MAPA Assurances - Mutuelle d'assurance

Spécialiste des métiers de bouche

Espace Perso

Une vitrine qui donne envie d'acheter

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 6 mai 2016

La vitrine, un excellent moyen de communication au service du commerce.

Faire entrer

La vitrine est le moyen grâce auquel le commerçant va pouvoir « accrocher » la clientèle de passage et l'inciter à entrer dans son commerce Il est donc très important d'y accorder de l'attention.

3 objectifs :

- communiquer sur l'offre,

- aider à développer les ventes d'un produit en particulier,

- entretenir l'image et la notoriété.

Des thèmes renouvelés

Une vitrine peut se faire en fonction des thèmes commerciaux traditionnels (Noël, soldes, etc.) ou en fonction d'un produit. Il faudra alors communiquer sur sa présence, son prix et ses avantages pour le client.

Sa durée de vie va varier de 15 jours à un mois maximum en fonction du thème ou de la promotion présentée. Elle dépendra aussi de la fréquence de passage des clients.

L'éclairage et les couleurs de la vitrine sont des points essentiels. Il est aussi possible de jouer sur la profondeur et le relief. L'objectif étant d'attirer l'oeil du client, de s'assurer qu'il voit bien le ou les produits présentés et qu'il comprenne le message.

Il est assez difficile de chiffrer le retour sur investissement d'une vitrine. Beaucoup d'autres facteurs comme la météo, le contexte économique, etc. peuvent influencer les ventes. Toutefois il peut être intéressant de comparer les ventes du produit mis en avant, avant et après son exposition en vitrine. Il faut ensuite établir des comparaisons par rapport aux mois et années précédentes pour voir si la vitrine a aidé à augmenter les ventes ou non.

Ne pas proposer trop de choses

L'erreur la plus courante chez les commerçants est de vouloir trop en mettre dans leur vitrine. Trop de choix peut entraîner la confusion chez le client et le faire fuir. On ne dispose que de quelques secondes pour l'attirer .

Un métier à part entière

Des spécialistes des vitrines existent, on les appelle « étalagistes ».
Ils ont un savoir-faire différent de celui du commerçant. Ils apportent un oeil extérieur, une expérience différente, des connaissances de nouvelles tendances et surtout du matériel dans lequel le commerçant n'aura pas à investir.
Cette profession est encore méconnue des commerçants, qui sous-estiment bien souvent la force de vente de leur vitrine.