webleads-tracker

Apprenez les gestes qui sauvent !

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 22 juillet 2015

premiers secours gestes qui sauvent

Quelques chiffres

Chaque année en France, 5 millions de personnes, dont 1 million d’enfants, sont victimes d’un accident de la vie courante. Nous ne sommes pas à l’abri d’être confronté à une situation d’urgence chez soi, au travail ou sur la route, aussi est-il primordial de connaître les bons réflexes et les gestes de premier secours.

Porter secours en 4 étapes :

1. Sécurisez le lieu de l’accident et les personnes impliquées
 - Commencez par vérifier qu’aucun danger supplémentaire n’existe (circulation, incendie, électricité, etc.),
 - Approchez du lieu de l’accident uniquement si cela ne représente aucun risque pour vous,
 - Établissez un périmètre de sécurité autour du lieu de l’accident.

2. Rassurez la victime
Présentez-vous et vérifiez qu’elle est consciente et qu’elle respire normalement.

3. Demandez de l’aide
Appelez les services d’urgences :
 - Pour tout problème de secours (accident, incendie, etc.), les sapeurs-pompiers au 18.
 - Pour toute urgence médicale, le SAMU au 15.
 - Pour tout problème de sécurité ou d’ordre public, la police ou la gendarmerie au 17.
 - Pour toute personne présentant une détresse sociale, le SAMU Social au 115.
 - Si vous circulez sur le territoire européen et que vous êtes confronté à une situation d’urgence vous pouvez appeler le numéro d’appel unique des urgences au 112.

4. Effectuez les gestes de premiers secours
Si vous connaissez les gestes qui sauvent, dispensez-les dans le calme et sans précipitation.

Se former aux Premiers Secours

Vous pouvez suivre la formation de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC 1) qui remplace aujourd’hui l’ancienne Attestation de Formation aux Premiers Secours.

C’est une formation payante, ouverte à tous, dès l’âge de 10 ans, qui se déroule sur une dizaine d’heures. On vous enseigne les gestes essentiels pour protéger, alerter et réagir face à :
 - une personne qui s’étouffe,
 - une personne inconsciente,
 - une personne qui ne respire plus,
 - une hémorragie,
 - un malaise,
 - un traumatisme (brûlure, fracture, déchirure musculaire, etc.)

Vous pouvez suivre la formation auprès de différents organismes habilités : la Croix-Rouge Française, les pompiers, l’Ordre de Malte, la Protection Civile et d’autres associations dont le statut obéit à la loi de 1901.