Les jeunes et les deux roues : la sécurité avant tout !

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 12 décembre 2017

Deux jeunes motards devant une 125

Code de la route et points clés d’un comportement responsable sur un cyclo, destinés aux adolescents et à leurs parents.

A l’adolescence, l’arrivée d’un cyclomoteur peut être indispensable mais tout aussi dangereux si les règles à respecter ne sont pas parfaitement établies. Les jeunes entre 15 et 19 ans sont les plus touchés par les accidents de deux roues : plus de 150 tués et 7 500 blessés par an.

Afin d’écarter les risques, il est important d’aborder les questions de sécurité et de prévention et de ne pas hésiter à passer un contrat moral avec l’adolescent désireux de devenir un conducteur de deux roues.

1. Le Brevet de Sécurité Routière

Le Brevet de Sécurité Routière (BSR) est obligatoire pour tout conducteur de cyclomoteur né après le 31 décembre 1987.

Son obtention dépend d’un certain nombre de caractéristiques spécifiques :

- Vous devez tout d’abord être âgé de 14 ans révolus.
- Vous devez ensuite posséder l’Attestation Scolaire de Sécurité (ASSR). Le niveau 1 s’obtient en classe de 5e et le second niveau en classe de 3ème.

Si vous remplissez les deux conditions précédentes, vous devez alors suivre 5 heures de formation auprès d’un instructeur qualifié, généralement moniteur de moto-école.

2. Les équipements obligatoires et indispensables

Avant de prendre la route, il est primordial de vérifier que l’on possède toutes les protections et les équipements qui assureront notre sécurité et notre visibilité.

Il faut :

- un casque, de préférence intégral,
- un rétroviseur, au moins à gauche,
- un feu rouge et un dispositif rouge réfléchissant à l’arrière,
- une plaque d’immatriculation1,
- des dispositifs latéraux oranges réfléchissants,
- un ou deux feux de croisement obligatoirement allumé(s)2.
pour tous les cyclos neufs en circulation depuis le 1er juillet 2004.
2 pour tous les cyclos mis en circulation après le 1er juillet 2004.

3. Le respect du Code de la Route

Même en deux roues vous vous devez de respecter un certains nombre de règles établies par le Code de la Route, notamment :

- Porter obligatoirement un casque homologué et attaché. Le non respect de cette règle est puni d’une amende de 135 €.
- Allumer obligatoirement les feux de croisement de jour comme de nuitLe non respect de cette règle est puni d’une amende de 35 €.
- Circuler sur un cyclo bridé à 45Km/h. La circulation sur un cyclo débridé est puni d’une amende de 1500€.De plus, l’assurance peut appliquer une déchéance des garanties en cas d’accident.
- Vendre à un particulier uniquement un cyclo bridé. La vente d’un cyclo débridé est passible de 6 mois de prison et 7 500 € d’amende pour un particulier et de 2 ans de prison et 30 000 € d’amende pour un professionnel.

4. Gare aux idées reçues !

  • « Rouler avec un deux roues de moins de 50 cm3 ne nécessite pas d’assurance ... »

FAUX ! La souscription à une assurance est obligatoire pour tout véhicule à moteur, y compris les moins de 50 cm3.

  • « Pour juger de l’état d’un casque, il faut examiner la coque extérieure ... »

FAUX ! L’état extérieur d’un casque n’est pas le seul critère pour juger de son état, il faut également vérifier le calotin intérieur en polystyrène qui pourrait être enfoncé ou endommagé. C’est pourquoi vous ne devez jamais acheter de casque d’occasion.

  • « L’opération de débridage d’un cyclo est compliquée ... »

FAUX ! Débrider un deux roue ne nécessite pas forcément l’intervention d’un professionnel.

Votre adolescent ou un de ses amis peut aisément le faire lui-même. Il est donc important de vérifier régulièrement l’état du cyclo, son niveau sonore étant un bon indicateur.

Sachez que débrider un cyclo est dangereux et illégal !

  • « Les cyclos non réceptionnés ou « mini-motos » peuvent être utilisés n’importe où ... »

FAUX ! Les « mini-motos » sont interdites sur la voie publique en raison de leur non conformité aux prescriptions techniques minimales (freinage, éclairage, etc.). De plus, elles sont quasiment invisibles à un automobiliste.

Donc informez-vous avant tout achat !