Soulager et prévenir l'arthrose, maladie articulaire la plus répandue

Publié le 7 février 2018 - Modifié le 7 juin 2018

Douleur arthrose à l'épaule

L'arthrose fait son apparition en général chez les patients âgés de 40 ans et plus, et tend à se généraliser à partir de 65 ans. Ce problème de santé, qui constitue la première cause de consultation après les maladies cardio-vasculaires dans les pays développés, n’est pas une fatalité. En effet, la connaissance liée à l’arthrose depuis des années évolue, et des solutions pour prévenir les douleurs existent.

1. Qu'est-ce que l'arthrose ? Définition et présentation de la maladie

2. Identifier l’arthrose : les symptômes à connaître (et comment soulager l’arthrose)

3. Comment prévenir l’arthrose ? 

Définition, symptômes et traitements de l'arthrose

1. Qu'est-ce que l'arthrose ? Définition et présentation de la maladie

Douleur arthrose au genou

Arthrose du genou (gonarthrose)

Commençons par poser une définition de ce qu’est l’arthrose. Il s’agit d’une maladie articulaire, sans doute celle la plus répandue, qui amène à une destruction du cartilage. Toutes les structures de l’articulation sont touchées, c’est le cas en particulier de l’os mais aussi du tissu synovial. Ainsi, le cartilage qui protège les extrémités des os perd progressivement de sa taille, puis finit par casser et enfin disparaître, ce qui cause des douleurs et une réelle perte de mobilité.

Pendant très longtemps, c’est à l’âge que l’on a associé de manière quasi unique l’origine de l’apparition de l’arthrose. En effet, une majorité de personnes de plus de 65 ans sont touchées, et certains chiffres avancent même : huit personnes sur 10 touchées par l’arthrose au-delà de 80 ans. Mais l’âge n’est pas le seul critère qui amène l’apparition de l’arthrose. La destruction du cartilage est également liée au diabète ou à l’obésité, mais aussi à une répétition de certaines contraintes mécaniques sur les cartilages. De même, certaines personnes présentent une fragilité naturelle de leur cartilage, ou encore des anomalies anatomiques qui amènent à l’apparition de l’arthrose. On parle même d’hérédité en matière d’arthrose, notamment pour l’arthrose au niveau des mains.

L’arthrose est-elle voisine de l’arthrite ? Pas exactement. L'arthrose et l'arthrite sont deux pathologies de la famille des rhumatismes, mais si l’arthrose est une maladie associée au mécanisme des os, l’arthrite est quant à elle une inflammation des articulations. Des rougeurs sont souvent visibles, et l’arthrite apparaît bien souvent au niveau des pieds et des mains. Dans le cas de l’arthrose, toutes les articulations peuvent être concernées. De la colonne vertébrale en passant par les doigts, les genoux ou encore les hanches, les coudes et les chevilles, c’est tout le corps qui est susceptible d’être touché.

2. Identifier l’arthrose : les symptômes à connaître (et comment soulager l’arthrose)

Douleur arthrose des mains

Arthrose des mains

La douleur est le symptôme principal de l’arthrose. Pour différencier une douleur liée à l’arthrose d’une autre douleur sans lien avec les articulations, il faut se focaliser sur les caractéristiques propres à une douleur associée l’arthrose.

  • La douleur apparaît ou s’intensifie en fonction de certains mouvements ;
  • Lorsqu’une articulation est au repos, la douleur est moindre ou disparaît totalement ;
  • La douleur connaît une évolution pendant la journée, de faible intensité le matin, elle devient maximale le soir avant le coucher ;
  • Il est possible d’avoir des réveils nocturnes ou encore des difficultés à s’endormir à cause de la douleur ;
  • Enfin, au moindre effort sur une articulation touchée, la douleur apparaît.

Arthrose aux doigts

Douleur aux mains et aux doigts

Afin de diagnostiquer l’arthrose et assurer le suivi de la maladie, le seul examen nécessaire est la radiographie (pour la majorité des cas). Des examens complémentaires peuvent être demandés lorsqu’un doute demeure sur le diagnostic, mais cela arrive très rarement.

Comment soulager l'arthrose ? Quels sont les traitements qui soulagent l'arthrose ? Pour l’heure, il n’existe que des traitements symptomatiques, c’est-à-dire appliqué pour soulager la douleur liée à l’arthrose. Antalgiques et anti-inflammatoires sont les médicaments le plus souvent indiqués. En parallèle de ce volet lié à des molécules, il existe également des solutions thérapeutiques comme l’injection d’acide hyaluronique ou encore le lavage articulaire. Des pratiques qui ne reçoivent pas encore un grand écho pour leur efficacité.

Le saviez-vous ? La chaleur permet de soulager les contractions musculaires, les douleurs articulaires, les courbatures ou encore les crampes. Appliquer un coussin chauffant dans une serviette sur le genou 15 minutes avant l’effort améliorera la circulation sanguine et permettra de détendre vos muscles et articulations.

Attention, la plupart des médicaments contre l’arthrose ne bénéficient pas d’un remboursement complet par la Sécurité Sociale. C’est notamment le cas de ceux qui sont proposés sans prescription médicale. L’infiltration médicamenteuse contre l’arthrose est remboursée par la Sécurité Sociale. Qu’en est-il des cures thermales et autres solutions de médecine douce contre l’arthrose (telle que l'acupuncture par exemple) ? Si c’est un professionnel de santé qui vous prescrit ce traitement, alors une partie des soins peuvent être pris en charge. Il faudra compter sur l’appui d’une mutuelle pour une couverture complète. Des forfaits permettent notamment de disposer d’une enveloppe annuelle pour ces cures, et ainsi limiter leur coût.

Arthrose des mains

Douleur articulaire à la main

3. Comment prévenir l’arthrose ? 

Prévenir l'arthrose est essentiel. Limiter la progression de la maladie au quotidien constitue bien la première solution, et les actions de prévention sont essentielles avant l’apparition des symptômes, dès le plus jeune âge. Comment ? En veillant à sa santé. Il faut notamment éviter d’être en surpoids, pratiquer une activité physique régulière (même une intensité modérée) et réduire autant que possible le port de charges lourdes. Pour soulager les articulations, il est recommandé d’adapter son intérieur, son poste de travail ou tout environnement dans lequel vous évoluez. Une rambarde dans un escalier ou une poignée dans une baignoire ne sont pas réservés qu’aux personnes âgées !

L’alimentation est très importante pour prévenir l’arthrose. Connaissez-vous le régime hypotoxique ? C’est le Dr Seignalet qui l’a mis au point, suite à une étude de plus de 30 ans sur le rôle inflammatoire des aliments. Celui-ci consiste à retirer de nos repas tous les aliments pro-inflammatoires. Concrètement, tout ce qui est blanc, comme le lait, les céréales (en particuliers le blé, l’orge, le seigle, réputés pour être riches en gluten), la farine, le sucre. Il est cependant recommandé d’être suivi par un nutritionniste pour ce genre de régime, pour permettre d’éviter les carences en nutriments bénéfiques.

Autre méthode concernant l’alimentation : la diète crétoise. Celui-ci consiste à favoriser le bon travail de l’intestin, autrement dit de bien digérer et assimiler les aliments, pour protéger ainsi vos articulations. En quoi cette diète consiste ? À manger au moins 3 portions de fruits et 3 portions de légumes par jour, riches en fibres et antioxydants. Ajoutez à cela une 1 ration d’oméga-3 pour 4 rations d’oméga-6, de l’huile d’olive (oméga-9, riche en lipides monoinsaturés) et de l’huile de colza, de lin ou de cameline, et des poissons gras. 

Enfin, l’exercice musculaire, pour préserver et renforcer la mobilité articulaire. Voici un exemple d’exercice que vous pouvez pratiquer pour freiner le développement de l’arthrose et soulager les douleurs :

  1. En position debout, placez les mains sur le haut des cuisses puis faites-les descendre jusqu’aux chevilles en vous penchant légèrement en avant.
  2. Tout en vous redressant, faites glisser vos mains derrières vos jambes, en remontant jusqu’aux fesses.
  3. Puis, repassez les mains sur le haut des cuisses (retour au mouvement de départ)
  4. Répétez cet exercice 10 à 20 fois en fonction de vos capacités.

Tout au long de cet exercice, pensez à souffler en descendant, et à inspirer en remontant.

Pour découvrir d’autres exercices tels que celui-ci, vous pouvez cliquer ici :

http://www.arthrolink.com/quotidien/conseils-pratiques/fiches-exercices