Santé : le remboursement des médicaments en baisse

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 23 juillet 2015

La nouvelle mesure de la Sécurité Sociale passée à la loupe.

A compter du 2 mai 2011, les médicaments à vignette bleue seront moins remboursés par la Sécurité Sociale. Cette nouvelle réglementation devrait permettre à  l'Assurance Maladie de réaliser 95 millions d'euros d'économie. Concrètement, comment cela va-t-il se passer lors de vos visites chez le pharmacien ?

Un nouveau taux de remboursement pour les vignettes bleues

Les médicaments à vignette bleue sont des produits dont l'efficacité a été jugée modérée par le SMR (Service Médical Rendu). Remboursés auparavant par la Sécurité Sociale à un taux de 35%,  celui-ci est passé à 30% le 2 mai 2011.Cette nouvelle mesure a été appliquée à plus d'un millier de médicaments, tels que le Spasfon, le Smecta, le Zyrtec ou encore certains anti-inflammatoire comme l'Advil ou le Voltarene.

Les dispositifs médicaux touchés par le déremboursement

Les médicaments ne sont pas les seuls à être concernés par la baisse des remboursements. En effet, la prise en charge des dispositifs médicaux (instruments, appareils ou équipements qui ne sont pas des médicaments comme les pansements, les cathéters, les attelles...) a également été diminuée, passant de 65% à 60%.