MAPA Assurances - Mutuelle d'assurance

Spécialiste des métiers de bouche

Espace Perso

Entre Pros : Simon Carlier, MasterSociétaire

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 13 mars 2017

Chef cuisinier qui goute la sauce de son poisson

Souvenez-vous : c'était le candidat arrivé troisième à l'émission MasterChef (TF1). Ce jeune sociétaire de 30 ans a, depuis, ouvert son restaurant...

« Ma devise ? La créativité au service du goût. J'aime la cuisine qui fait la part belle aux jolis produits, une cuisine simple, la plus juste possible. J'ai opté pour un menu unique à 18 euros le midi, 30 euros le soir. Quatre à cinq légumes accompagnent mes plats; tous ont leur assaisonnement et leur propre texture. »

Décrivez-nous votre parcours...

J'ai appris à cuisiner, par imitation d'abord, dans la ferme-auberge de mes parents, dans l'Aude. J'ai poursuivi des études à Toulouse pour exercer dans l'automobile, mais la passion était toujours là. Lorsque mon envie d'ouvrir un restaurant a pris le dessus, j'ai présenté ma candidature à l'émission MasterChef. Pour me préparer, j'ai poussé les portes de Tantine et tonton et de En marge où les chefs Castaing et Franck Renimel m'ont aidé à peaufiner ma technique.

Qu'avez-vous appris à MasterChef ?

La cuisine, c'est avant tout une philosophie du travail. Au contact des chefs, on voit le chemin qui reste à parcourir : le geste s'acquiert bien au fil des années. Cela permet de rester humble. Mais tous m'ont invité à me concentrer sur ce que je savais faire.

Racontez-nous votre restaurant...Solides, à côtés du Capitole à Toulouse, accueille seize couverts. J'ai appelé mon restaurant Solides pour souligner ma relation avec les producteurs locaux. Avec le primeur, le boucher, les producteurs du coin ... on est liés. Toutes les semaines, je choisis un de leurs produits qui sera décliné chaque jour. Jean-Louis, mon associé, assure quant à lui une sélection de vins axés sur le bio, le local. Mi mai, nous ouvrons un deuxième restaurant. Notre premier restaurant deviendra alors Solides comme cochons et proposera, dans un esprit bistrot, des petits plats autour du porc.

Interview réalisée en avril 2014.

M. Carlier est suivi par l'équipe de MAPA Toulouse.