Tempête Xynthia : les démarches

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 23 juillet 2015

Vous êtes victime de la tempête Xynthia, du 26 au 28 février 2010 ?

La MAPA se mobilise dans vos agences et au Siège pour vous venir en aide.

ACTU 2 MARS 2010 : Des inspecteurs-régleurs MAPA d'autres régions viennent en renfort sur les départements les plus touchés.

Voici les premières informations utiles.

Qui appeler ?

Contactez votre agence MAPA, cliquez ici pour obtenir leurs coordonnées.

Ou le N° vert spécial : 0 800 10 26 37.

Merci de vous munir de votre référence sociétaire pour un enregistrement plus rapide.

Premières démarches par internet

Pour faire une pré-déclaration de votre sinistre :

Ne jetez pas les biens endommagés, conservez-les autant que possible.

Avant tout nettoyage, prenez des photos des objets, des zones touchées (murs, sols ...) et conservez-les.

Etablissez une liste la plus précise possible des dommages subis :

  • descriptif précis (nature, marque, type, dimensions ...)
  • quantité
  • justificatif d'achat disponible ?
  • le bien est-il réparable ?
  • valeur d'achat approximative ?
  • date d'achat ou ancienneté du bien ?

Faîtes des photocopies des factures d'achat, les devis de réparation ou de remplacement pour le dossier sinistre.Si vous réparez vous-même, pensez à garder les factures d'achat des fournitures et notez le temps que vous avez passé.

Si votre véhicule est concerné, merci de nous signaler précisément où il est stationné.Prenez des photos et conservez-les.

Si votre commerce est touché, établissez une liste détaillée et prenez des photos.

En fonction des dégâts subis, préparez aussi les titres de propriété, contrat de location, contrats de leasing...

Si votre activité commerciale est interrompue, regroupez les bilans des comptes de résultat, le détail des comptes et les chiffres d'affaires de l'exercice en cours et des 3 exercices précédents.

Simplification des démarches

Les déclarations de sinistres peuvent être faites par tout moyen : téléphone, lettre simple, visite, e-mail...

Les déclarations hors délais légaux (5 jours) sont prises en compte, et ce jusqu'au 31 mars 2010.Aucune attestation de vitesse du vent n'est demandée aux sociétaires.

Quelques conseils de précaution

Habillez-vous de façon adéquate et protégez vos mains (gants), vos pieds (chaussures fermées), vos yeux pour ne pas vous blesser avec les débris.

Vérifiez l'état du local avant d'y pénétrer (cabane, cave ...).

Bâchez (sans vous mettre en danger) si nécessaire et fermez provisoirement les ouvertures endommagées. Il est important de prendre des mesures conservatoires pour éviter les aggravations. Notamment faîtes attention à la corrosion menaçant les machines inondées ou exposées à la pluie.

En cas de coupure d'électricité, vérifiez si les aliments sont encore consommables. N'hésitez pas à les jeter.En cas d'inondation ou de pluie, asséchez et aérez avec des courants d'air.

Avant de nettoyer les vêtements, le linge, les tapis, les meubles, prenez des photos.

Evitez de jeter, stockez si vous le pouvez.

Si vous êtes locataire, prévenez votre propriétaire.

Si vous êtes co-propriétaire, prévenez votre syndic.

Informations sur les garanties

Les tempêtes et autres effets du vent ne relèvent pas du régime des catastrophes naturelles. Leurs conséquences sont obligatoirement couvertes par les contrats dommages aux biens et sont donc pris en charge au titre de cette garantie.

Les dégâts liés aux inondations nécessitent un arrêté interministériel déclarant l'état de catastrophe naturelle pour déclencher la prise en charge des dégâts matériels. Cet arrêté a été signé le 1er mars et publié le 2 mars 2010.