Santé : ce qui change en 2017 pour les assurés

Publié le 31 janvier 2017 - Modifié le 18 octobre 2017

Médecin en consultation avec une patiente entrain de regarder ensemble une ordonnance et une feuille de soins.

Nouvelle année rime avec nouveautés en matière de protection santé.

Depuis le 1er janvier 2017, un certain nombre de nouvelles mesures modifient le secteur de la santé. Entre les actions pour lutter contre la consommation de tabac, la généralisation du tiers payant ou encore les hausses de prix des consultations, nous faisons le point.

Le tiers payant pour tout le monde

Afin de simplifier l’accès aux soins pour tous, le tiers payant est généralisé en 2017. Cette généralisation intervient toutefois par étapes. Dès le 1er janvier, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’une ALD profitent du tiers payant. Pour tous les autres patients, les médecins peuvent le proposer, mais c’est au 1er novembre 2017 que le tiers payant deviendra la norme et sera donc obligatoire.

Le prix de la consultation en hausse

Au 1er mai 2017, la consultation simple chez un généraliste sera revalorisée. Elle passera désormais à 25 euros, contre 23 euros auparavant. Cette nouvelle convention tarifaire avec l’Assurance-maladie signée par les médecins présente également une nouvelle hiérarchisation des consultations. Ainsi, le tarif de 25 euros est celui appliqué aux consultations classiques. À 30 euros se trouvent les consultations pour les moins de six ans. Les actes complexes sont facturés 46 euros, et les actes très complexes (cancer, maladies neurodégénératives) sont eux affichés à 60 euros.

La vaccination de la grippe saisonnière possible chez le pharmacien

En 2017, le coup d‘envoi d’une expérimentation de trois ans est donné pour que les pharmaciens puissent désormais vacciner contre la grippe saisonnière. Cette vaccination est valable pour les adultes, mais un passage chez le médecin est nécessaire en amont pour récupérer l’ordonnance. 

Vous avez plus de 60 ans ? La MAPA rembourse totalement le vaccin contre la grippe à ses sociétaires et à leur conjoint assurés en frais de santé. Contactez votre conseiller MAPA pour en bénéficier.

Le don d’organe autorisé par défaut

Les règles du don d’organe en France font que chaque citoyen est considéré comme donneur présumé, à moins d’en exprimer le refus. Pour s’opposer au don d’organe, il est possible de rédiger un écrit à confier à un proche, ou de signaler son refus en ligne (www.registrenationaldesrefus.fr).

Le tabac augmente une nouvelle fois

Pour lutter contre le tabagisme et ses effets sur la santé, le prix du tabac augmente. Ainsi, le tabac à rouler voit son prix grossir de 15%. En parallèle, depuis le 1er janvier 2017, le paquet de cigarettes neutre est obligatoire, sans aucune mention de marques.