Conseils sécurité pour les automobilistes en hiver
MAPA, l'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire
111 ans d'engagement

Hiver et sécurité, deux mots indissociables

Publié le 21 janvier 2016 - Modifié le 17 mars 2022 Par

Route dégagée d'un paysage enneigé

Si la conduite présente toujours des dangers plus ou moins importants, ces risques sont accrus en hiver. Les conditions météorologiques sévères provoquent en effet de nombreuses situations à risque. Il est important de les garder en tête, de même que d'adopter les bonnes habitudes de conduite, afin de mieux se protéger et de mieux protéger les autres usagers de la route.

Les dangers de la circulation en hiver

Circuler par temps de pluie en hiver

Durant la période hivernale, la pluie est plus fréquente. Elle entraîne une perte de visibilité sur la route ainsi qu'une perte de l'adhérence des véhicules. La distance de freinage s'en trouve augmentée, de même que les risques de faire de l'aqua-planing. Par temps froid, les flaques de pluie peuvent se transformer en verglas, particulièrement glissant et dangereux sur la route.

Circuler par temps de brouillard en hiver

Le brouillard est également plus fréquent en hiver. Il réduit drastiquement la visibilité et demande donc aux conducteurs une vigilance élevée afin de repérer tous les éventuels obstacles sur la route, de même que les ralentissements soudains.

Circuler par temps de neige en hiver

Enfin, tout comme la pluie et le brouillard, la neige tombe plus fréquemment en hiver et entraîne elle aussi une perte de visibilité et une perte d'adhérence sur la route.

Les obligations du Code de la route en hiver (pneus, chaînes, etc.)

Installer les équipements obligatoires sur sa voiture (pneus hiver, chaînes à neige, pneus 4 saisons)

Les pneus hiver, ou pneus neige, sont des pneus spécialement conçus pour garantir une meilleure adhérence du véhicule sur les routes par temps froid, humide, neigeux ou encore sur des routes boueuses ou verglacées. En cas de forte neige, il est recommandé de rajouter des chaînes à neige en plus des pneus hiver. Les pneus 4 saisons correspondent à un compromis entre les pneus hiver et les pneus été. Ils offrent une bonne adhérence par temps hivernal, bien que moins efficace que celle des pneus hiver.

Il est désormais obligatoire d'équiper son véhicule de pneus neige, de pneus 4 saisons ou de chaînes à neige dans les zones de montagne et durant la période hivernale. Cette nouvelle réglementation, entrée en vigueur le 1er novembre 2021, s'applique dans 48 départements français et concerne les véhicules légers, les utilitaires, les poids lourds, les camping-cars et les autocars. Les poids lourds sans remorque sont également concernés. Les poids lourds avec remorque ou avec semi-remorque devront nécessairement être équipés de chaînes à neige, en plus de leurs pneus hiver ou 4 saisons. Cette réglementation ne s'applique pas aux véhicules disposant de pneus à clous.

Lorsqu'équipées, les chaînes à neige (métalliques ou textiles) doivent être installées sur au moins 2 roues motrices.

L'entrée en zone montagneuse est indiquée par de nouveaux panneaux de signalisation, de même que leur sortie.

Bien déneiger son véhicule

Avant chaque trajet, le conducteur doit s'assurer de bien déneiger son véhicule, au risque de recevoir une ou plusieurs contraventions :

  • Feux non déneigés - En cas de conduite de nuit dans une zone non éclairée ou de conduite de jour par manque de visibilité, circuler avec des feux obstrués sur votre véhicule est passible d'une contravention de 4e classe avec une amende forfaitaire de 135 euros (article R416-11 du Code de la route)
  • Vitres et rétroviseurs non déneigés ou embués - Tout véhicule motorisé avec habitacle fermé doit être muni de dispositifs de vision permettant au conducteur de surveiller les alentours. Rouler avec des vitres enneigées ou des rétroviseurs embués est passible d'une contravention de 3e classe avec une amende forfaitaire de 68 euros (article R316-6 du Code de la route)
  • Plaque d'immatriculation illisible - Les plaques d'immatriculation avant et arrière du véhicule doivent être visibles en tout temps. Une plaque illisible ou obstruée par la neige est passible d'une contravention de 4e classe avec une amende forfaitaire de 135 euros (article R317-8 du Code de la route)
  • Toit non déneigé - Peu d'automobilistes le savent, mais il est interdit de circuler avec un toit recouvert de neige. La chute de blocs de neige sur la route peut en effet entraîner des accidents. Circuler avec un toit enneigé est passible d'une contravention de 3e classe avec une amende forfaitaire de 68 euros (article R312-19 du Code de la route)

Quelques conseils pour une conduite sûre en hiver

En plus des obligations légales à respecter, il est important pour les automobilistes d'adopter un bon comportement et d'adapter leur équipement et leur conduite afin de garantir des déplacements en toute sécurité ainsi qu'un meilleur confort de conduite.

Ainsi, avant tout trajet et plus particulièrement en cas de trajet long, il est recommandé de :

  • Bien se renseigner sur les conditions météorologiques et l’état des routes - Si des conditions dégradées sont attendues ou si les routes sont difficilement praticables, le report du trajet est conseillé. Sinon, l'automobiliste peut prévoir des itinéraires de secours au cas où l'une des routes serait impraticable.
  • Bien entretenir et équiper son véhicule - En plus des contrôles usuels tels que le contrôle du niveau d'huile moteur, il est possible de purger son liquide lave-glace et de le remplacer par un liquide résistant au gel. Il est également recommandé de vérifier l'état des balais d'essuie-glaces et de les changer si nécessaire. Le conducteur peut équiper son véhicule d'ampoules de rechange pour anticiper un problème avec l'un de ses feux durant une conduite de nuit. La raclette à neige est incontournable à l'approche de l'hiver, puisqu'elle permet de dégivrer et de déneiger rapidement les vitres et le pare-brise du véhicule. Il faut par ailleurs penser à se munir de vêtements chauds ou de couvertures, qui seront particulièrement utiles en cas de panne véhicule par temps très froid. Il est également recommandé de toujours garder une lampe de poche dans sa voiture, été comme hiver.
  • Augmenter légèrement la pression de chaque pneu - La pression des pneus a tendance à baisser avec les températures froides. Il convient donc de bien la vérifier et de rajouter une légère surpression lors du gonflage par rapport à la pression préconisée par le constructeur, sauf si ce dernier spécifie la pression en cas de températures basses.
  • Rouler moins vite que d’habitude - Le manque de visibilité et la perte d'adhérence sur les chaussées humides ou verglacées rendent la conduite plus dangereuse. Rouler moins vite permet de diminuer fortement les risques d'accident de la route.
  • Respecter une plus grande distance de sécurité - À cause de la perte d'adhérence, les distances de freinage sont rallongées. Il est donc crucial de respecter les distances de sécurité réglementaires afin de mieux anticiper les changements de vitesse du trafic et les ralentissements brutaux.

Rouler est facile, mais c'est encore mieux lorsqu'on le fait dans des conditions optimales. Pour aller plus loin, retrouvez nos conseils pour contrôler et équiper votre véhicule, le protéger du froid on encore réviser les consignes de sécurité en cas d'intempéries.