Logo MAPA Assurances
L'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire

Métiers de bouche : risques chimiques, les avez-vous anticipés ?

Publié le 6 juin 2019 - Modifié le 3 juillet 2019

Personne nettoyant une table de restaurant avec un produit nettoyant

Saviez-vous que les produits chimiques utilisés pour les opérations d’entretien et de nettoyage ont des effets extrêmement nocifs sur vos poumons ? Selon une étude de 2018 menée par des chercheurs norvégiens, les personnes régulièrement exposées à des produits ménagers présenteraient une baisse accélérée de leurs capacités respiratoires ainsi qu’un risque accru de développer des maladies, des allergies ou de l’asthme. « Un déclin comparable au tabagisme d’un peu moins d’un paquet par jour ». En tant que professionnels des métiers de bouche, l’utilisation quotidienne de produits d’entretien et de nettoyage vous expose à des risques. Quels sont-ils ? Comment les prévenir ? Décryptage.

À quels risques chimiques êtes-vous exposés ?

Les substances à risque

On entend par risques chimiques : les risques liés à l’utilisation de substances toxiques, nocives, irritantes, corrosives ou inflammables présentes dans les produits d’entretien et de nettoyage. Particulièrement agressifs, ces derniers présentent un danger pour la santé de diverses manières :

  • Les substances volatiles(à l’état de gaz ou de vapeurs) pénètrent par les voies respiratoires dans les poumons et dans le sang. Elles peuvent provoquer des allergies, de l’asthme, des intoxications voire des maladies plus graves lorsqu’elles sont utilisées de manière répétée et durable ;
  • Les substances liquides ou solides peuvent agir directement sur la peau et provoquer des irritations, des allergies de contact, des brûlures voire des contaminations. En cas de projection dans les yeux, des soins doivent être prodigués très rapidement, notamment lorsque le produit est corrosif.

Des risques inhérents aux métiers de l’alimentaire et de l’hôtellerie-restauration

Comme tous les chefs d’établissements, les responsables de commerce alimentaire, d’hôtels, de brasseries, de cafés ou restaurants sont tenus d’organiser une formation pratique en matière de sécurité à l’ensemble de leurs salariés. A ce titre, le code du travail prévoit des mesures de prévention du risque chimique. Il est vrai que les professionnels des métiers de bouche et de l’hôtellerie-restauration sont quotidiennement exposés à des substances détergentes et des produits d’entretien divers pour des utilisations propres à leur métier : nettoyage et désinfection des surfaces, protection des sols, etc.

En plus de ces risques liés à l’entretien et au nettoyage des locaux et du matériel, certaines professions - cuisiniers, bouchers et charcutiers notamment - sont exposées à des fumées et vapeurs de cuisson qui peuvent irriter les voies respiratoires.

Comment prévenir les risques chimiques dans les métiers de bouches ?

La protection du personnel en charge du nettoyage et de l’entretien

Outre le fait de bien prendre en compte l’étiquetage des produits qui spécifie la nature du risque chimique (corrosif, nocif, irritant, toxique, inflammable), des mesures de prévention permettent de limiter l’impact de ces produits sur la santé, à court mais aussi à long terme. Ainsi, il est recommandé de vous protéger les mains et les yeux pour ne pas être en contact avec les produits. Si ces derniers sont volatils, aérez les locaux et portez un masque adapté. Veillez à laisser les produits dans leur contenant d’origine pour éviter toute confusion avec un produit alimentaire (eau, jus de fruits, etc.). Enfin, ne jouez pas à l’apprenti sorcier en mélangeant plusieurs substances et tenez-vous en aux conseils d’utilisation indiqués.

Les alternatives aux produits d’entretien chimiques

Un restaurateur essuie son plan de travail avec un chiffon

Quoi qu’il en soit, les professionnels de santé conseillent d’éviter ce type de produits chimiques pour limiter les problèmes de santé. Ainsi, lorsque cela est possible, privilégiez le nettoyage des surfaces avec un simple chiffon propre ou de l’eau. Si l’utilisation de produits se révèle indispensable, privilégiez des substances d’origine naturelle tels que le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude.

Découvrez nos autres conseils pour prévenir les risques professionnels !

Sources :

  1. Étude universitaire norvégienne sur les effets des produits nettoyants sur les poumons
  2. Fiche pratique de l’INRS sur le risque chimique pendant les travaux de nettoyage (sols, ustensiles de cuisine, fours…)