MAPA, l'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire
L'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire

Comment devenir traiteur sans diplôme ?

Préparation d'une barquette traiteur

Vous rêvez de d'exercer le métier de traiteur mais vous n'avez aucune certification ? Pas de panique ! Devenir traiteur sans diplôme, c'est possible. On vous explique tout ce dont vous avez besoin pour mener à bien ce projet.

Quels sont les différents métiers de traiteur (évènementiel, charcutier-traiteur, etc.) ?

Les traiteurs ont des missions différentes selon leur secteur d'activité. Ainsi, il existe 4 métiers de traiteur distincts :

  • Le métier de cuisinier-traiteur
  • Le métier de traiteur-organisateur de réception
  • Le métier de charcutier-traiteur ou boucher-charcutier-traiteur
  • Le métier de poissonnier-traiteur

Le cuisinier-traiteur s'occupe de l'invention et de la fabrication de plats à emporter, et éventuellement de leur livraison. Il travaille seul ou en équipe, chez lui ou dans un local commercial.

Le traiteur évènementiel se spécialise dans l'organisation de réceptions (anniversaires, galas, mariages, fêtes d'entreprise et autres évènements professionnels, etc.). Il assure la préparation des repas, l'installation sur le lieu de l'évènement, le service et le nettoyage. Il peut également proposer des prestations annexes : décoration de la salle, location de vaisselle, sonorisation, etc.

Le charcutier-traiteur ou boucher-charcutier-traiteur est un spécialiste de la viande. Il propose de la viande crue ou cuisinée en préparations culinaires ou charcutières, et conseille ses clients quant au choix des morceaux de viande, à leur cuisson et à leur mode de préparation.

Le poissonnier-traiteur est quant à lui un spécialiste des produits de la mer : poissons, crustacés et coquillages. Il les prépare afin de les vendre tels quels ou en plats cuisinés, et il apporte également ses conseils à ses clients.

Les professions de cuisinier-traiteur et de traiteur évènementiel sont souvent complémentaires.

Quel que soit son secteur d'activité, le traiteur agit dans le respect parfait de toutes les règles d'hygiène et de sécurité en vigueur. Il maîtrise notamment la chaîne du froid, s'assure du bon entretien de ses équipements et de ses locaux, sait manipuler correctement ses ingrédients et produits afin d'éviter les contaminations croisées, etc. Il a également un sens du marketing et met en place des opérations de communication et des promotions afin d'attirer de nouveaux clients et de les fidéliser. Les métiers de cuisinier-traiteur et de traiteur dans l'évènementiel étant particulièrement concurrentiels, le traiteur doit se démarquer de sa compétition. Il peut ainsi implanter une présence dynamique sur les réseaux sociaux, créer une base de données de clients afin de leur envoyer des newsletters ou des opérations de promotion par mail, etc.

Peut-on devenir traiteur sans diplôme ?

Il n'est pas nécessaire de détenir un diplôme afin de devenir cuisinier-traiteur ou traiteur dans l'évènementiel. Toute personne qui le désire peut se faire embaucher en tant que salarié dans une entreprise de traiteur, un restaurant ou une agence évènementielle, ou directement s'installer à son compte. C'est l'une des raisons pour lesquelles le métier de traiteur est si attractif et le marché très concurrentiel.

Il est cependant obligatoire d'être titulaire d'un diplôme spécifique pour exercer le métier de charcutier-traiteur ou boucher-charcutier-traiteur (CAP charcutier-traiteur, bac pro boucher-charcutier-traiteur, CQP charcutier-préparateur artisanal, etc.) ainsi que celui de poissonnier-traiteur (bac pro poissonnier-écailler-traiteur, CQP préparateur-vendeur en produits de la mer).

Est-il obligatoire de suivre une formation en hygiène alimentaire ?

Il n'est pas obligatoire de suivre une formation en hygiène alimentaire dès lors que l'entreprise compte dans ses effectifs au moins une personne ayant suivi cette formation ou détenant un diplôme adéquat (par exemple un CAP cuisine ou un bac pro cuisine).

Si le traiteur souhaite s'installer à son compte et travailler seul, il doit obligatoirement suivre une formation en hygiène alimentaire. Il peut s'agir, par exemple, d'une formation HACCP.

Quelle est la réglementation à respecter pour exercer l'activité de traiteur ?

Le traiteur doit respecter certaines obligations afin d'exercer son activité au quotidien en conformité avec la loi, en particulier s'il est traiteur indépendant :

  • Il doit détenir une licence s'il souhaite vendre de l'alcool à emporter (petite licence à emporter pour les bières, vins, cidres, etc., et licence à emporter pour tous les types de boissons alcoolisées)
  • Il doit s'assurer que ses locaux respectent les normes ERP (établissement recevant du public) dès lors qu'il reçoit des clients (en matière de sécurité incendie avec notamment des installations électriques aux normes, des alarmes incendie, etc., et en matière d'accessibilité, en particulier pour les personnes à mobilité réduite)
  • Il doit respecter toutes ses obligations comptables, qu'il effectue lui-même ou par l'intermédiaire d'un expert-comptable

Qu'il soit auto-entrepreneur, salarié ou chef d'une entreprise de plusieurs employés, le traiteur n'a pas l'obligation de souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle. S'il est chef d'entreprise, cela reste cependant vivement conseillé.

Comment devenir traiteur à son compte ?

La création du business plan

Afin de réussir son projet professionnel, l'entrepreneur doit créer un business plan. Ce document permet de structurer son projet et de le présenter de façon claire et concise aux possibles investisseurs et partenaires. Il contient toutes les informations utiles sur l'entreprise (les activités principales et secondaires, les besoins en personnel, le local commercial si le traiteur ne travaille pas à domicile, les types de produits et services vendus, la situation du marché et de la concurrence, l'équipement nécessaire, le budget total, le chiffre d'affaires envisagé, les besoins en financement, etc.).

Les démarches pour ouvrir son entreprise

Les démarches d'immatriculation et de domiciliation de l'entreprise sont à effectuer auprès du guichet unique, qui remplace les centres de formalités des entreprises depuis le 1er janvier 2023. Ce dernier centralise toutes les démarches relatives à la création d'entreprise, notamment l'enregistrement au répertoire des métiers (RM) et au répertoire Sirene. L'entrepreneur doit par ailleurs adhérer à une caisse de retraite complémentaire s'il embauche un ou plusieurs salariés et souscrire aux assurances obligatoires (pour son local commercial et ses véhicules professionnels).

S'il a opté pour le statut de société (SAS ou SASU), il doit déposer le capital social de l'entreprise, nommer un dirigeant, publier un avis de constitution, rédiger les statuts, etc.

Les démarches sont simplifiées pour les auto-entrepreneurs.

Les obligations à respecter lorsque l'on est auto-entrepreneur

Les traiteurs souhaitant se lancer à leur propre compte optent souvent pour la micro-entreprise, un régime qui permet une gestion administrative et comptable simplifiée de l'entreprise. L'auto-entrepreneur doit cependant respecter des obligations comptables, notamment la déclaration de son chiffre d'affaires (tous les mois ou tous les 3 mois), la tenue d'un livre de toutes les recettes encaissées, la facturation à ses clients, et enfin la possession d'un compte bancaire (il peut s'agit du compte personnel du traiteur).

Travailler à la maison : comment devenir traiteur à domicile ?

Dès lors qu'il a suivi la formation en hygiène alimentaire, le traiteur peut ouvrir sa propre entreprise et travailler chez lui. Il doit pour cela indiquer son adresse personnelle comme siège de son entreprise lors de sa création. Il doit également s'assurer que son bail ou son règlement de copropriété ne possède aucune clause pouvant faire obstacle à l'exercice de son activité de traiteur à domicile. Enfin, il a la charge du parfait entretien de ses locaux et de son matériel. Il peut en effet à tout moment être soumis à un contrôle sanitaire obligatoire.

Comment devenir traiteur sur les marchés ?

Lorsqu'il souhaite vendre ses plats cuisinés sur les marchés en dehors de la commune où il est domicilié, le traiteur doit obligatoirement posséder une carte de commerce ambulant, sauf s'il détient un emplacement fixe sur le marché souhaité. Il doit par ailleurs demander auprès de la commune où se tient le marché une autorisation temporaire d'installation sur le domaine public.

Quel est le salaire d'un traiteur ?

Le salaire du traiteur varie selon :

  • Son poste et son niveau de responsabilité
  • Sa formation
  • S'il est salarié ou chef d'entreprise
  • Ses années d'expérience
  • Le succès de son entreprise

Ainsi, un traiteur sans diplôme, en début de carrière, touche un salaire minimum s'élevant au SMIC, tandis qu'un cadre à hautes responsabilités peut prétendre à une rémunération de plus de 4000 € net par mois.

D'une façon générale, les traiteurs à leur compte touchent plus que les traiteurs salariés. Leur situation est cependant plus précaire et instable.