Les accidents de la main

Publié le 10 juin 2015 - Modifié le 8 juillet 2015

Préservez votre outil le plus précieux.

Les différents risques

Que cela soit au travail, lors d'un jeu dans le jardin avec les enfants, en cuisinant ou en bricolant, nous faisons subir à nos mains de multiples risques.

Différents actes anodins deviennent vite dangereux quand aucune précaution n'est prise. Certains d'entre nous ont déjà pratiqué quelques actes dangereux pour nos mains (et le reste de notre corps) sans forcément s'en rendre compte :

  • Fouiller dans la poubelle à la recherche d'un document important
  • Couper de la viande congelée avec un couteau inadapté
  • Ouvrir des huitres sans équipement spécifique
  • Laisser le fer refroidir sur la table à repasser
  • Utiliser un produit corrosif sans gant
  • Enlever l'herbe humide de la tondeuse avec la main
  • Faire du vélo, roller et skate sans protection
  • Pratiquer une activité manuelle ou sportive sans retirer bague ou alliance
  • Travailler le ciment directement avec les mains

Cela représente presque 1 400 000 accidents annuels dont la moitié est considérée comme grave. Les 2/3 sont des accidents de la vie courante, le reste étant lié au travail. C'est la 1ère cause de fréquentation des services d'urgences. Il y a 1 cas d'arrachement ou d'amputation par jour en France.

J'ai un souci, que faire ?

En premier lieu, pour combattre les risques d'infection, dans tous les cas, vérifiez que vous êtes à jour dans vos vaccinations antitétaniques.

Ensuite, voici quelques règles à adopter suivant le souci rencontré :

Les piqûres peuvent entraîner rapidement des infections. Elles peuvent être provoquées par la pointe d'un couteau, d'un clou ou d'une épine. Désinfectez au plus vite la zone concernée. Si une rougeur accompagnée de douleur et de chaleur apparaît, consultez votre médecin.

La morsure a également comme conséquence un risque majeur d'infection. Lavez la plaie au savon et à l'eau, mettez un antiseptique et protégez votre main grâce à un pansement. En cas d'aggravation, consultez un médecin.

Souvent considérées de manière bénigne, les coupures, quelles qu'elles soient, peuvent être une véritable source d'ennuis sur le long terme. Désinfectez bien la plaie et faites un pansement. Si vous sentez une gène ou une aggravation, consultez un médecin.

Les coupures sévères touchent ou sectionnent des éléments plus profonds, pire, à cause de bagues et alliances, votre doigt n'est peut-être plus au bon endroit... S'il y a amputation, la première chose à faire est de réunir les éléments amputés et de les mettre dans un linge propre, puis dans un sac plastique étanche. Ce sac devra être fermé et positionné sur ou dans un sac de glace et d'eau. Attention à ne pas mettre en contact les éléments avec la glace !

Contactez les urgences et mettez votre main dans un linge ou pansement compressif et tenez votre main le plus haut possible pour limiter le saignement.

Il existe 3 degrés pour les brûlures qui correspondent chacun à une profondeur. Du degré 1, brûlure superficielle, au degré 3, où les séquelles sont inévitables, il n'y a souvent qu'un pas. Si vous subissez une brûlure, mettez immédiatement votre main sous un robinet d'eau froide pendant 10 minutes afin de limiter sa profondeur. Devant une brûlure de 2e degré, décollement de la peau, ampoule, consultez immédiatement un médecin. Pour une brûlure de 3e degré, peau blanche ou brunâtre, calcinée, appelez les urgences.

Votre doigt gonfle et vous fait mal, méfiez-vous de l'entorse  ou de la fracture. La première chose à faire est d'immobiliser votre doigt en fixant celui-ci à un autre grâce à un bandage. Vous devez consulter le plus rapidement possible un médecin, suivant les radios, il se peut que vous deviez être opéré.

Vous pouvez trouver d'autres éléments de prévention et d'actualités sur le site de la Fédération Européenne des Services d'Urgences de la Main (fesum.fr).

Sources : fesum.fr, accidentsmain.fr