MAPA Assurances - Mutuelle d'assurance

Spécialiste des métiers de bouche

Espace Perso

Que faire en cas d’orage ?

Publié le 26 juillet 2017 - Modifié le 3 août 2017

Ciel de nuit orageux avec de la foudre

Les bons gestes pour rester en sécurité avant, pendant et après un orage

Avant, pendant et après l’orage

Si vous apprenez la présence d’un orage en entendant les premiers coups de tonnerre, ou en voyant les premiers éclairs, vous n’aurez que très peu de temps pour vous protéger. Au contraire, si vous connaissez à l’avance le risque d’orage qui pèse sur la zone dans laquelle vous vous situez, vous pourrez largement anticiper les risques et vous protéger vous ainsi que les biens qui vous sont chers.

Voilà pourquoi il est recommandé de toujours avoir un œil sur les prévisions météorologiques, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Météo-France est un établissement public administratif de référence, le service officiel de la météorologie et de la climatologie en France : il fournit des alertes de vigilance graduées sur quatre niveaux (vert, jaune, orange et rouge).

Les niveaux de vigilance météorologiques par couleur

Source : Météo-France

Voici quelques conseils de prévention que vous pouvez appliquer lors de la survenue d’un orage.

Avant l’orage

  • Si l’orage approche, prenez le temps de protéger des objets ou matériels sensibles situés en extérieur qui peuvent représenter une certaine valeur, à la maison comme au travail. Pour votre commerce, pensez notamment au mobilier si vous accueillez des clients en extérieur, mais aussi aux éléments de décoration. L’idéal pour réagir vite et anticiper tout risque d’orage, notamment si vous vous trouvez dans une zone avec une fréquence importante, est d’installer un parafoudre pour protéger votre tableau électrique ainsi que des prises parafoudre pour protéger votre matériel électrique.
  • En l’absence de parafoudre à votre domicile, débranchez tous vos appareils électriques ainsi que votre téléviseur et attendez que l’orage passe pour prendre une douche ou un bain.
  • Une planche à roulettes (diable, chariot, transporteur...) est un investissement qui peut s'avérer utile en cas d'urgence : il vous permettra de charger en quelques secondes des pots de fleurs imposants ou des éléments de décoration lourds.
  • Si vous n’avez pas le temps de mettre tout votre mobilier à l’abri, concentrez vos efforts pour regrouper les éléments que vous voulez protéger, pour prévenir par exemple la chute éventuelle d’un arbre. Si vous ne pouvez pas déplacer certains éléments trop lourds, vous pouvez les protéger à l’aide d’une bâche solidement fixée, notamment pour éviter la dégradation accélérée par la pluie ou le risque de casse avec la grêle.
  • Limitez vos déplacements personnels et professionnels, et essayez d’anticiper au maximum vos obligations en fonction du risque d’orage. Si un épisode orageux est prévu en fin de journée à votre domicile, il est peut-être plus prudent de vous rendre à votre rendez-vous professionnel le matin, et de finir plus tôt afin de ne pas vous retrouver à l’extérieur le moment venu.
  • Vous avez prévu de faire du sport en extérieur, d’entreprendre des travaux électriques ou bien de bricoler votre voiture ? Consultez la météo avant de vous lancer et reportez votre activité en cas d’orage.

Pendant l’orage

  • Si la foudre et les intempéries sont déjà là, abandonnez toute idée de sortie en extérieur pour une activité de loisir ou pour une raison professionnelle.
  • Évitez autant que possible les déplacements, et surtout les sorties en montagne ou dans des zones boisées.
  • Essayez de rester autant que possible en intérieur, à l’abri des phénomènes climatiques.
À pied ou à vélo
  • Vous vous déplacez à pied ou bien à vélo ? Évitez de vous abriter sous un arbre isolé, cherchez plutôt refuge dans un bâti hors d'eau et d'air, une église ou bien une chapelle (un bâtiment ancien en pierre).
  • Sur la route, tenez-vous à distance des structures métalliques telles que les clôtures, les poteaux pour éviter tout risque d’électrocution et fermez votre parapluie, car autrement vous doublez le risque de foudroiement.
  • Lorsque vous êtes à l’abri, vous pouvez également étendre une matière isolante au sol (tel que votre tapis de sport), si vous en avez une à disposition, et adopter une position couchée avec les jambes repliées sur soi.
En sortant du travail
Fortes pluies sur une route empruntée par des voitures

  • Si vous venez de finir votre journée de travail, que votre magasin est fermé, et qu’un orage très fort éclate, il est plus prudent de rester quelques heures à attendre que le calme revienne plutôt que de risquer votre vie en voulant rentrer à la maison.
  • Restez dans votre commerce, et n’allez pas vous réfugier dans une cave ou dans un sous-sol, si le risque de crues torrentielles est réel.
  • Peut-être que l’orage va survenir alors que vous êtes sur la route. Dans ce cas, arrêtez-vous en toute sécurité, mais ne quittez pas votre véhicule. Vous y êtes bien plus à l’abri qu’à l’extérieur, votre voiture formant une protection face à la foudre.
  • Ne vous engagez jamais dans une voie immergée ou sur une route à proximité d’un cours d’eau si la pluie tombe alors que l’orage bat son plein. En quelques minutes, votre voiture peut être emportée, notamment si vous êtes face à une circulation dense et que le niveau monte.
  • Parce que l’orage est un phénomène électrique, n’utilisez pas votre téléphone fixe ni les appareils électroménagers dans votre commerce ou à votre domicile (privilégiez votre téléphone portable pour les appels d’urgence). Le meilleur réflexe consiste à les mettre tous hors circuit, afin d’éviter une surtension.

Après l’orage

  • Avant de sortir constater les dégâts, attendez d’être certain que l’orage s’est éloigné. Pour cela, plus l’écart entre l’éclair et le son du tonnerre est important, et plus la distance entre vous et l’épicentre du phénomène est élevée.
  • Le bon réflexe après un phénomène orageux consiste à aller vérifier l’état de vos propres installations, qu’il s’agisse de votre local professionnel ou de votre logement. Portez une attention particulière à vos proches, mais également à vos voisins et assurez-vous que tout le monde a négocié sans encombre le passage de l’orage.
  • Si vous apercevez la formation d’un cours d’eau, la montée progressive du niveau d’un ruisseau ou d’une rivière, ou encore un départ de feu qui vous semble proche, prenez contact rapidement avec les pompiers (18). Vous pouvez également appeler le numéro d’appel d’urgence, valable dans toute l’Union européenne, le 112. Il peut être composé même sur un téléphone qui n’est pas déverrouillé.

Que faire en cas de sinistre ou d'accident ?

Voiture avec de forts impacts de grêle sur le capot suite à un orage

Vous avez été touché par l’orage personnellement ? Votre véhicule a subi des dégâts à cause de la grêle ? La vitrine de votre magasin ou encore la toiture de votre maison sont endommagées? Un éclair qui s’est abattu sur un proche ?

La priorité reste la sécurité des personnes. Contactez les pompiers ou le numéro d’appel d’urgence pour veiller à ce que toutes les personnes soient prises en charge convenablement pour être en bonne santé.

Déclarez ensuite le sinistre ou l'accident dès que possible (sous 5 jours) auprès de vos conseillers  MAPA, soit par écrit, par téléphone, sur votre espace perso ou directement en agence.

Vous pouvez ainsi contacter MAPA Assistance au numéro vert 0 800 17 16 17 (le +33 5 49 34 76 17 depuis l'étranger). En tant que sociétaire MAPA, vous bénéficiez d’une assistance 24h/24 et 7 jours/7, en France comme à l’étranger.

Si vous l'avez téléchargée, vous pouvez également utiliser l'application mobile MAPA Assistance (disponible sur iOS et Android) : pas besoin de vous identifier, le chargé d’assistance aura accès instantanément aux données dont il a besoin, notamment votre emplacement géographique.

Pour trouver votre agence, utilisez l’outil de localisation sur notre site Internet, qui vous permet de retrouver instantanément les coordonnées de l’agence dont vous dépendez. N’attendez pas qu’un sinistre survienne afin de lancer cette recherche. Nous vous recommandons d’ajouter à votre répertoire les coordonnées de l’agence MAPA à laquelle vous êtes rattaché, afin de pouvoir la contacter très rapidement.

Sachez que si l’épisode orageux que vous avez subi est reconnu en catastrophe naturelle, le délai de déclaration est de 10 jours après la publication de l’arrêté interministériel au journal officiel auprès de votre assureur !sur les

Qu’est-ce qu’un orage ?

Définition

Un orage est une perturbation atmosphérique, qui se manifeste par l’apparition de décharges électriques de foudre, accompagnées d’un tonnerre. Un orage peut prendre de nombreuses formes, survenir en pleine chaleur par temps sec ou au contraire alors que la pluie tombe déjà fortement. Toutefois, à chaque fois, un orage est issu d’un type de nuage particulier, le cumulonimbus. C’est la forte extension verticale de ce type de nuages qui entraîne l’orage. Un phénomène météorologique qu’il ne faut pas négliger, et qui possède toujours un réel danger.

On a relevé en France, en 2016, 247 jours avec orage. Cela signifie que près de 70 % des journées de l’année ont vu au moins un orage éclater sur le territoire. Un chiffre qui a tendance à varier d’une année à l’autre, mais la moyenne sur une dizaine d’années est relativement stable. La Haute-Corse ainsi que les Alpes-Maritimes sont les départements les plus touchés, tandis que ce sont les départements situés dans le nord-ouest de l’Hexagone qui compte le plus faible nombre de jours avec orage. Certains épisodes orageux se sont révélés très violents, avec de fortes chutes de grêle, mais aussi des pluies intenses. Un orage est toujours un phénomène météorologique dangereux, la puissance des phénomènes produits possédant un réel danger pour les personnes qui se trouvent sous la zone concernée.

Les dangers de l’orage

Rue d'un village fortement inondée

Le premier danger que présente un orage vient évidemment de la foudre, c’est-à-dire de l’éclair qui vient frapper le sol. Il s’agit d’une décharge électrique intense, dont la puissance peut tuer. Un éclair peut très bien venir calciner un arbre, démarrer un incendie ou frapper une personne au sol.

Si ce danger est celui auquel on pense le plus rapidement lorsque l’on parle d’orage, il existe d’autres conséquences liées à un épisode orageux dont il faut se protéger. Si l’orage s’accompagne de pluies intenses, ces dernières peuvent alors entraîner des crues. Avec une quantité d’eau importante en quelques minutes, on parle alors de crues-éclairs, qui peuvent venir bloquer des routes, ensevelir des villages et créer la panique. Ayez en tête qu’un cumulonimbus de 1 km de large sur 10 km de hauteur contient près d’un million de litres d'eau.

Il ne faut également pas négliger les phénomènes de précipitation notamment la grêle ou la chute de morceaux de glace qui peut devenir un danger pour les personnes au sol, mais également pour les biens et les habitations.

Enfin, le danger en cas d’orage peut aussi survenir du vent, avec des rafales violentes et des changements de directions brutaux. Si la formation de tourbillons de vent sous l’orage (tornades) est assez rare, il est toutefois possible de voir le vent monter jusqu’à 140 km et ainsi rendre toute sortie en extérieur dangereuse.