webleads-tracker

Les produits locaux retrouvent des couleurs avec le phénomène du « locavorisme »

Publié le 22 février 2017 - Modifié le 18 octobre 2017

Femme vegan entrain d'acheter des légumes au marché local

Manger local, voilà un mode de consommation qui a le vent en poupe, et qui séduit de plus en plus de français.

Les produits de proximité, qui valorisent un savoir-faire et responsabilisent le consommateur, sont notamment dynamisés par de nombreuses initiatives qui favorisent leur distribution. Un engouement qui dépasse le phénomène de mode. Explications.

Le concept du locavorisme et sa montée en puissance

Depuis une dizaine d’années, le mouvement du locavorisme a fait progressivement son apparition, aux Etats-Unis puis ailleurs comme en France. L’idée ? Consommer « local » en privilégiant les produits issus d’un rayon géographique proche, mais pas seulement. L’intérêt est aussi de favoriser les produits de saison, achetés via des circuits-courts (producteurs, points de distribution, AMAP). Pourquoi ces efforts ? Afin de réduire l’impact environnemental lié à l’achat de produits venus des quatre coins du globe (carburant pour le transport, plastique pour le conditionnement), mais aussi pour maintenir l’activité locale et apporter une forme de stabilité.

Manger local et adhérer aux valeurs du locavorisme est donc plus qu’une nouvelle façon de manger ! C’est un état d’esprit, proche de l’acte militant au moment où l’offre alimentaire est opulente avec les grandes surfaces.  

L’organisation du locavorisme et ses atouts pour les commerçants

Le locavorisme est une formidable opportunité pour des milliers de producteurs, distributeurs et commerçants, qui peuvent profiter de cet engouement pour revoir leur offre et la faire coïncider avec les attentes des consommateurs. En effet, il existe des communautés qui voient le jour, notamment sur la toile, pour mettre en relation tous les acteurs du locavorisme. C’est le cas par exemple de locavor.fr, plateforme qui « permet de commander des produits locaux en circuit-court aux producteurs et artisans proches de chez vous et de les récupérer chaque semaine dans un point de distribution voisin ».

En tant que commerçant, faire cet effort de « sourcer » des produits locaux et raccourcir les circuits de distribution est un axe à étudier ! Certains restaurants jouent cette carte du local, comme de nombreuses épiceries. À vous de tenter cette expérience et de redonner du sens en proposant des produits locaux dans votre offre. Vos clients y seront surement sensibles.

La MAPA met à votre disposition des commerçants un guide gratuit de 176 pages sur la création et la gestion d’un commerce alimentaire de proximité. Demandez en ligne votre Guide Métier de l'Alimentation de Proximité !