MAPA, l'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire
111 ans d'engagement

Quel diplôme faut-il pour ouvrir un salon de coiffure ?

Salon de coiffure

Vous souhaitez vivre votre rêve et ouvrir un salon de coiffure ? Vous devez commencer par posséder le diplôme adéquate. Faisons le point dans cet article. 

Qui peut ouvrir un salon de coiffure ?

Peut-on ouvrir un salon de coiffure avec un CAP seulement ?

Il n'est malheureusement pas possible d'ouvrir un salon de coiffure, comme toute entreprise en rapport à la coiffure (barber shop, salon de coloration, bar à chignons, ... ) avec seulement un CAP "Métiers de la coiffure". Cela est valable même si vous possédez une mention complémentaire en plus de votre CAP. 

Est-il possible d'ouvrir un salon de coiffure sans diplôme ?

Pour ouvrir un salon de coiffure, il faut posséder un diplôme bien spécifique, que nous détaillerons dans la suite de cet article. Si le chef d'entreprise ne possède pas ce diplôme, il peut tout de même ouvrir un salon de coiffure, à condition qu'un employé ou que son conjoint (s'il est collaborateur ou salarié) soit, lui, titulaire de ce diplôme. Cependant, dans ce cas, le titulaire du diplôme doit être présent en permanence dans le salon dès son ouverture au public. Cette option limite donc considérablement l'autonomie du chef d'entreprise. 

Ouvrir un salon de coiffure lorsqu'on n'est pas diplômé en coiffure est alors plutôt un projet réservé aux entrepreneurs qui ouvrent des franchises, et qui placent ensuite dedans des managers ou des gérants qualifiés. C'est une démarche bien différente du projet d'une personne passionnée par la coiffure qui souhaite ouvrir son propre salon ! 

Quel diplôme faut-il pour ouvrir un salon de coiffure ?

Le BP Coiffure, le diplôme requis pour l’ouverture d’un salon de coiffure homme ou femme

Le Brevet Professionnel Coiffure, ou BP Coiffure, est un diplôme qui peut être préparé après l'obtention du CAP. Sa durée de formation est de deux ans et il donne un niveau de qualification similaire à un diplôme de niveau Bac. Ce diplôme permet de développer des compétences approfondies en matière de coupe, de coloration et de coiffage de cheveux, mais aussi en gestion administrative et financière d'une entreprise, en vente de produits et en gestion de personnel. Les détenteurs du BP Coiffure peuvent occuper des postes de manager, chef d'équipe, chef de bac ou encore conseiller professionnel. En outre, il est obligatoire légalement pour ouvrir son propre salon de coiffure, bien qu'un diplôme supplémentaire soit souvent recommandé pour maîtriser tous les aspects administratifs et financiers de la gestion d'un salon de coiffure.

Il est également possible d'ouvrir un salon de coiffure en possédant un brevet de maîtrise Coiffure. Ce diplôme est détaillé dans la suite de cet article. 

Comment passer son BP  Coiffure sans avoir le CAP "Métiers de la coiffure" ?

Si vous n'êtes pas  titulaire du CAP "Métiers de la coiffure", vous devez remplir les conditions suivantes pour pouvoir vous inscrire au BP Coiffure :

  • Justifier d'une expérience professionnelle d'au moins 5 ans d'expérience dans le métier de la coiffure, sans condition de diplôme
  • Ou justifier d'une expérience de 6 mois, si vous êtes titulaire d'un Bac Pro Coiffure 

Les diplômes complémentaires, utiles pour gérer une entreprise de coiffure

Il existe plusieurs diplômes complémentaires pouvant compléter la formation d'un coiffeur souhaitant ouvrir son propre salon de coiffure. 

  • Les mentions complémentaires

La mention complémentaire est une formation reconnue par l'Etat de niveau V qui a pour objectif de compléter les connaissances acquises lors du CAP. Elle s'étale sur une durée d'un an et est dispensée principalement dans les CFA ou les lycées professionnels, offrant ainsi la possibilité de suivre la formation en formation initiale, en apprentissage ou en formation continue.

Plus spécifiquement, la mention complémentaire "Coiffure coupe couleur", communément appelée MC coiffure, permet aux détenteurs du CAP "Métiers de la coiffure" d'approfondir leurs compétences techniques en coiffure et en entretien des cheveux. Cette formation comprend également des modules liés à la gestion d'un établissement de coiffure et à la satisfaction des clients. Les étudiants y développent leurs compétences en accueil client, en conseil en morphologie et en entretien des cheveux, ainsi qu'en management. Ils apprennent également à valoriser et à vendre des produits capillaires, ainsi qu'à comprendre les bases de la chimie, notamment la composition des produits capillaires et les techniques de coloration.

Il existe d'autres MC dans le domaine de la coiffure, qui permettent toutes de se spécialiser dans un domaine précis. En voici quelques exemples. La MC "Coiffure homme" permet de maîtriser les techniques de coupe et de rasage pour hommes. La MC "Styliste-visagiste" permet d'apprendre les techniques de coupe, de coloration et de coiffage adaptées à la morphologie et aux envies de la clientèle. La MC "Coloriste-permanentiste" enseigne les techniques de coloration et de permanente en utilisant des produits spécifiques dans le respect des normes d'hygiène et de sécurité. Enfin, la MC "Perruquier posticheur" permet de concevoir et de réaliser des perruques et des postiches selon les besoins des clients en utilisant différentes techniques de pose et de fixation. Ce diplôme est utile pour travailler dans le milieu du spectacle ou du cinéma, ou encore dans le domaine de la santé. 

Ces MC sont bien entendu cumulables entre elles !

  • Le brevet de maîtrise Coiffure

Le Brevet de Maîtrise (BM) Coiffure est spécialement conçu pour les personnes qui aspirent à créer ou à reprendre un salon de coiffure, ou encore à devenir d'une franchise. Ce diplôme est délivré par les Chambres de Métiers et de l'Artisanat et se déroule sur une période d'un à deux ans en fonction du niveau de diplôme initial de l'étudiant. Les candidats doivent déjà posséder soit un brevet professionnel, soit un Bac Pro pour pouvoir prétendre à ce diplôme. Le programme de formation du BM Coiffure enseigne les compétences fondamentales nécessaires pour gérer un salon de coiffure ou pour devenir un gérant efficace, telles que la stratégie marketing, la gestion financière, le management, l'animation des points de vente, la transmission des connaissances et la communication, ainsi bien entendu que des techniques avancées de coiffure. Les titulaires d'un BM Coiffure peuvent également accueillir et former des apprentis dans leur salon, ce diplôme étant obligatoire pour embaucher des jeunes en contrat d’apprentissage. Les titulaires du BM Coiffure obtiennent le titre de maître artisan. 

  • Les formations en gestion d'entreprise

Être chef d'entreprise ne s'improvise pas, et est bien souvent un métier à part entière ! Pour se former sur des points bien précis de la gestion d'un entreprise, il peut également être intéressant de réaliser des formations courtes, délivrées par les CCI notamment. Cela peut être le cas pour se former à la comptabilité, à la gestion des salariés et des contrats de travail, mais aussi pour faire le point sur les évolutions de la règlementation par exemple. 

Le CQP, pour ouvrir un salon de coiffure après une expérience salariée

Pour les personnes qui n'ont pas acquis leur BP en formation initiale, il est possible de passer un Certificat de Qualification Professionnelle, ou CQP, en cours de carrière, pour évoluer vers un poste de manager ou pour ouvrir son propre salon de coiffure. 

Le CQP "Responsable de salon" est un diplôme qui permet d'ouvrir ou de reprendre un salon. Cette formation est intensive et complète, généralement dispensée en moins d'un an avec des périodes d'immersion professionnelle en entreprise. Le CQP est proposé par les CFA et les écoles de coiffure et accessible aux détenteurs d'un CAP avec 3 ans d'expérience, d'un BP Coiffure, d'un Bac Pro ou d'un niveau de diplôme équivalent dans un autre domaine. Cette formation est particulièrement appréciée par les personnes en reconversion professionnelle. Elle forme les futurs responsables de salon de coiffure à gérer leur entreprise ainsi qu'à offrir des services de qualité à leurs clients tout en prenant soin de leur personnel.

Comment ouvrir un salon de coiffure ambulant ?

Quel diplôme faut-il pour devenir coiffeur ambulant ?

Pour exercer le métier de coiffeur ambulant, il est impératif de posséder un BP ou un BM, de la même manière que pour ouvrir un salon de coiffure classique. En effet, les coiffeurs ambulants sont assimilés aux salons de coiffure dans la législation, et doivent donc respecter les mêmes règles. 

Le statut d’auto-entrepreneur, facile pour se lancer

Pour devenir coiffeur ambulant, il faut ouvrir une entreprise. Pour cela, le statut d'auto-entrepreneur est tout indiqué : facile à créer et à gérer, cette forme d'entreprise simplifie au maximum toutes les démarches administratives courantes, pour permettre à une personne travaillant seule de créer sa propre activité. Pour en savoir plus, consultez le site du service public à ce sujet. 

Quel matériel faut-il pour devenir coiffeur ambulant ?

Il ne vous faudra que peu de matériel technique pour devenir coiffeur ambulant : une mallette de coiffeur (ciseaux, peignes, sèche-cheveux, etc.) peut suffire. Si vous souhaitez proposer également des prestations de coloration, il vous faudra également vous équiper en ce sens. 

L'investissement le plus important qu'il vous faudra faire réside dans le véhicule, adapté à l'accueil du public, qui vous servira à faire vos tournées. Ce véhicule doit posséder l'eau, l'électricité, et être assez confortable pour accueillir au moins 1 client à la fois, voire plusieurs !

Que faut-il pour ouvrir un salon de coiffure ?

Le budget à prévoir pour la création d'un salon professionnel

Définir un budget pour ouvrir un salon de coiffure de manière générale n'est pas simple, puisque chaque projet est différent. Le budget alloué à l'ouverture de votre salon de coiffure dépendra des locaux que vous avez choisi, et notamment si vous les achetez ou si vous les louez, de l'aménagement qu'il faut y réaliser, du matériel que vous souhaitez acheter, de la décoration, des frais d'embauche d'un ou plusieurs salariés, etc.

Cependant, le budget moyen pour ouvrir un salon de coiffure tourne autour de 30 000€. Il peut être bien plus élevé. 

La règlementation à respecter lorsque le salon est ouvert

La règlementation à respecter pour ouvrir un salon de coiffure va plus loin que les diplômes détenus par le chef d'entreprise. Ainsi, en créant votre salon de coiffure, vous devrez respecter plusieurs règlementations, et notamment : 

  • Les normes de sécurité et d'accueil du public, dont les normes en termes de sécurité incendie et d'accessibilité
  • Les normes d'hygiène, aussi bien pour les locaux que pour le matériel
  • Les règles d'affichage des prix
  • Les normes de facturation, et notamment le fait qu'il est obligatoire de remettre une note au client avant paiement, pour toute prestation de plus de 25€
  • Les droits de diffusion de musique d'ambiance
  • Les normes d'utilisation de produits chimiques, et notamment ceux contenantde l'acide thioglycolique

Quel diplôme faut-il pour ouvrir un salon d'esthétique ?

Comme pour ouvrir un salon de coiffure, l'ouverture d'un salon d'esthétique demande de posséder les diplômes appropriés. Ainsi, pour ouvrir un salon d'esthétique, il est obligatoire légalement d'être titulaire d'un CAP, d'un BEP, d'un BP ou d'un brevet de maîtrise dans le domaine de l'esthétique.