webleads-tracker

Les bons gestes à adopter face aux virus de l’hiver

Publié le 2 février 2016 - Modifié le 19 mai 2016

Température extérieure en baisse, humidité ambiante tenace... l’hiver est une saison qui rend notre corps plus fragile et sensible aux virus. Du simple rhume passager à la gastro, sans oublier les incontournables grippe et angine, comment se protéger et combattre les virus de l’hiver ? 

Ces virus saisonniers que vous devez repousser

L’hiver, deux grands types de virus peuvent se transmettre : les virus respiratoires, qui vont entrainer notamment les rhumes ou encore les rhinopharyngites et initier des grippes. Les maladies de l’hiver sont en général concentrées autour des voies respiratoires, mais pas seulement.

Des virus responsables des gastro-entérites circulent également, et viennent troubler les intestins. Cette « circulation » des virus se fait par la salive, et les microgouttelettes que nous pouvons émettre. Parfois, un contact direct (comme une poignée de main) mais aussi un contact indirect (toucher un objet déjà touché par une personne infectée) suffit à transmettre un virus. L’air n’est donc pas le seul à être contaminé. Mais alors comment se protéger ?

Les bons gestes à adopter face aux virus hivernaux

Il existe des règles d’hygiène génériques pour limiter la propagation des virus : se laver les mains régulièrement, se protéger les voies respiratoires (nez et bouche) mais également aérer les pièces de vie sont des recommandations basiques. Allons toutefois plus loin avec des conseils adaptés pour chacune des principales maladies hivernales :

  • Rhume : se laver le nez est le meilleur geste anti-rhume ! Un jet d’eau salée dans les narines (ou de sérum physiologique) est parfait pour éviter que les virus ne s’y invitent. Vous pouvez agir en préventif avec une cure à base d’oligo-éléments. L’aromathérapie, mais également des solutions homéopathiques peuvent aider à traiter un rhume en place. Demandez conseil.
      
  • Grippe : se laver les mains régulièrement est un excellent réflexe mais parfois, pour les personnes les plus à risque, le vaccin reste la meilleure protection. Pensez, si vous voulez éviter les vaccins, aux médecins douces avec l’homéopathie et la phytothérapie.
      
  • Gastro : pour limiter les risques de gastro-entérite, il faut redoubler de prudence en matière d’hygiène à la maison et en dehors. Ne partagez pas vos couverts, pas de nourriture ni même une serviette de toilette. Il faut limiter les contacts avec une personne « touchée » par la gastro. En cas de diarrhée ou de vomissements, lavez immédiatement les vêtements ou objets éventuellement souillés.
      
  • Angine : pour éviter une angine, on se couvre ! Mais il ne suffit pas de porter une grosse écharpe. L’alimentation aussi peut vous aider. Evitez les coups de fatigue en ayant une alimentation saine riche en vitamine C. Des agrumes, des légumes verts et des fruits seront vos alliés, ainsi que de l’eau en abondance !