Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Comment passer son CAP boulanger en candidat libre ?

Le CAP boulanger est le diplôme de boulangerie le plus populaire. Il peut se préparer dans un cadre scolaire, dans le cadre d'une formation professionnelle, ou encore en candidat libre indépendant. Que faut-il savoir pour réussir son CAP boulanger en candidat libre ?

L'inscription au CAP boulanger

Comment s'inscrire au CAP boulanger en candidat libre ?

L'inscription s'effectue en ligne, sur le site web de l'académie rattachée au domicile du candidat. Une confirmation d'inscription est envoyée par mail. Une convocation sera par la suite envoyée à l'adresse postale du candidat, indiquant la date et les horaires des épreuves, ainsi que le matériel nécessaire et le matériel interdit.

Quand s'inscrire au CAP boulanger en candidat libre ?

Les dates d'inscription varient selon l'académie concernée. Elles se situent généralement aux alentours des mois d'octobre et de novembre de l'année précédant celle de l'examen.

La préparation

Quel est le programme du CAP boulanger ?

Le CAP boulanger a un programme à la fois général et technique. Le candidat sera évalué sur ses connaissances en français, histoire-géographie, mathématiques, sciences physiques et chimiques et langue étrangère, mais également sur ses connaissances techniques du métier de boulanger, les processus de fabrication, les normes d'hygiène, l'équipement du boulanger, etc.

Le contenu de chaque épreuve est détaillé plus bas.

Comment se préparer à passer le CAP boulanger en candidature libre ?

Il est possible de préparer son CAP de façon complètement indépendante, sans faire appel à un organisme de formation. De nombreux livres permettent de bien préparer les examens. Les épreuves et questions sont sensiblement les mêmes d'une année à l'autre, sauf en ce qui concerne l'épreuve pratique, et les annales seront d'une aide précieuse afin de bien préparer les épreuves théoriques.

La préparation de l'épreuve pratique, elle, demande d'avoir accès à du matériel professionnel et onéreux. S'il est possible de réviser quelques bases et de faire un entraînement à domicile avec un pétrin ou un simple four de cuisine, il est vivement conseillé de s'entraîner sur de véritables équipements de boulanger. Pour cela, une bonne solution consiste à effectuer une formation pratique de quelques jours, qui permettra d'appliquer ses connaissances théoriques.

Peut-on préparer le CAP grâce à des cours à distance ?

Les cours à distance sont idéaux pour préparer son CAP tout en conservant un emploi du temps flexible. Les organismes de formation s'adaptent et proposent des cours pratiques sous format vidéo, avec un accompagnement plus ou moins poussé selon la formation choisie.

Comment faire un stage lorsque l'on est candidat libre ?

Le stage est-il obligatoire ?

Tout candidat en CAP doit effectuer une période de formation en milieu professionnel afin d'obtenir son diplôme. N'étant pas affilié à un cursus scolaire, le candidat libre ne peut pas faire d'alternance en entreprise. Il doit donc effectuer un stage.

Le stage doit durer 16 semaines. Il n'est cependant pas obligatoire pour toute personne pouvant justifier d'une expérience professionnelle d'au moins 6 mois dans le secteur de la boulangerie.

Comment signer une convention de stage en candidat libre ?

La convention de stage demande la signature d'une tierce partie, normalement l'organisme de formation du candidat. Pour signer une convention de stage en candidat libre, il faut :

  • Faire appel à la mission locale si l'on a moins de 26 ans et que le stage dure moins de 2 mois
  • S'inscrire à des cours en ligne ou en présentiel en rapport avec le métier de boulanger

L'examen

En quoi consiste les épreuves du CAP boulanger ?

L'examen du CAP est constitué de 6 épreuves obligatoires et d'une épreuve facultative :

  • Technologie professionnelle, sciences appliquées et gestion appliquée (coefficient 4) - Épreuve écrite d'une durée de 2 heures. Gestion de l'arrivage des produits et des stocks, préparation et fabrication des produits, mesures d'hygiène et de sécurité, contrôle qualité des matières premières, préparation du personnel à la vente d'un produit.
  • Production (coefficient 13) - Épreuve écrite et pratique d'une durée de 8 heures. Organisation du travail, calcul pour la production, fabrication des produits, mesures d'hygiène et de sécurité, conditionnement des produits, mise en valeur des produits dans l'espace de vente, contrôle qualité des produits finis, communication des dysfonctionnements avec l'équipe, connaissances sur les matières premières.
  • Français et histoire-géographie, éducation civique (coefficient 3) - Épreuve écrite et orale d'une durée de 2 heures 15. Qualité de lecture et d'analyse de textes, qualité d'argumentation, qualité d'expression et de communication orale.
  • Mathématiques, sciences physiques et chimiques (coefficient 2) - Épreuve écrite d'une durée de 2 heures. Mathématiques utiles pour les sciences physiques et chimiques, pour la vie courante ou pour un secteur professionnel donné, mise en œuvre d'un protocole expérimental, utilisation du matériel, procédures de sécurité, utilisation de relations physiques ou chimiques, présentation des résultats.
  • Langue vivante (coefficient 1) - Épreuve orale d'une durée de 20 minutes. Compréhension et expression orales.
  • Éducation physique et sportive (coefficient 1)
  • Seconde langue vivante (épreuve facultative, seuls les points supérieurs à 10 sont pris en compte) - Épreuve orale d'une durée de 20 minutes. Compréhension et expression orales.

Si le candidat est déjà titulaire d'un CAP, peu importe le secteur, d'un diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) ou d'un baccalauréat, il est alors dispensé des épreuves générales, c'est-à-dire des épreuves de :

  • Français et histoire-géographie, éducation civique
  • Mathématiques, sciences physiques et chimiques
  • Langue vivante
  • Éducation physique et sportive

Quelle moyenne faut-il pour obtenir le CAP boulanger-pâtissier ?

La moyenne est de 10/20. En cas d'échec de l'examen, il est possible de repasser les épreuves du CAP lors des sessions des années suivantes. Le candidat peut alors conserver le bénéfice de ses notes ou choisir de repasser l'épreuve. Ce choix s'effectue lors de l'inscription à l'examen.

Les financements

Le CAP en candidature libre est-il gratuit ?

L'inscription à l'examen du CAP boulanger est gratuite. Certaines académies peuvent demander des frais d'inscription de 5 €, qui correspondent aux frais d'envoi du diplôme. À cela s'ajoute le coût d'une tenue réglementaire, aux alentours de 100 euros, qu'il faudra porter lors des épreuves pratiques.

Il faudra éventuellement investir dans du matériel de cuisine afin de s'entraîner chez soi. L'achat des matières premières nécessaires à l'entraînement peut demander un budget conséquent.

Enfin, il est possible de s'inscrire à des cours en ligne ou en présentiel. Le coût d'une formation professionnelle varie énormément d'un organisme à l'autre, et peut s'élever à plus de 1000 €.

Comment financer sa formation ?

Les adultes en reconversion professionnelle peuvent faire appel à leur CPF afin de financer leurs cours, si l'organisme choisi est éligible. Il est également possible d'obtenir une aide de Pôle Emploi si l'on est demandeur d'emploi.

Quel diplôme est nécessaire pour ouvrir une boulangerie-pâtisserie ?

Afin d'ouvrir une boulangerie et d'y exercer en tant que boulanger, il faut être titulaire d'un CAP boulanger ou d'un bac pro boulanger. Il est cependant vivement recommandé d'approfondir sa formation avec l'un ou plusieurs des diplômes suivants :

  • La mention complémentaire MC boulangerie spécialisée
  • La mention complémentaire MC pâtisserie boulangère
  • Le brevet professionnel BP boulanger
  • Le brevet de maîtrise BM boulanger

Ces formations, et plus particulièrement le brevet professionnel et le brevet de maîtrise, apportent des connaissances managériales, économiques, juridiques et entrepreneuriales indispensables à la bonne gestion d'une entreprise.

À noter qu'il est possible d'ouvrir un terminal de cuisson indépendant ou en franchise sans être titulaire d'un diplôme de boulanger. Le terminal de cuisson, aussi appelé point chaud, n'est pas une boulangerie : il ne fabrique en effet pas lui-même les produits vendus. Il se contente de les cuire et de les réchauffer. Il faut néanmoins un solide esprit entrepreneurial afin de mener à bien ce projet.