webleads-tracker

Siège auto : la sécurité d’abord !

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 2 mars 2017

Peugeot 206 orange entrain de rouler sur un parking

Ce qu'il faut connaître sur la réglementation et la sécurité des enfants en voiture.

L’évolution de la réglementation concernant la sécurité des enfants en voiture fait que nous sommes bien souvent perdu, ne sachant plus quel type de siège auto convient à notre bambin... Cependant le choix du siège n’est pas la seule règle de sécurité qu’il est important de respecter, celle du système de retenue l’est également. Faisons donc la lumière sur toutes ces points obscurs afin de préserver nos chères têtes blondes.

La ceinture de sécurité

Rappel

Le Code de la route (art. R.412-1 et suivants) rend obligatoire le port de la ceinture de sécurité pour le conducteur, comme pour les autres passagers, à l’avant et à l’arrière des véhicules de moins de 3,5 tonnes.

Sachez également qu’il est interdit de transporter des enfants de moins de 10 ans aux places avant de tous les véhicules.

Quelques exceptions

La présence d’un enfant à l’avant d’un véhicule est autorisée lorsque :

- le véhicule ne dispose pas de banquette arrière,
- la banquette arrière est occupée par des enfants de moins de 10 ans,
- le siège arrière n’est pas équipé de ceinture de sécurité.

L’usage d’une ceinture de sécurité est autorisée pour un enfant de moins de 10 ans uniquement si la sangle passe sur son épaule et non sur son cou.

Les dispositifs de retenue ne sont pas obligatoires dans les taxis.

Le siège auto

Votre siège auto doit être adapté à l’âge, au poids et à la morphologie de votre enfant.

L’homologation obligatoire

Tous les sièges pour enfants doivent répondre aux normes de sécurité édictées par la réglementation européenne. Il est donc important que vous vérifiez si votre choix en matière de lit-nacelle, de siège ou de rehausseur a bien reçu un visa d’homologation. Pour cela rien de plus simple : il vous suffit de regarder si l’étiquette ci-dessous, attestant cette homologation, est présente sur le produit.

Vous pouvez y lire plusieurs indications :

- la mention « universelle » indiquant que le produit convient à tous les véhicules,
- l’indication de la gamme de poids à laquelle est destiné le produit,
- la lettre « E » entourée d’un cercle, indiquant que le produit est conforme à la norme européenne,
- le chiffre qui suit la lettre « E » représentant le code du pays qui a délivré l’homologation (2 pour la France).

Conseils d'achat

  1. Évitez l’achat d’un siège d’occasion, il se peut qu’il ne soit plus aux normes !
  2. Prenez le temps de choisir, ne vous précipitez pas sur une promotion !
  3. Prenez connaissance des éventuelles recommandations du constructeur de votre véhicule. Elles doivent figurer obligatoirement dans le manuel d’utilisation depuis le 1er octobre 2002.
  4. Prenez le temps d’étudier et d’essayer les produits proposés en magasin avant de faire votre choix.
  5. Essayez calmement l’installation du siège dans votre véhicule, n’attendez pas le dernier moment.
  6. Renseignez-vous sur le système isofix*, votre véhicule en est peut être équipé.

* système de retenue des sièges-auto qui permet un maintien stable du siège de l’enfant grâce à des points d’ancrage qui font corps au châssis du véhicule.