Logo MAPA Assurances
L'assureur dédié aux professionnels de l'alimentaire

Les commerçants de Levallois témoignent après l'incendie du marché

Publié le 19 novembre 2019 - Par Mélanie Le Nicol

Jean-Pierre Quevilly, poissonnier et Franci Frando, inspecteur-indemnisateur MAPA en train de parler sur le stand du poissonnier du marché de Levallois-Perret

Dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 août 2019, un incendie d’origine accidentelle a eu lieu au marché couvert d’Henri-Barbusse de Levallois-Perret. Entièrement détruit, ce sont 4500 m² qui ont brûlés et près de 160 sapeurs-pompiers qui ont été mobilisés pour venir à bout de l’incendie. Il est environ 5h du matin lorsque le feu est enfin maîtrisé.

Dans un dispositif d’entraide, lescommerçants ont pu s’installer dans les jardins de la mairie pour pouvoir continuer leur activité après l’incendie du marché. Certains d’entre eux sont assurés à la MAPA et ont ainsi pu bénéficier d’une prise en charge et d’un soutien rapidement.

Un incendie dévastateur pour les  commerçants de bouche

« Pour moi tout était perdu, la marchandise, tout. [...] Tu te creuses la tête, tu es abattu complètement parce que tout ce que tu avais envisagé est à plat » confie Mikael Gazengel, l’un des charcutiers-bouchers du marché, sociétaire MAPA. L’incendie a impacté tous les commerçants du marché de Levallois-Perret, et même ceux qui tenaient leur commerce dans les allées environnantes : plus de marché, plus de passage de clients. Le drame a laissé place à une grande désolation face aux dégâts. « Brûler comme ça, 4500 m² donc pratiquement 80 stands en 2 heures ça m’a paru invraisemblable » explique Jean-Pierre Quevilly, poissonnier au marché Levallois-Perret, également sociétaire MAPA. Moïse Ferreira, un commerçant de volailles et de lapins n’arrive même plus à se projeter, il avoue : « J'ai eu très peur. Sur le moment je ne savais pas ce que l'on allait devenir. »

Il ne restait rien, « Tout est parti en cendres, en plus nous on avait un étalage qui était neuf » raconte Jordan Luna, fromager. Face à la perte de leurs matériels et marchandises, le risque pour les commerçants était la baisse drastique de leur chiffre d’affaires. Le marché étant ouvert quatre matins par semaine : mardi, vendredi, samedi et dimanche, chaque jour sans stand aggrave leur situation et ne fait qu’intensifier la peur de ne pas pouvoir se relever d’un tel incident.

Une intervention rapide et efficace de la MAPA

Le marché couvert Henri-Barbusse complètement détruit après l'incendie à Levallois-Perret

Le premier intervenant fut Francis Franco, inspecteur indemnisateur MAPA en région parisienne. Il avait pour mission de remettre sur pied l’activité des commerçants du marché dans les plus brefs délais. L’objectif était double : permettre aux commerçants de renflouer leur caisse rapidement et de conserver leur clientèle d’habitués. Il s’agissait de trouver les meilleures solutions et de fournir le matériel approprié à chaque profession, car un fromager et un charcutier n’ont pas les mêmes besoins ! « On a fourni les moyens logistiques à travers la fourniture de vitrines réfrigérées adaptées à chaque type de profession », affirme Lionel Mansiat, responsable Île-de-France MAPA. Et pour cela, il a fallu faire appel à un équipementier partenaire, EquipMat.  Jérémie Deriu, de la société d’équipements professionnels, témoigne : « Pour nous l’objectif était de réinstaller les commerçants le plus vite possible. Dans notre métier on est sur un délai moyen entre 4 et 6 semaines. Le réduire à une semaine c’est du rarement fait ».

La société EquipMat livre et installe des vitrines réfrigérées sur le marché de Levallois-Perret

Plusieurs garanties sont entrées en jeu, notamment la garantie perte d’exploitation qui a permis d’indemniser les marchandises détruites de nos assurés pendant l’incendie. Lionel Mansiat, responsable Île-de-France MAPA, explique : « On va permettre aux commerçants de continuer à faire face à ses charges en lui payant son loyer quand il en a un, en payant ses salariés, l'ensemble des charges fixes auxquelles il est censé faire face ». Maintenir l’activité, c’est le premier objectif comme le dit Lionel Mansiat « C'est une garantie extrêmement importante qui va permettre à l'entreprise de survivre après un sinistre ». Et plus que la survie, c’est également la pérennité de l’entreprise qui est en jeu, « La MAPA se distingue en payant notamment les revenus que le commerçant n'a plus du fait de la fermeture de son commerce ».

Dans le même temps, les jardins extérieurs de la mairie de Levallois-Perret ont été mis à disposition pour les commerçants afin qu’ils puissent continuer leur activité. La MAPA s’est également mise en relation avec le Syndicat des bouchers de Paris pour accompagner les sociétaires dans leurs démarches.

Une prise en main qui sécurise et rassure

Protéger son commerce c’est maîtriser les risques d’incendies par des gestes simples et s’assurer avec un contrat adapté à son commerce. Et quand le risque est inévitable, l’assureur prend la main, c’est le rôle de la MAPA. Le boucher-charcutier s’étonne de la rapidité de l’intervention de son assureur, « Dans la semaine déjà il y avait des solutions proposées et ça a été très vite quoi, en une semaine et demie le matériel était arrivé ».

Stand du commerçant de volailles Ferreira sur le marché de Levallois

L’intervention de la MAPA vise également à rassurer les sociétaires dans les moments difficiles et mettre en œuvre des dispositifs efficaces pour les aider financièrement. Mikael Gazengel témoigne « Quand j'ai vu comment la MAPA nous prenait en main franchement c'est toute la pression qui part, il rajoute : et tout le monde se démène pour toi ». La MAPA a su accompagner, privilégier l’écoute et être efficace pour Jordan Luna   « Tout a été quand même très vite et de là ça a été super pour nous parce que ça a calmé toutes nos inquiétudes pour la suite », ainsi que pour Jean-Pierre Quevilly : « J'ai eu des personnes de la MAPA qui ont été très très efficace ».

Aujourd’hui, tous les trois ont repris leur activité dans les jardins de la mairie de Levallois-Perret en attendant la reconstruction du marché couvert.

Les quatre sociétaires qui ont acceptés de témoigner sont accompagnés par des agences différentes : Mikael Gazengel est suivi par l'Agence MAPA de Boulogne-Billancourt (92), Jean-Pierre Quevilly est suivi par l'Agence MAPA de Pontault-Combault (77), Jordan Luna est suivi par l'Agence MAPA de Chartres (28) et Moïse Ferreira est suivi par l'Agence MAPA de Saint-Ouen l'Aumône (95).

Commerçant sur marché : obtenez en 1 minute un devis ou un tarif pour assurer votre activité :

Demander un devis MAPA Multirisques pour votre commerce

Contacter une agence MAPA

Simuler un tarif pour une assurance multirisque commerce