MAPA Assurances - Mutuelle d'assurance

Spécialiste des métiers de bouche

Espace Perso

94 % des pharmacies sur Internet sont illégales : gare aux médicaments contrefaits

Publié le 24 mai 2016

Cachets d’aspirine, anti diarrhéiques, pilules contre les troubles de l’érection... En février 2014, au Havre, les douanes françaises ont saisi pas moins de 2,4 millions de médicaments falsifiésii ! Un record en Europe.

Aujourd’hui, un quart des colis postaux interceptés par les douaniers européens contiennent des faux médicamentsi. Un chiffre éloquent qui illustre bien l’ampleur du trafic. Dangereux ces médicaments contrefaits ? Oui. Ceux-ci peuvent être mal dosés ou contenir des produits toxiques. Pour être certain(e) de les éviter, suivez nos conseils.

Les médicaments contrefaits et leurs dangers

Selon la définition de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), un médicament contrefait est délibérément frauduleux. Il est muni d’une étiquette qui n’indique ni son identité ni son origine véritable. L’OMS estime qu’un médicament sur deux vendus dans le monde est contrefait. Actuellement, la contrefaçon concernerait aussi bien les produits de marque que les génériques.

Problème, ces « faux » médicaments sont potentiellement dangereux (voire très dangereux). Ils ne répondent pas aux normes établies par l’autorisation de mise sur le marché et peuvent contenir des substances toxiques comme de la peinture, de l’arsenic, du cirage ou encore de la craie. De plus, ils peuvent également être sur dosés ou sous dosés… Les conséquences pour la santé des patients peuvent donc être gravissimes.

Faux médicaments : comment les éviter ?

Vous désirez acheter vos médicaments sur internet en toute sécurité ? Alors, suivez ces quelques conseils :

  • Préférez consulter au préalable le moteur de recherche de l’Ordre National des Pharmaciens qui répertorie les sites autorisés à la vente en ligne de médicaments en ligne.
     
  • En règle générale, méfiez-vous des prix trop bas. Si l’écart de prix est supérieur à 30%, méfiance !
     
  • Vérifiez que le bon logo soit présent sur le site internet que vous consultez. Il s’agit d’une croix blanche sur trois bandes vertes et une bande grise, signe que le site sur lequel vous vous apprêtez à acheter vos médicaments exerce en toute légalité.
     
  • N’achetez pas sur internet des médicaments vendus habituellement avec ordonnance.
     
  • Contrôlez l’emballage de votre médicament à réception. Il doit être identique au conditionnement habituel, fermé, intact et la notice doit être en langue française.
     

Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien ou à interroger votre médecin traitant. Pour aiguiser vos réflexes et mieux détecter les faux médicaments, l’IRACM met à votre disposition une formation en ligne. Rendez-vous sur : http://www.iracm.com/elearning/

  

i www.iracm.com
ii www.douane.gouv.fr