MAPA Assurances - Mutuelle d'assurance

Spécialiste des métiers de bouche

Espace Perso

À quel âge pouvez-vous partir en retraite ?

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 6 mai 2016

Faites le point sur vos droits à la retraite.

La loi dite de « réforme des retraites », publiée au début de l’année 2014, apporte son lot de modifications en matière de calcul des trimestres et d’âge de départ légal pour se retirer du monde professionnel. Faisons le point pour savoir ce qui change et ce que cela signifie en matière de prévoyance retraite.

L’âge de départ à la retraite reste fixé à 62 ans en 2014

Avec la nouvelle réforme des retraites discutée en 2013 et publiée en ce début d’année 2014, ce n’est pas le mode de financement des retraites qui est revu, mais bien le calcul des droits. La question qui revient toujours : « À quel âge peut-on partir ? » La réponse est simple : 62 ans. « La loi prévoit une évolution de la durée d’assurance requise pour l’obtention d’une pension de retraite à taux plein, mais l’âge légal de départ à la retraite reste fixé à 62 ans avec la nouvelle réforme » précise l’administration Française. Le nombre de trimestres à cumuler dépend de l’âge des assurés mais l’âge de départ, hormis de rares exceptions, est fixé à 62 ans.

Pour vous aider à vous repérer, voici la liste complète du nombre de trimestres à cotiser pour prétendre à une retraite complète (à retrouver sur le site service-public.fr).

Tous les âges de départ à la retraite selon la réforme de 2014

 

La retraite et l’intérêt des contrats de prévoyance

L’âge de la retraite est-il proche pour vous ? Au contraire, il vous reste encore plusieurs années à cotiser avant de pouvoir quitter le monde professionnel ? Dans toutes les situations, un contrat de prévoyance retraite permet d’anticiper ce départ et de prendre les meilleures dispositions possibles pour anticiper les pertes de revenus, les changements de situation, etc.

Autre bénéfice, un contrat de prévoyance vous apporte une protection sociale complète avant la retraite. En effet, cumuler le régime obligatoire et un contrat individuel de prévoyance vous garantit une sérénité totale en cas de maladie, d’incapacité, d’invalidité ou d’hospitalisation. Ceci est également valable pour les indépendants qui peuvent bénéficier d'un contrat de prévoyance spécial TNS.

Le principe de l’assurance retraite

Les contrats de prévoyance collectifs ne sont pas obligatoires dans les entreprises. Utiliser un contrat de prévoyance individuel (proposé par une mutuelle ou une compagnie d’assurance) permet de pallier à cette absence de couverture, voire de la compléter. Et si on en parlait ?