Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Quel est le salaire d'un boulanger ?

Le boulanger fabrique, dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité alimentaire, des pains et des viennoiseries pour ses clients. Bien que le métier soit gratifiant grâce à de nombreux aspects, comme la créativité, la performance technique, ou encore la proximité avec la clientèle, la question du salaire d'un boulanger reste tout à fait légitime. Quelle est la rémunération moyenne d'un boulanger ? Quels facteurs font la différence ? Faisons le point sur cette question d'importance.

Quels sont les différents facteurs affectant le salaire moyen d'un boulanger ?

Le salaire minimal d'un boulanger est fixé par la grille des salaires de la convention collective de la boulangerie-pâtisserie. Il s'agit cependant des rémunérations minimales, et les salaires réels peuvent s'avérer plus élevés.

Le salaire d'un boulanger dépend de :

  • Son expérience - Un ouvrier boulanger débutant touchera moins qu'un artisan boulanger expérimenté.
  • Son statut - S'il est salarié ou chef d'entreprise.
  • Son titre - S'il est boulanger, c'est-à-dire s'il ne s'occupe que de la conception des pains, pains spéciaux et viennoiseries, ou boulanger-pâtissier, c'est-à-dire s'il s'occupe également de la fabrication des gâteaux, tartes, etc.
  • Le type d'employeur - Les salaires peuvent différer entre une boulangerie artisanale, une boulangerie industrielle et une grande surface.
  • La notoriété de la boulangerie - Par exemple, une boulangerie réputée de luxe pourra, selon la volonté du patron, mieux rémunérer son équipe.
  • Les horaires - Les salaires sont généralement calculés sur la base des 35 heures. Si un boulanger (qui n'est pas lui-même gérant de sa propre boulangerie) travaille des heures supplémentaires, elles seront rémunérées. Ces heures peuvent également être majorées s'il s'agit d'heures de nuit ou d'heures travaillées le dimanche ou un jour férié. Une majoration peut aussi s'appliquer selon le nombre d'heures travaillées dans la semaine (toutes les heures après la 43e heure travaillée de la semaine seront majorées de 20 %, par exemple).

Combien est payé un boulanger par mois ?

Le salaire d'un boulanger débutant

Le salaire minimum, imposé par la convention collective de la boulangerie-pâtisserie, pour un ouvrier boulanger titulaire d'un CAP est de 1 572,58 € brut par mois, soit 1 227 € net par mois. Lorsque l'ouvrier boulanger a exercé à son poste pendant un an, son salaire minimum est réévalué à 1 603,15 € brut, soit 1 250 € net.

Si le boulanger est titulaire d'un CAP avec une mention complémentaire ou d'un bac professionnel, son salaire minimal lors de ses premières années de carrière est de 1 618,32 € brut, soit 1 262 € net.

Si le boulanger est titulaire de 2 mentions complémentaires ou d'un brevet professionnel, il peut prétendre à un salaire minimal de 1 666,85 €, soit 1 300 € net par mois.

Ces revenus sont calculés sur la base des 35 heures. Le salaire mensuel moyen est en réalité souvent plus élevé, dû aux heures supplémentaires, et aux heures majorées effectuées par le boulanger. Comme mentionné plus haut, il existe par ailleurs d'autres critères permettant au boulanger de prétendre à un meilleur salaire.

À noter que les boulangers travaillant en grande surface sont soumis à la convention collective ducommerce de détail et de gros à prédominance alimentaire.

Le salaire d'un boulanger expérimenté

Lorsque le boulanger commence à gagner en expérience, il gagne également en responsabilité au sein de la boulangerie. Il est plus autonome et peut travailler seul sur tous les postes de travail. Selon l'expérience acquise et les éventuelles formations complémentaires qu'il a passées, le boulanger peut acquérir de nouveaux titres : un ouvrier boulanger peut ainsi devenir un ouvrier qualifié, puis un ouvrier hautement qualifié.

Les salaires sont alors revus à la hausse. Les revenus minimums sont toujours fixés par la convention collective de la boulangerie-pâtisserie et dépendent du titre et du nombre d'années d'expérience du boulanger.

Ainsi, le boulanger titulaire d'un bac pro et ayant exercé son métier durant 2 années après l'obtention de son diplôme a un salaire minimum de 1 666,85 € brut, soit 1300 € net.

Un boulanger titulaire du CAP et de 2 mentions complémentaires pourra prétendre, après 2 années d'expérience, à un salaire mensuel brut de 1 682,02 €, soit 1312 € net. Il en est de même pour les boulangers titulaires du brevet professionnel et ayant exercé leur métier pendant 2 ans.

Avec suffisamment d'années d'expérience ou suite à l'obtention d'un brevet de maîtrise, le boulanger devient un ouvrier hautement qualifié. Il peut alors diriger une équipe d'ouvriers et coordonner leur travail. Son salaire minimal est de 1 697,19 € brut, soit 1 324 € net.

Il s'agit là encore des revenus minimums imposés par la convention collective. Les employeurs peuvent proposer des salaires plus élevés à leurs employés.

Dans les grandes surfaces, les boulangers expérimentés peuvent prétendre aux postes de chef d'équipe ou de chef de rayon, qui offrent un meilleur salaire.

Le salaire d'un boulanger à son compte

S'il est à son compte, le salaire moyen d'un boulanger chef d'entreprise s'élève à environ 2 700 € par mois, parfois bien plus selon le succès et la bonne gestion de la boulangerie. Ce chiffre varie énormément selon le chiffre d'affaires de la boulangerie (qui dépend de l'activité en boulangerie, de l'offre de produits, de sa localisation, etc.), les avantages dont bénéficie le boulanger (il peut par exemple avoir un logement de fonction), etc.

Quel est le salaire moyen d'un pâtissier ?

Si le travail du pâtissier est bien différent du travail du boulanger, il s'agit cependant d'une profession complémentaire que l'on retrouve très souvent dans les boulangeries. Selon leur formation et leur expérience, les boulangers peuvent par ailleurs prétendre au titre de boulanger-pâtissier, ce qui augmente leur salaire.

La grille des salaires de la convention collective de la boulangerie-pâtisserie est la même, qu'il s'agisse du métier de boulanger ou du métier de pâtissier. Les pâtissiers peuvent ainsi prétendre aux mêmes revenus et aux mêmes évolutions salariales que les boulangers.

Combien gagne un apprenti boulanger-pâtissier ?

Au cours de sa formation, le futur boulanger peut choisir de suivre ses cours en alternance. Il devient alors un apprenti et partage son temps entre l'établissement lui dispensant sa formation et l'entreprise avec laquelle il a signé un contrat d'apprentissage.

Le salaire minimum des apprentis varie en fonction de leur âge et de leur ancienneté dans l'entreprise. Ainsi :

  • Les apprentis âgés de 16 à 17 ans touchent 27 % du SMIC (419,75 €) la première année, 39 % du SMIC (606,29 €) la seconde année et 55 % du SMIC (855,02 €) la troisième année
  • Les apprentis âgés de 18 à 20 ans touchent 43 % du SMIC (668,47 €) la première année, 51 % du SMIC (792,84 €) la seconde année et 67 % du SMIC (1 042,57 €) la troisième année
  • Les apprentis âgés de 21 à 25 ans touchent 53 % du SMIC (823,93 €) la première année, 61 % du SMIC (948,29 €) la seconde année et 78 % du SMIC (1 212,57 €) la troisième année
  • Si l'apprenti est âgé de 26 ans ou plus, il touche le salaire le plus élevé entre le SMIC et le salaire minimum fixé par la convention collective et correspondant à son poste

Titulaire d'un CAP, d'un bac pro, d'un BP ou d'un BM : une différence de salaire ?

Comme mentionné plus haut, la formation suivie aura un impact sur le salaire du boulanger. Elle ne donne en effet pas le même niveau de compétence et de responsabilité aux boulangers débutants : une personne détentrice d'un brevet professionnel peut prendre en charge, dès son arrivée dans l'entreprise, plus de responsabilités qu'une personne détentrice d'un CAP. Son salaire s'en trouve donc plus élevé.

Quels sont les diplômes et formations nécessaires pour devenir boulanger ?

Deux formations donnent accès au métier de boulanger :

  • CAP boulanger
  • Baccalauréat professionnel boulanger

Elles peuvent être complétées par des mentions complémentaires (MC), un brevet professionnel (BP) ou encore un brevet de maîtrise (BM).