Tout savoir sur les franchises en boulangerie
Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Qu'est-ce qu'une franchise en boulangerie ?

Le secteur de la boulangerie compte plus de 30 000 boulangeries en France. S'il s'agit de boulangeries traditionnelles et artisanales pour la plupart, certaines sont affiliées à des franchises. De quoi s'agit-il exactement ?

Que sont les franchises en boulangerie ?

Les franchises sont des réseaux de boulangeries-pâtisseries ou de points de vente de produits de boulangerie-pâtisserie. Ces réseaux s'étendent à l'échelle régionale ou nationale et se caractérisent par une uniformité de l'identité visuelle au sein d'une même franchise, ainsi que les mêmes produits proposés et les mêmes offres commerciales, les mêmes services, etc.

Certaines franchises disposent d'un centre de production qui fournit l'ensemble des établissements franchisés en produits préfabriqués. Il s'agit alors d'une production à l'échelle industrielle.

Le secteur de la boulangerie compte de nombreuses franchises plus ou moins connues et développées sur le territoire.

Qu'est-ce qu'un point chaud ou terminal de cuisson du pain ?

Lorsque l'enseigne qui rejoint la franchise compte un boulanger parmi son personnel, elle peut prendre la dénomination de boulangerie-pâtisserie. Si ce n'est pas le cas, elle n'a pas l'autorisation de fabriquer elle-même les produits (pains, viennoiseries, pâtisseries, produits de restauration rapide, etc.) qu'elle met en vente.

Dans un réseau de franchise, les établissements sans boulanger sont fournis par le centre de production de la franchise. Ils réchauffent ou cuisent les produits préfabriqués et les proposent à leur clientèle. On parle alors de terminaux de cuisson, de points de vente ou de points chaud. Les terminaux de cuisson n'ont pas l'obligation d'embaucher un boulanger-pâtissier.

Comment devenir franchisé en boulangerie-pâtisserie ?

Chaque franchise a ses propres modalités d'entrée. Les dossiers de candidature sont évalués selon des critères spécifiques à l'enseigne : certaines recherchent des boulangers expérimentés, d'autres encouragent la reconversion professionnelle. Toutes, cependant, demandent au candidat un vrai sens de l'entrepreneuriat. Une expérience en gestion d'équipe sera également un plus pour la plupart des franchises.

Si le dossier du candidat est retenu, il faudra alors payer un droit d'entrée en franchise. Cette somme varie d'une franchise à l'autre et peut s'élever à plusieurs dizaines de milliers d'euros. L'entrepreneur s'engage ensuite contractuellement à rester franchisé dans cette enseigne pendant un nombre d'années prédéfini.

Enfin, en contrepartie de son intégration dans la franchise, il devra payer des redevances annuelles. Ces redevances correspondent à un pourcentage du chiffre d'affaires enregistré par la boulangerie-pâtisserie ou le terminal de cuisson. Il varie d'une franchise à l'autre.

Quelles sont les chaînes de boulangerie les plus connues et les plus rentables (Paul, Feuillette, Louise, Marie Blachère, Banette, etc.) ?

Les franchises les plus réputées apportent de nombreux avantages, notamment une notoriété de marque qui assure à l'établissement une clientèle fidèle et régulière, et ce dès son ouverture.

Par ailleurs, une franchise connue est une franchise dont le mode de fonctionnement, qui s'applique à toutes les enseignes du réseau, a été éprouvé. Le franchisé bénéfice donc du retour d'expérience et du savoir-faire d'une entreprise à succès. Les franchises bien implantées assurent souvent une formation complète de l'entrepreneur à son modèle de gestion.

Parce qu'elles ont une clientèle déjà constituée et un modèle de fonctionnement qui permet aux boulangeries ou terminaux de cuisson de s'assurer une croissance dès les premières années, la rentabilité des établissements franchisés est quasiment assurée, sauf imprévu majeur.

Les redevances de franchise jouent cependant sur la rentabilité réelle de l'établissement, puisqu'il doit reverser une partie de son chiffre d'affaires à l'enseigne mère. La situation géographique ainsi que la concurrence (boulangeries traditionnelles à proximité, grandes surfaces) ont également un impact sur le chiffre d'affaires de l'établissement franchisé.

Parmi les franchises les plus réputées, on peut citer Paul, La Brioche Dorée, La Mie Câline, Marie Blachère, Feuillette, Ange, Louise, Banette ou encore les Fournils de France.

Comment ouvrir une boulangerie en franchise sans apport personnel ?

Le secteur de la boulangerie est en croissance constante ces dernières années et ces petits commerces de proximité peuvent connaître un grand succès. De nombreux boulangers et entrepreneurs souhaitent donc ouvrir leur propre boulangerie. Ce projet est ambitieux et demande un budget conséquent. Il faut dans la très grande majorité des cas faire un emprunt à la banque, qui demandera un apport personnel d'environ 20 à 30 % du projet.

Si l'entrepreneur ne dispose pas de fonds personnels qu'il peut engager auprès de la banque, il peut avoir recours à d'autres moyens de financement afin de se constituer son apport : le soutien financier de ses proches, les prêts d'honneur ou prêts à taux 0, le financement participatif, ou encore l'entrée au capital de l'entreprise d'un associé qui financera l'apport.

Articles complémentaires sur la boulangerie en franchise :