Comment ouvrir une boulangerie en franchise sans apport ?
Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Comment ouvrir une boulangerie en franchise sans apport ?

Four boulangerie

Ouvrir une boulangerie-pâtisserie ou un terminal de cuisson en franchise présente de multiples avantages. De nombreux entrepreneurs choisissent cette alternative, qui garantit une belle rentabilité à l'entreprise dès ses débuts. Mais comment ouvrir un établissement en franchise si l'on n'a pas d'apport personnel ?

Qu'est-ce qu'une enseigne en franchise ?

Les enseignes de boulangerie sont des réseaux d'établissements regroupés sous une franchise. Elles possèdent la même identité de marque, la même offre et le même modèle économique. Ces marques sont implantées à l'échelle régionale ou nationale et bénéficient d'une notoriété déjà acquise. Les établissements franchisés jouissent ainsi d'une base de clientèle vaste et loyale, et ce dès leur ouverture.

Les franchises de boulangerie-pâtisserie peuvent soit avoir leur propre centre de production et livrer les produits préfabriqués à leurs établissements, qui les cuisent ou les réchauffent et sont alors appelés des terminaux de cuisson, soit laisser les entreprises franchisées fabriquer leurs propres produits sur place selon des recettes propres à la marque.

Combien faut-il pour ouvrir une boulangerie-pâtisserie en franchise ?

Le prix de création d'une boulangerie-pâtisserie

Le coût d'ouverture d'une boulangerie ou d'un terminal de cuisson comprend le prix du matériel, les éventuels travaux dans le local, le dépôt de garantie, le pas-de-porte, le coût des formalités administratives, les frais d'embauche initiaux et le budget lié à la communication. Il varie grandement selon l'emplacement souhaité, l'équipement, la taille de l'établissement, etc. Il s'élève souvent à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Le prix d'entrée selon la franchise (standard, haut de gamme, etc.)

Au prix de création d'une boulangerie-pâtisserie ou d'un terminal de cuisson, il faut rajouter le coût des droits d'entrée en franchise. Ces droits correspondent à une somme ponctuelle versée à la franchise une fois le contrat signé. Ils varient d'une franchise à l'autre.

En règle générale, ils s'élèvent à plusieurs dizaines de milliers d'euros (en moyenne entre 30 000 et 40 000 euros). Ils peuvent cependant atteindre plus de 50 000 euros, selon le modèle économique de la franchise et le standing des offres et produits proposés.

Comment ouvrir une boulangerie-pâtisserie en franchise sans apport personnel ou avec un faible apport ?

Tout projet de création ou reprise de boulangerie ou d'un terminal de cuisson demande un emprunt professionnel auprès d'une banque. Cet établissement de prêt choisit de soutenir financièrement ou non le projet selon divers critères, notamment la solidité du dossier, la viabilité du projet ou encore l'apport personnel initial.

La plupart du temps, les banques demandent un apport personnel de 20 à 30 % du budget global du projet. Si l'artisan boulanger ou l'entrepreneur ne dispose pas de cet apport initial, il peut le constituer de diverses façons.

L'aide des proches

Les proches peuvent parfois prêter tout ou partie de la somme nécessaire pour constituer l'apport initial demandé par les banques. Ce prêt, ou don, peut être officialisé auprès d'un notaire afin de s'assurer que toutes les modalités de donation et de remboursement sont légalement formalisées par un contrat écrit.

Le financement participatif

Également appelé crowdfunding, le financement participatif permet à l'entrepreneur de récolter des fonds grâce à des investissements de faible valeur de la part de nombreuses personnes, en échange de contreparties. Il vise donc une participation en masse.

L'achat d'un établissement avec un associé

Le porteur initial du projet peut également accepter de s'associer à une ou plusieurs autres personnes qui disposent, elles, des fonds demandés par la banque. Les dividendes seront alors partagés entre les associés, et les grandes décisions stratégiques de l'entreprise devront être discutées et acceptées par la majorité des associés.

Les aides de l'État

L'État propose un certain nombre d'aides et de subventions à l'attention des porteurs de projet de création ou de reprise d'entreprise. On peut notamment citer les prêts d'honneur, qui permettent à l'entrepreneur d'emprunter un montant allant de 2 000 à 50 000 euros, à taux 0, afin de consolider leur emprunt bancaire ou de constituer un apport pour les banques.

Comment devenir franchisé dans un groupe de boulangeries-pâtisseries ?

Si les critères d'entrée varient d'une franchise à l'autre, la procédure d'admission reste plus ou moins similaire. L'entrepreneur doit présenter son dossier, qui détaille l'ensemble de son projet entrepreneurial. Si le dossier est retenu, le candidat pourra alors confirmer l'emprunt auprès des banques et lancer toutes les actions nécessaires à l'ouverture de son établissement. La franchise peut accompagner l'entrepreneur dans ses démarches.

La rentabilité en franchise

Les enseignes franchisées ont souvent l'assurance d'atteindre une excellente rentabilité dès le début de leur activité. Elles doivent cependant reverser des redevances à l'enseigne, c'est-à-dire un pourcentage de leur chiffre d'affaires. Ce pourcentage est déterminé lors de la signature du contrat avec la franchise et aura nécessairement un impact sur la rentabilité réelle de l'entreprise.

Articles complémentaires sur la boulangerie en franchise :