire et confiant tout en restant humble. Il s'agit d'un équilibre que l'on peut trouver en se préparant bien à l'entretien chez soi, seul ou avec l'aide de ses proches.

Dans le secteur de la boulangerie, des questions techniques seront posées à toutes personnes postulant à une position en production : les recruteurs souhaitent s'assurer que le candidat connaît bien les étapes de fabrication du pain et autres produits et sera à même de les réaliser. Pour les postes de vente, les recruteurs peuvent poser quelques questions sur les produits afin de savoir si le futur vendeur connaît un minimum l'univers de la boulangerie.

La question des qualités et des défauts

"Quels sont vos qualités et vos défauts ?" ou encore "Quel est votre plus grand défaut ?" sont des questions que l'on entend très fréquemment durant les entretiens d'embauche, peu importe le secteur. Si la réponse bateau consiste à parler de son perfectionnisme ou de son addiction au travail comme son principal défaut, elle est à double tranchant et risque de frustrer le recruteur plus que de l'impressionner.

L'important est de rester honnête, tout en insistant sur le fait que le défaut mentionné est en réalité un point d'amélioration : une lacune ou un manque d'expérience technique dans ce domaine qui sera vite comblé avec un peu de pratique, par exemple.

Première expérience : comment s'habiller pour un entretien d'embauche ?

L'entretien d'embauche constitue généralement la première rencontre en face à face entre le candidat et le recruteur (le patron boulanger ou un chargé des ressources humaines pour les boulangeries plus imposantes ou pour les franchises). La première impression aura son importance et il convient donc de soigner son apparence.

La boulangerie est un commerce alimentaire, où de nombreuses règles d'hygiène et de sécurité s'appliquent, aussi est-il important de renvoyer l'image de quelqu'un de soigné. Si porter un costume-cravate peut s'avérer un peu extravagant pour de petites entreprises artisanales telles que les boulangeries, il faut tout de même éviter le jogging. En résumé, une tenue élégante et confortable, qui ne paraît pas non plus déplacée dans un petit commerce de proximité, et qui donne l'impression d'être une personne appliquée et bien au fait des règles de propreté.

Pourquoi et comment bien préparer son entretien pour un poste de vendeur en boulangerie ?

De nombreuses boulangeries ouvrent chaque année ou sont en quête de nouveau personnel. Le poste de vendeur en boulangerie ne demande pas de diplôme particulier, mais les recruteurs sont vigilants et exigeants. Les boulangeries artisanales sont de petites entreprises, et l'ensemble du personnel forme une équipe soudée. Le gérant veillera donc à embaucher la personne qu'il estimera la plus adéquate pour le poste et pour son équipe. Bien préparer un entretien prouve à l'employeur que le candidat prend cette position au sérieux et est prêt à s'investir dans la boulangerie.

Pour commencer, il faut soigner son apparence. Comme mentionné plus haut, le personnel de boulangerie est soumis à des normes d'hygiène et de sécurité très strictes. Il est également en charge de l'accueil de la clientèle. Il faut donc avoir une apparence soignée.

Le vendeur représente la boulangerie-pâtisserie. Il est la première personne en contact avec les clients et celle qu'ils voient le plus. Une boulangerie qui vend de bons produits et a un excellent relationnel est certaine de voir ses clients revenir. Durant l'entretien, il faut donc se présenter comme quelqu'un d'accessible, avec le sourire facile et un bon sens du conseil.

Une bonne connaissance du secteur et des différents produits proposés à la vente est indispensable. Avant l'entretien, il peut s'avérer judicieux de lister les principaux produits disponibles en boulangerie afin d'en retenir le nom et l'apparence. Connaître les ingrédients principaux peut également jouer en la faveur du candidat durant l'entretien.

Dans certains cas, il est utile de savoir converser en anglais afin de pouvoir assurer la vente auprès des touristes étrangers. Il est donc conseillé de réviser un peu les bases de la langue avant l'entretien.

Pourquoi travailler en boulangerie-pâtisserie ?

Les boulangeries-pâtisseries sont l'un des petits commerces les plus appréciés en France. Pains, viennoiseries, pâtisseries... Les produits proposés en boulangerie font partie intégrante des habitudes de consommation de la population française, et ce depuis déjà plusieurs siècles. Les boulangeries sont incontournables dans presque la totalité des villes et des villages du pays, et elles permettent de faire vivre les quartiers et les petits bourgs. Elles ont une clientèle régulière et fidèle, qui apprécie les produits proposés et le fait savoir.

Travailler en boulangerie signifie travailler dans l'un des secteurs emblématiques de la gastronomie française. La satisfaction de la clientèle et sa loyauté sont gratifiantes, de même que de pouvoir travailler avec des produits agréables.

Les vendeurs en boulangerie-pâtisserie bénéficient d'un contact avec le client permanent, avec qui ils peuvent échanger et créer du lien. Les vendeurs travaillent en étroite collaboration avec le boulanger, qui vient parfois les assister durant les heures de pointe. Ils peuvent parfois mettre la main à la pâte, sous la supervision du boulanger, et participer à certaines étapes de fabrication des produits proposés à la vente. Ils peuvent également repartir chez eux avec certains produits non vendus en fin de journée, afin d'éviter les pertes.

Le boulanger, quant à lui, a un métier au savoir-faire valorisé, à la fois créatif et technique, et où l'on ne s'ennuie jamais. Si les horaires de travail peuvent être difficiles, le boulanger peut prétendre à une rémunération plus que décente après quelques années d'expérience ou s'il ouvre lui-même sa propre boulangerie.