Hasnaâ Ferreira : une entrepreneuse chocolatière épanouie !

Publié le 13 janvier 2017

Hasnaâ Ferreira chocolatière bordelaise tenant une cabosse dans une plantation de cacao

Révélée par l'émission de télé-réalité MasterChef en 2012, Hasnaâ Ferreira se distingue aujourd'hui par les chocolats grands crus qu'elle crée et vend dans ses deux boutiques à Bordeaux. Consacrée par l'Award de la chocolatière de l'année 2016, la jeune femme de 33 ans est en quête perpétuelle du goût juste. Portrait d'une entrepreneuse au parcours fulgurant... mais avec la tête sur les épaules.

Identifiée comme la candidate de l'émission télé Masterchef, cet épisode médiatique s'efface progressivement au profit de sa réussite professionnelle : un parcours incroyable quand on sait que la jeune femme, originaire du Maroc, est entrée dans le métier par la petite porte, il y a seulement 4 ans.

« On n'a qu'une vie »

Hasnaâ Ferreira recevant l'Award de chocolatière de l'année 2016 au Salon du Chocolat

Diplômée d'un master en communication et marketing, elle a longtemps cherché sa voie en multipliant les emplois : chef de publicité, responsable groupe d'un centre d'appel, assistante de direction dans une bijouterie... « Mon horizon professionnel me semblait totalement bouché, je ne m'épanouissais pas. » La perspective de voir son premier enfant naître a été un élément déclencheur pour tourner la page : « On n'a qu'une vie et je ne voulais pas que mon enfant me voit triste et aigrie dans mon travail. » Le chocolat est très vite apparu comme une option de reconversion. « J'aimais passionnément le chocolat comme grande consommatrice, l'idée d'en fabriquer me séduisait. »  Et comme un signe du destin le jour où elle a décidé de se lancer, elle a reçu une lettre de licenciement économique. « Plus rien ne pouvait m’arrêter ».

Pour ne pas reproduire l'erreur de sa première vie professionnelle, elle a abordé son futur métier par le terrain en faisant un stage chez le chocolatier Bordelais Saunion. Au départ, il devait la garder 15 jours mais, faisant déjà preuve d'un certain talent, elle y est restée trois mois ! « Au-delà de me rassurer dans mon choix, ça a été une révélation ».

Dans le même temps, un peu comme un pari, elle s'est inscrite aux sélections de MasterChef. Retenue, elle a atteint la 9ème place après deux mois d'émission. « Derrière cette expérience, il y avait la motivation de faire des mini-stages chez Lenôtre, j'ai pu en effectuer cinq. » Une parenthèse avant de faire son CAP chocolatier, qu'elle obtient avec les honneurs en juin 2013 après 6 mois de formation intensive.

Des chocolats élaborés comme des bons vins

Hasnaâ Ferreira avec un producteur de cacao entrain de regarder des fèvres

Ensuite, tout s'est enchaîné très vite. Ne trouvant pas d'employeur, « pour eux j'étais déjà trop âgée pour être suffisamment efficace », elle a opté pour la création d'entreprise. Après plusieurs mois d'élaboration, son premier magasin ouvre en novembre 2014, avec comme credo la qualité et le goût. « Je n'ai jamais voulu faire une simple confiserie. Pour moi le goût est primordial ! Il doit y avoir une recherche perpétuelle dans l'équilibre des associations. Je travaille le chocolat grand cru comme un vigneron élabore un bon vin. Il y a un vrai parallèle : on parle de cru, de terroir, de fermentation... le chocolat est un produit noble qui se déguste comme le vin. »

Une démarche qui parle aux Bordelais, mais pas que... En 2015, elle est d'abord désignée "Jeune Espoir" au salon du chocolat de Paris avant de voir son talent confirmé l'année suivante, avec l'Award de la Haute Chocolatière 2016, décerné par le très sélect Club de Croqueurs de Chocolat, lors du même événement.

Des reconnaissances qui prennent tous leurs sens dans les produits qu'elle propose : barres chocolatées aux six recettes, clémentines corses confites à la crème de noisette, bonbons pralines-coriandre ou encore les ganaches chocolat et fliou...

En octobre dernier, elle a ouvert sa deuxième boutique, en plein centre de Bordeaux. Aujourd'hui, elle est à la tête d'une équipe de sept personnes. Et si elle a un conseil à donner à ceux qui hésitent à se lancer dans la création, c'est « de ne pas écouter les rabat-joies ! Beaucoup me disaient : c'est de la folie, tu ne peux pas créer en période de crise. Il faut croire en son projet et entendre les avis positifs. » C'est d'ailleurs dans cette démarche qu'elle a rejoint la MAPA : « Une amie me l'a conseillée. Ce qui m'a séduit c'est l'écoute de mon interlocuteur MAPA. »

Hasnaâ Ferreira en stage chez Serge Granger entrain de préparer des bonbons au chocolat

Lorsqu'elle regarde dans le rétroviseur, elle estime que le chemin parcouru, elle le doit à sa « curiosité, au fait de se remettre en question continuellement et de prendre en compte les remarques de ses clients auprès desquels j'essaie d'être au contact le plus possible », conclut Hasnaâ Ferreira.  

Contact : Boutiques Hasnaâ Chocolat Grands Crus, 4 rue de la Vieille Tour à Bordeaux (Tél. : 05 56 81 11 40) ou 192 rue Fondaudège à Bordeaux (Tél. : 05 24 61 58 03)