Comment assurer son commerce ?
MAPA, l'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire
111 ans d'engagement

Comment bien choisir son assurance magasin ?

Publié le 25 mai 2022 Par Solène Ayangma

homme dans un magasin qui range des aliments dans un rayon

Si l'assurance professionnelle n'est obligatoire que pour certaines professions, elle reste vivement recommandée pour les professionnels de tous les secteurs, et en particulier pour les commerces et métiers nécessitant un local professionnel. C'est bien entendu le cas de tous artisans commerçants de l'alimentaire !

Qu'est-ce qu'une assurance commerce, que couvre-t-elle et comment bien la choisir ?

Qu'est-ce qu'une assurance commerce professionnelle et que couvre-t-elle (vol, chute de client, casse, dommages corporels, dommages incendie, etc.) ?

Une assurance de commerce professionnelle est une assurance proposant certaines garanties spécifiquement liées à la tenue d'un commerce. Elle est souvent nommée assurance multirisque professionnelle et peut inclure plusieurs catégories d'assurance : l'assurance de l'activité, avec notamment l'assurance de responsabilité civile (RC pro) et l'assurance des biens, qui protège le local commercial, l'équipement, les stocks, les véhicules, etc. Ce qui est bien distinct de l'assurance de personnes, avec la protection sociale (complémentaire santé), la prévoyance, la retraite, etc.

Selon les options retenues, elle couvre ainsi les dommages causés à autrui et notamment à la clientèle et aux fournisseurs, les dommages des biens mobiliers et immobiliers suite à un accident, un dysfonctionnement ou encore une catastrophe naturelle, ou encore les garanties liées aux assurances santé et de prévoyance du personnel.

L'assurance professionnelle est-elle obligatoire pour tout le monde (professionnels du bâtiment, magasin de sport, boulangers, etc.) ?

Seules certaines professions, dites professions réglementées, ont l'obligation de souscrire à une ou plusieurs assurances. Ainsi, les professionnels du bâtiment doivent souscrire à une assurance de garantie décennale, une assurance responsabilité civile professionnelle (RC pro), une assurance dommages-ouvrage pour les maîtres d'ouvrage, ou encore une assurance auto pour leurs véhicules professionnels. Les professionnels du droit et de la santé, les agences de voyages et les agents immobiliers doivent également souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Par ailleurs, tous les professionnels utilisant une voiture, un camion ou tout autre type de véhicule terrestre à moteur ont l'obligation légale d'assurer leur véhicule.

Les petits commerces et les commerces de détail ne sont ainsi pas obligés de souscrire à une assurance professionnelle, sauf s'ils ont des véhicules à usage professionnel.

Pourquoi assurer son commerce ?

Bien que non obligatoire pour les commerçants, l'assurance professionnelle est vivement recommandée. En effet, nul n'est à l'abri des aléas du quotidien, d'un accident ou d'une maladresse pouvant causer dommage à autrui. Les magasins de l'agroalimentaire, en particulier, sont exposés à des risques bien spécifiques : leur clientèle peut par exemple subir une intoxication alimentaire suite à une mauvaise conservation des aliments, l'utilisation de denrées périmées ou encore suite à un accident de la chaîne du froid. Une assurance multirisque professionnelle permet dans ce cas de couvrir les frais liés à une éventuelle poursuite en justice grâce à la RC pro et, selon les assureurs, de disposer d'une assistance juridique particulièrement utile dans ce contexte.

Les commerces sont également exposés à des risques matériels, tels que des dégâts des eaux, un incendie, des dégâts dus à la foudre, des bris de glace, des dommages liés à des catastrophes naturelles, des vols, etc. Une assurance multirisque professionnelle permet ainsi de protéger les biens mobiliers, les équipements, le local en lui-même mais aussi, selon les options choisies, les stocks de marchandise. Ces garanties évitent ainsi de débourser des sommes souvent considérables en cas d'accident matériel, sommes qui peuvent dans certains cas s'avérer trop importantes pour le commerçant, qui doit alors mettre la clef sous la porte.

Comment bien assurer sa boutique et à quelles options souscrire ?

Les assureurs proposent chacun des assurances multirisques professionnelles différentes, avec bien souvent un pack de garanties de base auxquelles on peut ajouter des options complémentaires. Avant de contacter les assurances, il est donc important de bien lister l'ensemble de vos besoins en termes d'assurance. Définissez les besoins primordiaux, que vous souhaitez absolument inclure dans votre contrat d'assurance, et ceux optionnels, dont vous pourrez éventuellement vous passer s'ils demandent un budget trop élevé, par exemple. Passez bien en revue l'ensemble de votre équipement et de vos stocks, ainsi que vos locaux commerciaux, afin d'avoir une vision d'ensemble des biens à couvrir.

Sachez par ailleurs que, lorsque vous demanderez un devis à une assurance, celle-ci pourra éventuellement vous aider à mieux cibler vos besoins. Les assurances spécialisées dans votre type d'activité, telle que la MAPA pour les professionnels de l'alimentaire, pourront ainsi vous apporter une expertise non négligeable, et proposeront souvent des options de garantie spécifiquement liées à votre activité.

Demandez gratuitement et en 1 minute votre étude personnalisée. Un conseiller MAPA vous contactera sous 48 heures.

Quels sont les critères à retenir pour bien choisir son assurance ?

Si le coût de l'assurance joue un rôle important dans le choix du contrat final, il convient d'étudier en détail d'autres facteurs déterminants :

  • Le type de dégâts matériels couverts (dommages électriques, dommages liés à des catastrophes naturelles, etc.)
  • Le type d'activité couvert par l'assurance, notamment pour la partie RC pro
  • Les garanties spécifiques (perte d'exploitation, perte de revenus liée à un arrêt de production du froid, actes de vandalisme, etc.)
  • Le montant des franchises
  • Le montant des plafonds de garantie
  • Les exclusions de garantie

Quel est le prix d'une assurance magasin ?

Le prix d'une assurance commerce dépend de nombreux facteurs, tels que les garanties choisies (responsabilité civile professionnelle, assurance auto, assurance du local professionnel, assistance juridique, etc.), la taille des locaux et la valeur des équipements et véhicules à assurer, le nombre de salariés, le chiffre d'affaires réalisé ou prévisionnel de l'entreprise, le type d'activité du commerce (un commerce alimentaire sera exposé à plus de risques qu'une boutique de vêtements, par exemple), le montant des franchises, etc. Il est donc difficile de donner une estimation fixe, tant le prix de l'assurance varie selon les besoins spécifiques du magasin.

Demander un devis

Il convient donc de demander un devis à plusieurs assureurs afin d'obtenir une estimation précise du prix de l'assurance professionnelle. Vous pourrez ainsi comparer les différentes garanties proposées, le type d'accompagnement dont vous bénéficierez et le prix final pour chaque assureur.

Quelles sont les obligations liées à votre local professionnel ?

Si la souscription à une assurance professionnelle n'est pas obligatoire, il existe néanmoins des réglementations spécifiques pour les établissements recevant du public (ERP), notamment en matière de sécurité incendie et électrique. Ainsi, toutes les installations électriques doivent être vérifiées dès leur mise en place puis chaque année, et ce par des organismes agréés.

Il est par ailleurs obligatoire de disposer d'un ou plusieurs extincteurs portatifs selon la surface de votre local, et de procéder à leur vérification annuelle par un organisme agréé ou par l'installateur.

Compte-tenu de ces impératifs, la MAPA a mis en place des partenariats avec les sociétés Bureau Veritas et Chronofeu pour vous faire bénéficier de tarifs avantageux dans le cadre d'un contrat multirisque professionnel.