Parodontologie, quel remboursement pour soigner mes affections parodontales ?

Publié le 15 février 2018 - Modifié le 14 août 2018

Chirurgien dentiste et son assistante dentaire en consultation avec une patiente

Soigner et financer le traitement d'une maladie parodontale

Qu’est-ce qu’une maladie parodontale ? Quels sont les traitements parodontaux possibles ? Quelle prise en charge est assurée par l’Assurance Maladie ?

Définition d’une maladie parodontale

Les maladies parodontales sont des infections bactériennes, une affection touchant les tissus qui entourent les dents. La gencive, mais aussi les fibres d'attachement des dents, sans oublier l’os qui supporte les dents, sont affectés et parfois détruits. On distingue couramment plusieurs maladies du parodonte :

  • les gingivites (si les troubles se situent uniquement sur la gencive),
  • les parodontites (si les tissus, et de surcroit l'os alvéolaire sont touchés).

Comment traiter une maladie parodontale ?

Soigner les parodontopathies demande un traitement complet par votre chirurgien dentiste. De l’élimination de la plaque dentaire et du tartre (qui causent les troubles) aux actions indirectes qui visent à éliminer les zones de rétention, sans oublier le traitement chirurgical parodontal ou les consultations de contrôle, les consultations et interventions peuvent se multiplier si vous êtes gravement touchés par les maladies parodontales.

Parodontologie, que rembourse l’assurance maladie ?

La Sécurité Sociale n’assure aucun remboursement pour les interventions parodontales.

En effet, le champ d’action de la Sécurité Sociale vis-à-vis de la parodontologie est assez restreint. Il s’agit de soins dentaires dits « hors nomenclature », donc non remboursés. Le détartrage complet peut être pris en charge à hauteur de 70 % sur la base de tarifs conventionnels (deux séances au maximum par an) soit un montant de 20,24 € (détails sur ameli.fr). D’autres actes sont couverts avec des montants faibles, tels que la ligature métallique ou la pose de prothèse attelle de contention, mais pour bénéficier d’une couverture complète dans le cadre d’un traitement, il est indispensable de disposer d’une complémentaire santé.

Frais de soins parodontaux, quelle prise en charge par votre mutuelle santé ?

Les frais liés à la parodontopathie peuvent être pris en charge selon les mutuelles santé. La MAPA, au travers de son offre « Optique Dentaire Audioprothèses » vous permet un remboursement des frais dentaires. En plus de soins et des prothèses dentaires, les frais auprès de spécialistes sont pris en charge. Selon la formule retenue, il est possible de disposer d’un remboursement complémentaire à celui de votre CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie), de 50€ à 200€ par an selon le niveau de remboursement choisi.

Quel est l’intérêt de disposer d’une couverture aussi importante ? Les frais de parodontologie peuvent s’avérer très variables d’un profil à un autre, et ainsi atteindre des sommets. En effet, les tarifs des dentistes sont libres, et les dépassements d’honoraires fréquents. De plus, si vous souffrez de troubles profonds, les séances peuvent se multiplier… et la facture s’alourdir. Afin d’éviter le pire (le déchaussement des dents), et de bien soigner cette maladie d’origine bactérienne, découvrez dès à présent les garanties MAPA Santé, et complétez ainsi de manière efficace les remboursements de votre Régime Obligatoire pour vos frais dentaires !