Matériel de boulangerie en liquidation judiciaire : comment acheter ?
Logo MAPA Assurances Mutuelle d'Assurance de la Boulangerie

Comment acheter du matériel de boulangerie en liquidation judiciaire ?

Boulanger entrain de regarder son four

Un projet de création ou de reprise de boulangerie, ou l'achat d'un nouveau matériel professionnel, demande un investissement financier important. Afin de limiter le montant de l'emprunt ou de la somme directement prélevée dans la trésorerie, il peut être judicieux de se tourner vers le marché de l'occasion, notamment vers les équipements mis en vente par les entreprises en liquidation judiciaire.

Cet article pourrait vous intéresser : Quel matériel choisir pour votre boulangerie-pâtisserie et où l'acheter ?

La liquidation judiciaire d'une boulangerie

Qu'est-ce que c'est exactement ?

La liquidation judiciaire est une procédure qui intervient lorsqu'une entreprise est en cessation des paiements, et dans l'impossibilité de redresser la situation et de reprendre le paiement de ses dettes. Elle succède généralement à une procédure de redressement judiciaire, qui cherche elle à trouver des solutions afin de résoudre les difficultés de l'entreprise.

La procédure de liquidation judiciaire concerne toutes les entreprises, entreprises individuelles et sociétés et, dans le cas d'une boulangerie-pâtisserie, elle est engagée par le tribunal de commerce. Elle peut également être ordonnée suite au décès du commerçant ou de l'artisan gérant, si ce dernier était en état de cessation des paiements.

L'un des objectifs principaux de la liquidation judiciaire est de vendre les actifs de l'entreprise afin de rembourser au mieux toutes les dettes qu'elle doit à ses créanciers. Par actifs, on entend tous les biens, matériels ou immatériels, possédés par la société.

La liquidation judiciaire entraîne l'arrêt définitif des activités de l'entreprise.

Dès que la procédure est engagée :

  • Le tribunal nomme un liquidateur, qui sera en charge de gérer la boulangerie-pâtisserie ainsi que tous ses biens jusqu'à sa liquidation totale.
  • Le gérant perd toutes ses fonctions au sein de son entreprise.
  • L'entreprise cesse toutes ses activités, sauf autorisation exceptionnelle du tribunal de commerce.
  • Toutes les actions en justice à l'encontre de la boulangerie-pâtisserie sont suspendues. Il est désormais impossible de poursuivre l'entreprise en justice.
  • Les salariés sont licenciés dans un délai de 15 jours suivant l'ouverture de la procédure (21 dans le cas d'un plan de sauvegarde de l'emploi).
  • Les créanciers peuvent demander le versement de toutes les dettes qui leur sont dues.

La reprise d'une boulangerie-pâtisserie en liquidation judiciaire

Il est possible de racheter toute entreprise placée en liquidation judiciaire, à condition de :

  • Pouvoir effectuer un paiement comptant, c'est-à-dire que l'on ne peut faire un emprunt bancaire dans le cadre de ce projet entrepreneurial.
  • Ne pas faire partie de l'entourage proche de l'ancien dirigeant de la boulangerie-pâtisserie.
  • Convaincre le tribunal de commerce que cette reprise ne se soldera pas par de nouvelles difficultés et, par la suite, par une nouvelle procédure de liquidation judiciaire.

Auquel cas, tout ou une partie de la boulangerie-pâtisserie peut être rachetée : le matériel de vente et de production, le bail commercial, les contrats de travail, la marque, la clientèle, les marchés en cours avec les fournisseurs et autres partenaires, etc.

La vente du matériel

Si la reprise n'est pas envisagée, le liquidateur est alors en charge de la vente de tous les biens de la boulangerie-pâtisserie : équipement, mobilier, fournitures de bureau, ordinateur, derniers stocks de produits et de marchandises, droit au bail, nom de domaine si elle possède un site internet, etc. Étant donné qu'il doit agir dans un délai limité, ces ventes se font souvent à prix bradés. Il s'agit donc d'une excellente occasion d'acquérir du matériel de qualité à moindre coût.

L'essentiel du budget pour l'ouverture d'une boulangerie-pâtisserie est consacré à l'équipement. En moyenne, il faut entre 60 000 € et 250 000 € pour entièrement équiper une boulangerie avec du matériel neuf, en comptant le matériel de production, le matériel de vente, le matériel de nettoyage, et l'éventuel matériel de restauration rapide si ce service existe. La liquidation judiciaire d'une autre boulangerie-pâtisserie est donc l'occasion idéale pour réduire drastiquement l'enveloppe consacrée à l'équipement.

Où sont mises en vente les machines d'une boulangerie-pâtisserie en liquidation judiciaire ?

Dans des ventes aux enchères publiques

Comment ça marche ?

Le liquidateur peut choisir de vendre tous les biens de l'entreprise, et plus particulièrement les biens matériels, au cours d'une vente aux enchères publique de liquidation judiciaire. Cette vente est menée à bien par un commissaire-priseur, qui devra au préalable évaluer le montant des actifs de la boulangerie-pâtisserie.

Avant la vente aux enchères en elle-même, le commissaire-priseur doit assurer la publicité de cette dernière. Il devra donc diffuser l'information de la mise en vente grâce à différents canaux de son choix, et prévenir des acheteurs potentiels de la vente.

Lors de la vente aux enchères, les acheteurs peuvent être présents physiquement ou par téléphone, ou encore se faire représenter. L'enchérisseur proposant le montant le plus élevé remporte le bien. Une fois la vente actée, l'acquéreur devra convenir avec le liquidateur d'une date et de la logistique pour récupérer le bien concerné.

L'avantage des ventes aux enchères publiques de liquidation judiciaire est qu'elles sont effectuées dans un cadre légal et strict. Il y a donc une garantie d'honnêteté et de transparence qui permet aux acheteurs d'éviter les arnaques.

Combien ça coûte ?

Il faudra cependant compter des frais de commission, d'un montant fixe de 14,40% TTC du prix total du bien vendu, ainsi que la TVA applicable.

L'ensemble de la somme (prix de vente, frais de commission et TVA) sera réglée par l'acheteur directement au commissaire-priseur. Celui-ci sera ensuite en charge de restituer au liquidateur le montant dû.

Où les trouver ?

Si vous souhaitez acheter votre matériel de boulangerie-pâtisserie par le biais d'une vente aux enchères publique de liquidation judiciaire, il faudra vous renseigner sur la tenue de ce type de ventes département par département. Vos interlocuteurs privilégiés seront notamment :

  • Les études notariales
  • Les chambres départementales
  • Le réseau des huissiers de justice

Certains cabinets de conseil pourront également vous aider dans vos recherches, et il est possible de trouver les annonces de procédures de liquidation judiciaire affichées directement dans les tribunaux de commerce.

Sur les sites de vente et d'achat d'occasion

S'il ne procède pas à une vente aux enchères, ou si cette dernière n'a pas permis l'écoulement de tous les biens matériels à vendre, le liquidateur placera des annonces sur des sites de vente et d'achat d'occasion. On peut tout d'abord citer les sites d'occasion généraux les plus connus, comme Leboncoin ou eBay. Dans le cadre d'une liquidation de boulangerie-pâtisserie, on peut aussi se tourner vers des sites spécialisés, soit dans la revente de matériel professionnel tous secteurs confondus, soit dans la revente de matériel du milieu de la boulangerie-pâtisserie ou de la restauration.

Les précautions à prendre avant l'achat

Comme pour tout achat de matériel d'occasion, il convient de prendre quelques précautions afin d'éviter les mauvaises surprises. Il est tout à fait possible de se rendre sur place afin d'inspecter personnellement l'équipement avant une vente aux enchères publique de liquidation judiciaire, ou d'organiser une visite via les sites de vente et d'achat d'occasion.

Une inspection visuelle et, dans l'idéal, un test des machines que vous souhaitez acquérir vous permettront d'en vérifier le bon état ainsi que le bon fonctionnement. Il faudra toujours prêter attention aux détails et aux fonctionnalités facultatives de l'équipement s'il en a, afin d'éviter les vices cachés. Dans le cadre d'une vente aux enchères publique, le commissaire-priseur est tenu à la transparence quant à l'état de fonctionnement des machines.

Par ailleurs, n'hésitez pas non plus à vous renseigner sur la maintenance et l'entretien du matériel, ainsi que sur l'éventuelle disponibilité des pièces de rechange ou sur les possibilités de réparation par l'équipementier en cas de panne.

Les opérations de déstockage, une bonne alternative pour des prix moins chers

Certaines entreprises spécialisées dans la vente de matériel professionnel peuvent être amenées à conduire des opérations de déstockage. Les équipements neufs sont alors vendus à des prix bradés, très avantageux par rapport aux prix d'origine. Il s'agit-là d'un bel avantage par rapport aux ventes aux enchères publiques de liquidation judiciaire, qui elles ne proposent à la vente que du matériel d'occasion. Cependant, tout comme ces dernières, les opérations de déstockage sont ponctuelles et se tiennent généralement sur un court laps de temps. Il faut donc surveiller très régulièrement les sites des équipementiers professionnels, ou les sites recensant les opérations de soldes et de déstockage, afin de ne pas rater la bonne affaire.

Attention par ailleurs à ne pas confondre les opérations de déstockage avec les ventes aux enchères de lots de déstockage. Ces dernières peuvent s'avérer très intéressantes pour d'autres secteurs, mais rarement pour le secteur de la boulangerie-pâtisserie. Les biens mis en vente sont en effet proposés par lots, et donc en grande quantité, ce qui n'est pas adapté pour l'achat d'équipement professionnel de boulangerie.

Quel équipement pour une boulangerie-pâtisserie (four, laminoir, chambre de fermentation, etc.) ?

Avant d'acquérir son matériel de boulangerie-pâtisserie, il faut déterminer très exactement tous les équipements qui seront nécessaires à votre commerce. Certains matériels sont incontournables dans toute boulangerie-pâtisserie, d'autres sont optionnels mais permettent d'augmenter la productivité du laboratoire, d'autres encore peuvent disposer de fonctionnalités facultatives qui permettront de faciliter et de mieux organiser le travail du boulanger.

Parmi le matériel incontournable, on trouve :

  • Le pétrin
  • Le batteur-mélangeur
  • La chambre de fermentation ou l'étuve
  • Le four (à soles, à chariot, ventilé, etc.)
  • La chambre froide
  • Les échelles pâtissières en inox
  • La vitrine de présentation
  • Les présentoirs à pain
  • La caisse enregistreuse

Les différents équipements, ainsi que leur type, leurs fonctionnalités optionnelles, leur taille, etc. dépendront des produits que vous souhaitez concevoir ou, dans le cadre d'un terminal de cuisson, réchauffer ou cuire, ainsi que de la capacité de production que vous espérez atteindre, de la qualité de vos produits et du confort de travail souhaité pour l'artisan-boulanger.

Où trouver des financements pour de nouveaux équipements ?

L'achat d'une ou plusieurs machines professionnelles demande un investissement parfois conséquent. Certains équipements peuvent en effet coûter jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros selon leurs fonctionnalités.

Soit votre commerce dispose d'une trésorerie suffisante pour investir dans du nouveau matériel, soit il vous faudra vous tourner vers d'autres solutions :

  • Prêt bancaire au développement de votre entreprise
  • Prêt à taux zéro
  • Prêt d'un proche
  • Entrée au capital d'un nouvel associé
  • Campagne de financement participatif

Il faudra alors mettre à jour votre business plan afin d'y intégrer ce nouvel équipement et d'en étudier l'impact financier, en mettant bien en avant le retour sur investissement qui en découlera afin de convaincre les banques et autres investisseurs potentiels. Il faudra également veiller à actualiser votre échéancier, si vous avez déjà un ou plusieurs emprunts à régler.

 

Diriger une boulangerie, en étant soucieux de la qualité des produits proposés, de son bon fonctionnement, et s’inscrire ainsi dans la durée, nécessite une couverture d’assurance spécifique et adaptée à son activité. Il en va de la pérennité de l’entreprise.

Vous souhaitez ouvrir votre propre boulangerie ?

Commencez par télécharger notre livre blanc !

Plus d'articles sur le matériel de boulangerie