Les antibiotiques, c'est pas automatique !

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 22 juillet 2015

assurance maladie antibiotiques

Les résistances bactériennes mal connues du public français

L'enquête menée par le Baromètre BVA pour l'Assurance Maladie en mars 2010* révèle qu'un Français sur trois n'a jamais eu connaissance de la résistance bactérienne. Pour les autres, seuls 16% sont capables d'en expliquer le sens et de la relier à la consommation inadaptée d'antibiotiques.

*Enquête menée par téléphone du 11 au 26 mars 2010 sur un échantillon de 1017 personnes avec en plus 301 parents d'enfants de moins de 6 ans.

Les dangers de la résistance bactérienne

Les résistances bactériennes peuvent avoir des conséquences lourdes sur la santé d'un patient mais également sur celle de son entourage, dont celle d'accroître les difficultés de traitement.L'Assurance Maladie déclare à ce sujet : « Prendre inutilement un antibiotique c'est prendre le risque qu'il soit inefficace le jour où le patient en aura vraiment besoin. » Outre les risques de transmission de bactéries résistantes, notamment à son entourage, celles-ci peuvent également représenter un grand risque lors de certains actes médicaux ou chirurgicaux tels que les transplantations, la pose de prothèse de hanche ou les soins intensifs, qui deviennent impossibles sans antibiotiques efficaces.

Les antibiotiques inefficaces face aux infections virales

Selon l'Assurance Maladie, une reprise de la consommation des prescriptions antibiotiques connaît une nouvelle croissance depuis 2007. Alors qu'elles sont inefficaces contre les infections virales (bronchite, grippe, angine virale, etc.), 26% des prescriptions d'antibiotiques concernent ces maladies.

L'Assurance Maladie va donc lancer une communication sur différents médias afin d'alerter et d'informer les Français. Sachez donc que les antibiotiques, c'est pas automatique !